Back to top
Cannabis pour l’autisme, une thérapie possible?

Ces dernières années, dans plusieurs parties du monde, se sont multipliées les histoires de parents qui racontent comment l’utilisation du cannabis a amélioré sensiblement la qualité de vie de leurs enfants autistes, ayant surtout un important impact sur la réduction de l’hypersensibilité, de l’hyperactivité et de l’autolésion, mais aussi sur l’amélioration des barrières de communication associées à ce trouble.

Le Trouble du Spectre Autiste (TSA)

Le Trouble du Spectre Autiste (TSA) est une dysfonction neurologique (et du développement), avec une base génétique, qui se manifeste, dans l’enfance, par une série de symptômes qui ont été regroupés dans celle que l’on connait comme la triade de Wing ; elle comprend des troubles dans la communication et dans l’interaction sociale, ainsi que des patrons limités et répétitifs d’intérêts, d’activités et de comportements.

On parle de “trouble du spectre” car différentes personnes affectées par cette dysfonction peuvent présenter des symptômes et des caractéristiques très différentes, ainsi que des habiletés intellectuelles, d’interaction et de communication verbale et non verbale différentes aussi.

Bien qu’il n’existe pas de statistiques officielles exhaustives, l’OMS estime que le Trouble du Spectre Autiste affecte, en moyenne, un sur 160 enfants dans le monde (un sur 100 en Espagne, un sur 68 aux États Unis, un sur 100 en Australie). Étant un chiffre qui, entre 2000 et 2010, a augmenté de 120% et semble destiné à continuer à augmenter dans les prochaines années.

Dans les cas plus sévères, les personnes affectées par ce trouble peuvent arriver à reproduire des comportements compulsifs et obsessifs, comme s’autolésioner et avoir des conduites violentes envers les autres, rendant difficile la convivialité dans la vie quotidienne de ces familles. Les médicaments, que l’on a l’habitude de prescrire dans ces cas-là, sont des antipsychotiques, anticonvulsifs, inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, stimulants ou benzodiazépines. Médicaments dont les effets secondaires peuvent être très graves.

Le cannabis est-il efficace dans le trouble de l’autisme ? L’opinion de la science

À cause d’une croissante diffusion de témoignages de parents qui, grâce à l’usage du cannabis médicinal, ont trouvé des améliorations dans les conduites de leurs enfants, la science commence à se décider à tenter de soutenir, avec des recherches, ce possible nouveau domaine d’efficacité thérapeutique pour la plante du cannabis.

 

marihuana y autismo

Aujourd’hui encore, il y a peu d’études [1] [2] dans ce sens-là, mais les scientifiques semblent être d’accord sur le fait que le système endocannabinoïde joue un rôle important dans ce trouble [3].

Actuellement en Israël, l’université “Leigh University in Bethlehem”, est en train de mener une étude sur 120 patients (enfants et jeunes de 5 à 29 ans) comportant des degrés moyens et élevés d’autisme. Tous les patients, selon ce qu’affirme le directeur d’étude, le docteur Adi Aran (neurologue pédiatrique), ont été traités au préalable avec des antipsychotiques et presque la moitié d’entre eux a répondu négativement au traitement.

Alors qu’à 60 de ces patients on donne un placebo, aux 60 restant on leur donne du CBD et du THC isolés avec un dosage de 20 :1 ; ou bien un extrait de la plante entière avec le même dosage, pour vérifier si l’extrait de plante entière peut être plus effectif parce qu’il contient l’ensemble des composés chimiques de la plante qui est connu comme “effet entourage”.
La première phase de la thérapie dure 12 semaines, s’arrête pendant 4 semaines puis suivent 12 autres semaines de thérapie. Il faudra attendre fin 2018, date prévue pour la conclusion de l’étude, pour connaître ses résultats.

Pendant que la science franchit ses lentes et rudes étapes, il y a des états aux États Unis, comme celui du Minnesota, qui ont incluent les troubles du spectre autiste parmi les pathologies pour lesquelles est légalement autorisée la prescription de thérapies avec des cannabinoïdes (la mesure sera effective à partir du 1º juillet).

Les parents qui ont essayé n’ont aucuns doutes. Quelque soit ce que dit la science, le cannabis a amélioré leur qualité de vie et celle de leurs enfants, et c’est pour cela qu’ils luttent : pour que ce type de thérapies soit légal et un droit pour leurs enfants, que ces parents ne soient pas obligés de faire appel au marché noir pour pouvoir voir leurs enfants sourire.

Il y a déjà plusieurs associations, comme les américaines Mamma (Mothers Advocating Medical Marijuana for Autism) et la Unconventional Foundation for Autism ou les chiliennes Fundación Daya et Mamá Cultiva, qui accomplissent l’objectif de conseiller les familles, mais aussi d’aider à diffuser des histoires à travers de vidéos et témoignages de parents qui ont utilisé l’huile de cannabis pour leurs enfants et ont apprécié d’importantes améliorations dans leurs conduites.

Tous nos remerciements à la Fondation Daya pour les images et le témoignage d’Ernesto.

 

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

PD
15/04/19

"Autism Spectrum Disorder (ADS) is a neurological (and development) disfunction with a genetic basis...."

On what do you base this claim?