Back to top
Virginia se convierte en el 27º estado en despenalizar el consumo de marihuana en Estados Unidos

Le Sénat et la Chambre des Représentants de l’état de Virginie ont approuvé la dépénalisation de la consommation de cannabis. Le projet de loi, approuvé le 11 février, n’implique pas la légalisation de la consommation mais une susbtantielle réduction de la peine pour possession. Á partir de maintenant, les personnes qui seront prises avec 1 once – 28 grammes – de plante seront coupables d’un délit mineur ou d’une infraction, passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 50 dollars, contre les 30 jours de prison et l’amende de 500 dollars stipulés jusqu’à maintenant. La Virginie devient ainsi le 27º état à dépénaliser la consommation de cannabis aux États-Unis.

La possession de 1 a 5 onces de marijuana continuera à être un délit, passible d’un mois de prison et de 500 dollars d’amende ; et la possession de 5 à 30 onces de marijuana continuera à être condamné à une peine pouvant aller de 5 à 30 ans de prison. On maintient également en Virginie la peine pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à vie pour récidive de délits concernant la marijuana.

“Ce projet de loi ne va pas éliminer les disparités raciales autour de la marijuana mais évitera que ceux qui ont commis des délits mineurs ne soient pas condamnés à la prison pour simple possession ; pendant que nous progressons vers la légalisation, dans les prochaines années, avec un cadre qui aborde aussi bien la sécurité publique que l’équité dans un marché qui sera bientôt émergent”, a affirmé Charniele Herring, présidente du Comité des Tribunaux de Justice de la Chambre, du Parti Démocrate et originaire de République Dominicaine, et première personne afroaméricaine à être élue présidente du Parti Démocrate de Virginie.

 

 

“Nous savons tous, indépendamment de nos points de vue sur ce projet de loi, que la prohibition du cannabis dans ce pays a échoué et également dans la communauté”, affirme, de son côté, Adam Ebbin, sénateur depuis janvier 2012 pour le Parti Démocrate également et principal impulseur du projet de loi.

En 2018, selon le publie The Washington Post, la Virginie est arrivé à son chiffre le plus élevé en 20 ans de détentions concernant la marijuana. Le nombre de personnes arrêtées a frôlé les 29.000, trois fois plus que celui enregistré en 1999, selon le rapport annuel sur la criminalité de la police d’État de Virginie. Le rapport montre que plus de la moitié des personnes arrêtées pour des délits concernant la marjuana avaient moins de 24 ans. Ces chiffres, publiés en juillet 2019, ont ouvert le débat sur la dépénalisation de la marijuana de la bouche du procureur général de Virginie, Mark Herring, qui a averti que la moitié des personnes qui avaient été imputées, pour la première fois, pour possession de marijuana entre les années 2007 et 2016 étaient afroaméricaines, et tout ça dans un état où cette communauté ne représentent que 20% de la population totale.

La nouvelle loi prévoit aussi la légalisation de produits de CBD et THCA avec prescription médicale. Jusqu’à maintenant, et depuis 2015, la consommation de ces produits était seulement autorisée pour les cas d’épilepsie. Depuis plusieurs décennies déjà, l’état avait règlementé son utilisation pour les cas de glaucome et pour atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie, mais la législation fédérale empêchait que ça se mette en pratique.

Ce n’est pas la première fois que la Virginie essaie de dépénaliser la consommation de marijuana. En 2015, un projet de loi, également impulsé par Adam Ebbin, a proposé de réduire l’amende pour possession de marijuana de 500 à 100 dollars et d’éliminer, comme ça a été fait maintenant, le mois de prison comme peine mais le Sénat avait refusé la proposition.

The cultivation of cannbis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

The purpose of this publication is purely informative, horizontal transfer of technical horticultural information.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published here.

Commentaires

The cultivation of cannbis for self-consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

The purpose of this publication is purely informative, horizontal transfer of technical horticultural information.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published here.