Back to top
Die OECM fordert von der Regierung die dringende Regulierung von medizinischem Cannabis

Les patients espagnols qui utilisent le cannabis à des fins médicales ne sont pas en train d'acheter ce que les marques disent leur vendre. D'après une étude de l'Observatoire Espagnol de cannabis Médicinal, seulement cinq huiles enrichies en cannabidiol, sur quinze analysés, respectent les niveaux de CBD qu'ils disent avoir dans leur composition. L'OECM encourage le gouvernement à une régulation urgente du cannabis médicinal pour que cette situation change.

Imagine que tu vas à la pharmacie acheter une boîte d'Ibuprofène 600mg et qu'ils t'en vendent une qui, en réalité, a 550mg ou 560mg. Tu es en train de payer pour une quantité et tu crois que la dose que tu vas prendre est celle indiquée sur la boîte. Quelle tête ferais-tu si tu savais que les doses dans les médicaments que tu achètes sont inférieures à celles indiquées dans leur composition?

Huiles plus demandées par les usagers

C'est ce qu'a analysé l'OECM dans une étude analytique d'échantillons d'huiles commerciales de cannabis enrichies en cannabidiol, réalisée au cours de l'année 2018. Elle a été faite en collaboration avec le personnel technique qualifié de deux entités différentes. D'un côté, l'Unité d'Analyse de Stupéfiants du Laboratoire de Santé Publique de Madrid (Mairie de Madrid). Et d'un autre côté, le Laboratoire de la Fondation CANNA.

L'objet de l'étude a été deux lots différents de 15 marques d'huiles. Ont été choisies celles qui, habituellement, sont achetées par le plus de patients et font l'objet du plus grand nombre de recherches sur les moteurs de recherche comme Google. "Considérées comme représentatives des modèles de consommation des usagers médicinaux en Espagne", selon indique l'OECM dans l'étude analytique de qualité et sécurité d'huiles commerciales avec du cannabidiol.

"On a acheté les huiles comme si on était des patients, d'ailleurs, on a toutes les factures qui en témoignent. L'achat s'est fait en janvier et ensuite en juillet, pour voir ce qui se passe avec la continuité du lot. Savoir quels cannabinoïdes sont obtenus en achetant en janvier et quels cannabinoïdes sont obtenus en achetant quelques mois après. On pense que c'est important", a déclaré à la conférence de presse la présidente de l'OECM Carola Pérez.

Niveaux de CBD insuffisants

Seulement 3 des 15 huiles analysées présentent des niveaux de CBD qui respectent ce qui est étiqueté sur un de lots. Par contre, l'autre lot ne correspond pas à ce qui est indiqué. 7 huiles sur 15 analysées présentent des niveaux de CBD qui ne correspondent pas avec l'étiquette sur aucun des deux lots. Dans deux des cas, les quantités de CBD détectées sont très inférieures à celles qui apparaissent sur les étiquettes. Il y a seulement un cas curieux d'un lot qui présente plus de CBD que ce qui est indiqué sur l'étiquette.

Le résumé par rapport aux phytocannabinoïdes est que seulement 5 huiles sur les 15 analysées sont vraiment conformes, 3 des marques sont partiellement conformes et 7 ont plusieurs problèmes par rapport à la quantité réelle de CBD présente sur son étiquetage. Tous les détails techniques sur le rapport sont publiés et disponibles sur la web de l'OECM.

Métaux lourds et pesticides

Cette étude de l'OECM a aussi analysé comme variable les matériaux lourds présents dans les 15 huiles. En général, d'après ce qu'a commenté le professeur de Biochimie et Biologie Moléculaire à l'Université Complutense de Madrid, Manuel Guzmán, en conférence de presse, ces quantités sont insignifiantes. Les niveaux de pesticides détectés le sont aussi, troisième variable analysée. Sur 15 marques analysées, 6 ne contenaient absolument aucun pesticide, ni de métaux lourds mais il n'y a rien d'alarmant.

Étiquettes qui portent à confusion

En plus, l'OECM considère que certains termes qu'utilisent les marques sur leur étiquetage sont ambigus et pourraient être améliorés car ils peuvent porter à confusion sur ce que l'huile contient réellement. Phytocannabinoïdes naturels, extrait de chanvre riche en phytocannabinoïdes, extrait d'huile de chanvre ou huile de cannabinoïdes sont quelques uns des termes utilisés.

"Souvent, on ne sait pas trop ce que la marque a utilisé comme matière première et ce qu'elle veut offrir comme produit final au consommateur", a signalé en conférence de presse Manuel Guzmán.

"Il serait recommandable en général que les marques revoient attentivement l'étiquetage de leurs produits et vérifient qu'il est tout à fait exact. Et la traçabilité d'un produit entraîne un ensemble de mesures, actions et processus qui permettent d'identifier chaque lot du produit, depuis son origine jusqu'à sa destination finale. Ce qui garantit à l'usager une consommation sûre et contrôlée. Pour cela, il serait souhaitable de mettre en place un cadre régulateur spécial pour pouvoir évaluer correctement la qualité et la sécurité des huiles de CBD utilisées par les usagers médicinaux. Mais aussi pour contrôler sa production, élaboration et distribution" a déclaré Manuel Guzmán.

La solution est la régulation.

"Ce n'est pas la première étude de qualité que l'observatoire réalise. L'année dernière, nous avons fait une étude avec Madrid Salud(Madrid Santé) dans laquelle on analyse la qualité du cannabis de 10 clubs de Madrid. On s'inquiète beaucoup de la qualité de ce que l'on prend, nous comme patients", a déclaré la présidente de l'OECM Carola Pérez.

Bien qu'en général, l'étude signale que les niveaux de CBD indiqués sont modérément inférieurs, il faut souligner que le patient n'est pas en train de consommer ce qu'il paye. Selon a informé Manuel Guzmán, le désir de l'OECM est de continuer à contrôler en réalisant ce type d'études analytiques.

"La non régulation de certaines substances entraîne le non contrôle de la substance". Pour cela, la solution à une consommation sûre pour les patients serait la régulation urgente du cannabis à des fins médicinales, ont-ils manifesté du côté de l'OECM.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.