Le coronavirus pourrait affecter l’industrie du cannabis

Le coronavirus pourrait affecter l’industrie du cannabis

Pour: Rebeca Argudo Culture

L’épidémie de coronavirus en Chine, avec des centaines de victimes mortelles et des milliers d’affectés, a provoqué des restrictions sur les voyages dans tout le pays. L’industrie du cannabis est en train de s’en voir sérieusement affectée. En particulier, les entreprises de vaporisateurs de marijuana, qui dépendent en grande mesure de fournisseurs chinois, sont en train de voir comment ces circonstances pourraient affecter le fonctionnement normal de leur travail car ces contraintes peuvent influencer négativement le flux de hardware, par exemple, mais aussi l’illumination LED ou l’approvisionnement en emballages.

Le coronavirus pourrait affecter l’industrie du cannabis

Précédemment déjà, l’industrie du cannabis a pris conscience de sa fragilité sur le marché global. Les entreprises se sont vues affectées par des centaines de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, ce qui a provoqué de sérieuses interruptions dans la chaîne d’approvisionnement vu que beaucoup de matériaux qu’ils utilisent proviennent de Chine. Ce nouveau contretemps, provoqué par le coronavirus, révèle à nouveau la vulnérabilité de certaines compagnies qui dépendent en fin de compte de producteurs chinois.

Richard Huang, PDG de CLoudious9, fabriquant de vaporisateurs de cannabis en Californie, signale l’impact important qu’a eu le coronavirus dans toute la chaîne d’approvisionnement et de fabrication en Chine. « Ce contretemps se sentira dans les prochains mois», indique-t-il. Huang signale aussi que, dans l’industrie des vaporisateurs de cannabis, presque tous les composants (coquilles, cartouches, batteries, etc.) se fabriquent en Chine, c’est pour ça qu’il s’agit d’une entreprise très sensible à un quelconque incident ou contretemps dans le pays.

 

 

Le cofondateur et PDG de The Blinc Group, fabriquant de hardware pour vaporisateurs de cannabis à New York, considère que le risque le plus important pour la chaîne d’approvisionnement vient de la discontinuité à laquelle, selon les prévisions, ils vont être soumis. Les fermetures soudaines de boîtes ou les retards dans les livraisons de produits (probablement dus aux arrêts de travail des travailleurs pour raisons de santé) de la part des fournisseurs de matières premières, comme il est prévu que ça arrive dans ce cas particulier, répercutent directement sur les délais des entreprises qui travaillent aux États-Unis. La marge de main d’œuvre qu’ils ont est très limitée et est surtout complètement indépendante de leur volonté, ce qui les laisse sans capacité réelle de réaction.

Près de 24 provinces et communes en Chine ont reçu des indications pour ne pas recommencer l’activité en affaires avant mi-février, à cause de l’épidémie de cette maladie respiratoire qui a affecté plus de 30.000 personnes jusqu’à maintenant. Cet arrêt de travail qui a déjà des répercussions dans les industries nord-américaines ne semble pas seulement affecter les fabricants de vaporisateurs de l’industrie du cannabis. Les cultivateurs qui utilisent l’illumination LED, ceux qui font usage de serres, ou les fournisseurs de matériel d’emballage, pour ne donner que quelques exemples, pourraient aussi se voir, dans une plus grande ou plus petite mesure, affectés par ces arrêts de travail.

Le coronavirus pourrait affecter l’industrie du cannabis

Pour l’instant, les compagnies semblent avoir une marge de manœuvre grâce au fait qu’elles disposent de matériel en réserve, reçu avant la crise du coronavirus, mais, face à la prévision que l’arrêt de travail en Chine se fasse sentir dans les prochains mois, ces entreprises semblent être en train de se préparer pour noter l’impact lorsque ces produits qu’ils ont en stock commenceront à s’épuiser. Ainsi, elles se verront obligées à se réorganiser pour pouvoir se maintenir sur le marché et continuer à être productives ; ou bien en réajustant l’excès d’offre ou bien en planifiant les initiatives de développement des produits. Leur survie en dépend.

« Ce pourrait être une année très difficile pour les compagnies de hardware », affirme Huang qui a vu comment même certains de ses employés ont eu des problèmes pour retourner aux États-Unis depuis la Chine à cause des restrictions sur les voyages.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: