Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

Pour: Laura Rueda Médical

Le yoga a changé la vie de beaucoup de gens. Dans ces moments où l’on fait tout vite, où l’on passe presque toute la semaine à travailler, où l’on a pas de temps pour nous et où l’on vit continuellement dans le stress, des disciplines mentales et physiques comme celle-ci sont révolutionnaires. Imagine que tu ajoutes à ta pratique quotidienne un peu de cannabis et tu te retrouveras face au ganja yoga.

Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

Dee Dussault dit dans sa page web que la première fois qu’elle a donné un cours de Ganja Yoga dans sa salle de Toronto, personne n’est venu, pas une seule personne. Mais cette pionnière dans la pratique publique et l’enseignement de Ganja Yoga n’a pas renoncé parce que, pour elle, cela avait été très fort et curatif de découvrir que le yoga s’améliorait avec la plante. “C’est moi la seule à avoir découvert que le cannabis calmait mon esprit, adoucissait ma tension musculaire et faisait que le flux de sensations s’étende sur tout mon corps d’une manière encore plus délicieuse? ”, lit-on sur sa web.

De Toronto aux États-Unis

Même si, pour nous, en occident, c’est quelque chose de nouveau; dans d’autres pays le cannabis a été utilisé comme médicament pendant des milliers d’années. Il semble que, lorsque Dee Dussault a commencé en 2009, il n’y avait aucun autre endroit dans le monde anglophone qui fasse la publicité de cours de yoga améliorés par le cannabis. Après, quelques étudiants se sont présentés puis ils sont revenus aux sessions suivantes et l’ont raconté à leurs amis. Ainsi, grâce au bouche à oreille – la plus ancienne forme de marketing-, son groupe s’est agrandi.

Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

Neuf années se sont écoulées depuis. Maintenant, le groupe de Toronto qui a commencé en 2009 s’est consolidé. Et cette pratique s’est étendue dans d’autres d’endroits comme San Francisco, lieu où Dee Dussault a déménagé en 2013. Les « ganjas yogis et les « ganjas yoginis » de Dee sont caractérisés par leur diversité en matière de genre , orientation sexuelle, ethnie et âge.

Se reconnecter avec son corps

Pour commencer l’expérience du yoga avec du cannabis, il faut consommer une quantité plus faible que d’habitude pour les premiers cours. Dee rappelle aussi que chacun vit des sensations différentes avec la plante.

Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

“Le ganja yoga doit être lent et conscient. Dans notre cours, les élèves ont presque tout le temps les yeux fermés parce qu’il s’agit de se détendre de façon introvertie”.

Se détendre, c’est révolutionnaire

Dans un monde où l’on veut nous voir produire 24h sur 24 pour un système capitaliste, se connecter avec soi-même est parfois très compliqué et s’avère révolutionnaire. C’est pour cela que Dee nous rappelle ce qui est vraiment important.

“Notre temps sur la terre est très court et très cher; aussi les substances enthéogènes, qui sont des psychotropes comme le cannabis, font que ce soit beaucoup plus gratifiant, presque comme récupérer cette idée que se détendre c’est faire de l’activisme”.

Le cannabis qu’ils consomment est gratuit car la Proposition 64 de Californie permet d’offrir légalement jusqu’à une once d’herbe (environ 28 grammes). Les cours valent 25 dollars (un peu plus de 21 euros). Les élèves ont besoin de leur carte de santé pour participer aux cours. Avant chaque clase de yoga, ils partagent une demi-heure de conversation pendant laquelle ils fument ensemble.

“Une pratique extrêmement relaxante qui incorpore un sens de communauté et de conscience du corps que je n’ai jamais vécu pendant toutes mes années de yogi. En plus, je n’ai jamais aussi bien dormi! ”, Michael, un élève de ces cours.

Bénéfices multipliés par deux

Le yoga peut apporter à notre nouvelle vie des tas de bénéfices: soulager le stress, la dépression, l’hypertension, le mal de dos, l’asthme, les troubles de l’estomac, améliorer notre sommeil. Il peut même nous aider à perdre du poids, faire en sorte que l’on gagne en souplesse ou augmenter notre système immunologique au niveau génétique, d’après une étude norvégienne. Le cannabis augmente la capacité à méditer. Aussi bien le yoga comme le cannabis sont anti-inflammatoires et palliatifs de la douleur. Alors il semblerait qu’ensembles ils peuvent augmenter leurs propriétés.

Ganja yoga, le livre

Dee Dussault a aussi écrit le livre « Ganja Yoga » (Harper Collins, 2017) dans lequel elle explique qu’elle a recourt à une ancienne pratique et qu’elle la rend mainstream.

Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

“Ganja Yoga n’est pas juste un mélange entre cannabis et exercice, c’est aussi une cérémonie qui fait de la relaxation consciente un rituel intentionnel qui peut être amélioré avec la pratique. Un style de vie pour t’aider à créer un monde harmonieux et sans stress”.

Cannabis et yoga, un rêve devenu réalité

Cette animatrice de hatha yoga, ganja yoga et tantra, entre autres, conseille d’assister d’abord à un cours avant de le pratiquer soi-même pour éviter les lésions. Elle conseille aussi d’organiser des sessions à la maison avec des amis et qu’une personne se charge de mener la session et de donner les indications pour ne pas que ça dégénère et devienne un cours de personnes qui rigolent et fument.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: