Back to top
Cannabis medicinal, recreativo y light, descubre cuáles son legales en Italia

En Italie, le cannabis médicinal est légal depuis 2013 et le cannabis light est en train de connaître un grand succès parmi les citoyens depuis 2017, devenant un nouveau marché stable et rentable. Même si la marijuana à faible teneur en THC est une chose positive pour sensibiliser et briser la stigmatisation de la plante, il reste tout de même des étapes à franchir pour que le cannabis récréatif soit réglementé. Dans ce post, on en sait plus sur la situation légale du cannabis sur la péninsule méditerranéenne.

Cannabis médicinal : la loi Di Bella

Cela fait 11 ans, en 2007, l’Italie a commencé à progresser dans la légalisation du cannabis médicinal. Cette année, on a reconnu que le THC avait des propriétés thérapeutiques. Six ans après, en 2013, l’usage médicinal de la plante a été légalisé dans son état végétal et sous forme de médicaments basés sur des extraits de marijuana, comme le SativexR ou le Dronabidol. Grâce à cette loi, connue comme « Di Bella », n’importe quel médecin peut prescrire à ses patients des médicaments à base de cannabis si leur diagnostic l’exige. Et toutes les pharmacies peuvent délivrer ces produits élaborés à base de cannabis lorsqu’il y a prescription médicale.

Normalement, en Italie, on prescrit le cannabis sous sa forme naturelle (fleurs et têtes) et on précise qu’il soit pris sous forme d’infusions ou inhalé avec un vaporisateur. On a recours au cannabis en cas de douleurs chroniques pour traiter des maladies comme la sclérose multiple, le cancer, le sida ou le syndrome de Gilles de la Tourette. Il est aussi utilisé dans le cas de traitements qui provoquent des nausées et des vomissements comme la chimiothérapie ou la radiothérapie mais aussi comme stimulant de l’appétit dans le cadre d’anorexie nerveuse.

Le cannabis thérapeutique qui est consommé en Italie est connu sous le nom de FM2 (qui vient des sigles Military Pharmaceutical, faisant allusion aux deux principaux constituants actifs de la plante : le THC et le CBD). La production de cannabis a été déléguée à l’Institut Militaire Pharmaceutique de Florence à travers un accord de collaboration de 2014 entre le Ministère de la Santé et le Ministère de la Défense. Le FM2 contient entre 5 et 8% de THC et entre 7,5 et 12% de CBD.

Pourtant, malgré les lois favorables, depuis l’année dernière, les patients de cette péninsule se sont vus affectés par la pénurie de la plante dans les pharmacies. L’Italie a seulement un producteur national : l’armée ; c’est pourquoi elle s’est vu obligée à compter sur un approvisionnement extra de 100kg de cannabis venant du Canada. Certaines entreprises du pays canadien ont commencé à avoir une activité liée au cannabis thérapeutique italien. On estime qu’à l’avenir on pourra produire 300kg, quantité nécessaire pour satisfaire la demande nationale.

Cannabis récréatif : la loi Jervolino-Vassalli

Même si l’usage récréatif du cannabis est illégal en Italie, la possession de petites quantités pour usage personnel est considérée comme un délit mineur. On peut te mettre des amendes ou te retirer tes documents officiels – permis de conduire ou passeport – pendant une durée comprise entre un mois et un an. Ce n’est pas le cas pour la vente qui est considérée comme un délit grave et peut être punie par une peine de prison et des amendes pouvant aller jusqu’à 75.000€.

Malgré cela, le panorama est bien plus favorable depuis 2014, année où la loi Fini-Giovanardi a été déclarée inconstitutionnelle, alors qu’elle avait été en vigueur jusqu’à 2006. Cette loi ne faisait pas de distinction entre la possession d’héroïne, de cocaïne ou de cannabis et mettait des amendes exorbitantes pour la production, le trafic, la possession et usage illicite de ces substances. Même si maintenant ils ne se remplissent pas autant les poches avec les sanctions, il existe un vide juridique parce qu’il n’est pas stipulé quelle quantité est considérée comme usage personnel. Malheureusement, cela dépend énormément du policier à qui tu as à faire. Par contre, maintenant que la loi Jervolino-Vassali est en vigueur, on distingue entre drogues dures et drogues douces et les amendes sont beaucoup plus sévères dans ce premier cas.

Tandis que le cannabis médicinal avance à pas de géant en Italie, le cannabis récréatif avance petit à petit. Si le Projet de Loi de Légalisation du Cannabis était approuvé, il serait considéré légal de posséder 5 grammes sur soi, avoir 15 grammes chez soi et pouvoir cultiver jusqu’à 5 plantes femelles pour sa consommation personnelle. Cette proposition comprend aussi la création de clubs sociaux cannabiques pouvant avoir un maximum de 100 abonnés.

Cannabis light : règlementé par la Loi du cannabis industriel

Le cannabis light est légal en Italie et est règlementé par la loi du cannabis industriel. Il s’agit de fleurs à très faible taux de THC et un taux élevé de CBD qui font fureur dans le pays ; en effet leur vente est devenue très populaire. L’entreprise qui a commencé à commercialiser et à distribuer ce type de variété est EasyJoint. Ce type de cannabis ne dépasse pas 0,6% de Tétrahydrocannabinol. Luca Maroli, son créateur, confie qu’avec cette marque il veut rouvrir le débat avec les institutions publiques italiennes pour que la stigmatisation de la plante disparaisse et que bientôt sa légalisation totale devienne une réalité.

Le cannabis pour usage textile, alimentaire, biocombustible, etc. est également légal dans cette péninsule méditerranéenne, de la même façon que la vente de graine de cannabis est permise, avec la condition qu’elles soient étiquetées comme “produits de collection” et que sur la boîte soit indiqué que le cannabis en Italie est illégal.

 

 

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.