Comment faire germer des graines

Comment faire germer des graines

Pour: Daniel C. Grow

La germination des graines consiste à cultiver des plantes à partir de graines. Ce processus diffère donc de l’achat de plantes, même de jeunes pousses, ainsi que de la culture à partir de boutures. Bien que la germination paraisse aisée au premier abord, il est essentiel de respecter certaines règles simples pour la mener à bien. Voici un guide pratique reprenant, pas à pas, toutes les étapes nécessaires à une germination optimale de vos graines.

Semer des graines en intérieur est une pratique courante, même parmi ceux qui ont un jardin. En effet, dans les régions quelque peu septentrionales, le froid peut s’avérer fatale aux jeunes pousses. Semer les graines en intérieur permet donc d’obtenir un taux de germination bien plus important qu’en extérieur, directement dans la terre.

Une graine non germée peut conserver tout son potentiel durant des mois, voire des années, si elle est conservée dans de bonnes conditions. Son enveloppe la protège en effet de son environnement et la maintient en dormance jusqu’à que soient réunies les conditions environnementales nécessaires à sa germination.

Les conditions nécessaires à une conservation correcte des graines sont peu nombreuses : le taux d’humidité doit osciller entre 10 et 20% (un niveau inférieur déshydraterait les graines, alors qu’une humidité supérieure déclencheraient la germination), les températures ne doivent pas être excessivement hautes et les oscillations thermiques brusques doivent être évitées. Au vu de ces conditions, on comprend aisément pourquoi nombreux sont ceux qui conservent leurs graines au frigo.

Dans des conditions adéquates, les graines s’hydratent et activent leur métabolisme, ce qui conduit à leur gonflement et à la rupture de leur enveloppe. Ainsi en sort la radicule, la partie embryonnaire de la racine principale de la plante. Ensuite, poussant vers la surface, on trouve la plumule qui donnera la tige.

Conditions nécessaires à une germination optimale

Quelle que soit la technique utilisée, le succès du processus de germination repose sur le respect de certaines règles de base. N’oubliez pas qu’à cet instant, vos plantes en sont aux toutes premières heures de leur vie. Elles sont alors extrêmement délicates et fragiles.

  • Maintenez une température ambiante chaude (entre 18 et 26ºC).
  • Conservez une humidité relative comprise entre 75 et 90%.
  • Juste après la germination, évitez les arrosages excessifs.
  • Manipulez les graines le moins possible, ne touchez pas les radicelles et portez toujours des gants en latex.

Vous pouvez également recourir à des germoirs ou des serres destinées à cet effet. Il en existe de plusieurs sortes et tous présentent des caractéristiques différentes. Ces outils sont spécifiquement destinés à assurer le succès du processus de germination. Si ces engins ne sont pas indispensables, tel n’est pas le cas des pulvérisateurs d’eau qui sont incontestablement nécessaires.

Quelles sont les différentes méthodes de germination ?

Il existe plusieurs manières de faire germer des graines, parmi lesquelles chacun choisit selon des critères qui lui sont propres. Voici comment mettre en œuvre les méthodes les plus courantes.

La germination des graines dans l’eau

Bien qu’elle ne soit pas la plus efficace, cette méthode est particulièrement courante.

  • Placez les graines dans un récipient rempli d’eau tiède (environ 23ºC) et conservez-le à l’abri de la lumière.
  • Au bout de trois jours, les graines devraient commencer à s’ouvrir et à libérer leur radicule.
  • Quand les racines atteignent 3 mm de long, transférez-les dans le substrat de culture préalablement humidifié. Pour ce faire, commencez par creuser un orifice profond de 1 à 1,5 cm. Placez-y la graine germée avec délicatesse, les radicelles vers le bas. Ensuite, recouvrez la graine de substrat, sans exercer de pression.

Serviettes en papier : une méthode old school qui a largement fait ses preuves

Il s’agit sans doute de la méthode la plus couramment utilisée. Il faut dire qu’elle assure un taux de germination particulièrement bon. Elle ne nécessite que du sopalin, lequel permet de maintenir de hauts niveaux d’humidité.

  • Humidifiez un sopalin et placez-le au fond d’un récipient doté d’un couvercle, comme un tupperware.
  • Placez les graines sur le sopalin humide, en veillant bien à les séparer quelque peu les unes des autres. Ensuite, couvrez-les d’un autre sopalin préalablement humidifié.
  • Refermez le récipient pour y maintenir l’humidité, tout en laissant circuler un peu d’air, afin d’empêcher le développement de champignons ou de moisissures. N’hésitez pas à perforer le couvercle si nécessaire.
  • Conservez le récipient ainsi refermé à l’abri de la lumière.
  • Après environ deux jours, les graines commenceront à s’ouvrir et à libérer leur radicule.
  • Il est alors temps de les déplacer dans leur substrat de culture de la même manière qu’expliqué dans la méthode précédente.

Cette méthode der germination est extrêmement efficace, à condition que les sopalins soient constamment humides, sans pour autant être détrempés.

Comment faire germer des graines dans des pastilles Jiffy ou de la laine de roche

Des pastilles faites de tourbe et/ou de fibre de coco (appelées pastilles Jiffy) ou la laine de roche sont des milieux idéaux pour le bon déroulement de la germination, puisqu’ils maintiennent des taux d’humidité optimaux et que leur structure compacte permet un excellent développement initial des racines. Leur utilisation est d’ailleurs on ne peut plus simple.

  • Humidifiez la pastille Jiffy ou la laine de roche, tout en maintenant le pH entre 5.6 et 6.2.
  • Creusez-y un orifice de 1 à 1,5 cm de profondeur.
  • Placez-y délicatement une graine.
  • Après la germination, la plantule développera ses racines dans ce milieu. Ce n’est qu’une fois les cotylédons (la première paire de feuilles) apparus que vous pourrez procéder à la transplantation dans le substrat.

La germination des graines directement dans le substrat

Faire germer des graines directement dans le substrat donne l’assurance de bons résultats, à condition d’utiliser un substrat sain et adapté. Les producteurs qui optent pour cette méthode de germination utilisent habituellement des pots de petite taille. Ils humidifient le substrat (terre ou coco) puis y creusent un orifice profond de 1 à 1,5 cm dans lequel ils placent la graine avant de le refermer. Il est également possible de laisser tremper les graines 12 à 24 heures dans l’eau chaude avant de les planter.

  • Surtout ne comprimez pas le substrat. Le développement et l’oxygénation des racines s’en ressentiraient. La plante devrait sortir de terre au bout de trois à quatre jours.

Cette méthode présente l’avantage de ne pas nécessiter la manipulation de la graine, ce qui réduit les facteurs de stress (à condition, bien sûr, que la graine ne soit pas trop profondément enterrée). De plus, la germination dans le substrat permet de maintenir stables les conditions de température et d’humidité.

Quelle que soit la méthode pour laquelle vous optez, une fois la graine dans son substrat, contrôlez scrupuleusement les paramètres d’éclairage, de température et d’humidité. Comme précisé plus haut, à ce stade, les plantes sont encore extrêmement fragiles. Un arrosage excessif, par exemple, pourrait ainsi favoriser le développement de champignon et le flétrissement des premières racines.

Maintenant que vous connaissez les différentes méthodes de germination, ainsi que les erreurs à éviter, vous n’avez plus qu’à vous lancer. Bonne chance à vous !

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: