En Corée du Sud, le cannabis médicinal est déjà légal

En Corée du Sud, le cannabis médicinal est déjà légal

Pour: Laura Rueda Médical

La république de la Corée, plus connue comme Corée du Sud, a franchit un pas important en matière de cannabis en devenant la première nation de l’Asie de l’Est à légaliser le cannabis thérapeutique. Le 23 novembre dernier, le pays a légalisé sa politique nationale de drogues et, depuis ce moment, l’importation et la distribution d’huile de cannabis est autorisée pour traiter un certain nombre de problèmes de santé.

En Corée du Sud, le cannabis médicinal est déjà légal

Une dépénalisation surprenante

Cette nouvelle surprend beaucoup de la part de la Corée du Sud car, dans le passé, on y a passé son temps à dire du mal d’autres endroits où on avait légalisé le cannabis récréatif, surtout du Canada. On a même condamné des coréens, pour avoir consommé du cannabis dans des endroits légaux, à leur retour en Corée. C’est quelque chose d’essentiel pour comprendre le cas particulier de la régulation de la plante dans cette nation.

Nouvel amendement à la Loi sur les Drogues

Est-ce qu’on parle d’une révision permissive? Loin de là. Ce nouvel amendement à la Loi Nationale de Contrôle des Drogues, qui a été présenté en janvier par Shin Chang-Hyun du Parti Démocrate de Uiwang et Gwancheon, permet seulement l’importation de cannabidiol (CBD), pas du THC. Le Centre de Médicaments Orphelins de Corée (Korea Orphan Drug Center) contrôlera que cela soit respecté.

D’après cette nouvelle loi, les patients, qui ont une maladie comme l’épilepsie, un cancer cérébral ou de la démence, pourront obtenir du cannabidiol. Mais ça oui, pour accéder à ce médicament, ils auront obligatoirement besoin d’une prescription de leur médecin et de l’amener ensuite au Centre de Médicaments Orphelins de Corée pour avoir son accord.

En Corée du Sud, le cannabis médicinal est déjà légal

Amendes sévères

La Loi Nationale de Contrôle des Drogues de la Corée du Sud punit jusqu’à 5 ans de prison les citoyens qui fument, possèdent, achètent ou vendent de la marijuana et les oblige à payer une amende de 100 000 à 200 000 millions de won coréens (environ 90 000 à 180 000 $). C’est pourquoi cet amendement qui a approuvé l’usage du CBD de manière médicale le 25 novembre dernier attire autant notre attention.

L’Assemblée Nationale de la Corée du Sud a approuvé l’usage de la plante pour raisons thérapeutiques à travers un amendement à la Loi Nationale de gestion des stupéfiants. Le motif pour lequel ils l’ont fait? D’après la MNDA (sigle en anglais de Motor Neurone Disease Association), il a été démontré que la consommation de cannabis a certains effets médicinaux.

La consommation continuera à être pénalisée

Cela ne veut pas dire qu’à partir de maintenant, le pays va devenir la terre promise du cannabis ou un lieu de libertinage. Du compte Twitter de l’ambassade de Corée du Sud au Canada, a été lancé un avertissement: consommer du cannabis dans un endroit où la plante est légale étant citoyen sud-coréen est aussi pénalisé comme un délit.

« Les personnes qui fument, achètent, possèdent ou livrent du cannabis à l’étranger seront punies lorsqu’elles reviennent chez elles en Corée parce que ces actes continuent à être criminels ».

N’importe quel citoyen qui voudra importer, exporter, fabriquer ou commercialiser du cannabis pour des raisons médicales devra tout d’abord obtenir l’adoption d’un Décret Présidentiel et, en plus, avoir le feu vert de l’Administration des Drogues et Aliments de la Corée du Sud. Autrement dit, le système de contrôle continuera à être assez fort.

En Corée du Sud, le cannabis médicinal est déjà légal

Dépénalisation stricte mais positive

Pourtant, il semble que cette étape, bien que prudente, a été analysée positivement par Vijay Sappani, PDG de Ela Capital dont le siège se trouve à Toronto, spécialisé dans la recherche de marchés émergeants en matière de cannabis médicinal.

« L’importance du fait que la Corée soit le premier pays d’Asie de l’Est à autoriser le cannabis médicinal au niveau fédéral ne doit pas être sous-estimée. Maintenant, il s’agit de savoir combien d’autres pays asiatiques suivent la Corée du Sud », selon les déclarations au media Marijuana Business Daily dont le siège est à Denver au Colorado.

L’important, c’est que les patients sud-coréens qui en ont besoin et le sollicitent pourront bénéficier des propriétés thérapeutiques de la plante. C’est aussi très important que la Corée du Sud s’ajoute, de cette manière, à la longue liste des pays qui dépénalisent l’usage médicinal du cannabis, faisant que cette tendance mondiale continue à augmenter.

 

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: