Back to top
USA cataloga la marihuana como producto esencial

Avec le début du confinement, pour essayer de pallier les effets du coronavirus et arrêter sa progression, les gouvernements ont, logiquement, maintenu ouverts les établissements qui fournissent des produits essentiels. Les aliments, combustibles ou médicaments, comme d’autres produits qualifiés de première nécessité, devaient être, à tout moment, disponibles pour la citoyenneté.

Aux États-Unis, il s’est produit un cas inhabituel : le gouvernement a autorisé les établissements qui commercialisent légalement de la marijuana à rester ouverts dans certains états. De cette manière, on reconnaît implicitement à la marijuana la condition de produit essentiel, exactement pareil que le reste de produit de première nécessité comme le pain ou les articles d’hygiène. Même des journaux prestigieux comme The New York Times s’en sont fait écho avec ce que cela implique.

 

 

Pendant les premiers jours de quarantaine, dans beaucoup de pays, même en Espagne et aux USA, certains produits se sont vus accaparés de façon habituelle. Des produits comme le papier toilette, les désinfectants pour les mains ou les masques, entre autres, ont facilement disparu à cause du manque d’approvisionnement provoqué par une demande extrêmement élevée. Dans certains états tels que l’Oregon, le Michigan et la Californie, où la vente de marijuana est légale, les établissements qui en offrent ont vu leur vente augmenter jusqu’à 15%, arrivant à se produire de longues files d’attente à l’entrée des magasins et même des situations d’accaparement.

Dans le Nevada, par exemple, la vente est permise tant qu’elle ne provoque pas d’agglomérations. Pour éviter cette situation extrême et de se voir empêchés de commercialiser le produit, les établissements organisent l’option d’achat en ligne ou incitent à se présenter dans les magasins sur rendez-vous.

Dans tous les cas, c’est quand même une bonne nouvelle pour l’industrie du cannabis où dans cette situation insolite et d’urgence sanitaire à l’échelle mondiale, ce produit est reconnu par le gouvernement comme essentiel, n’interrompant pas sa commercialisation dans les états où il est légal de le faire

The cultivation of cannbis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

The purpose of this publication is purely informative, horizontal transfer of technical horticultural information.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published here.

Commentaires

The cultivation of cannbis for self-consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

The purpose of this publication is purely informative, horizontal transfer of technical horticultural information.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published here.