Back to top
Typische Fehler und Probleme beim Marihuana-Anbau

Aujourd'hui, nous allons parler des erreurs les plus courantes commises par certains cultivateurs débutants, et pas tellement débutants, en matière de jardinage du cannabis.

Si vous êtes déjà jardinier et que vous avez été en mesure de terminer une culture en faisant avancer vos plantes mais sans obtenir les résultats escomptés, ce guide peut peut-être vous aider à corriger certaines techniques de culture qui amélioreront considérablement les résultats.

N'oubliez pas que les erreurs que nous pouvons commenter affecteront toujours le résultat final, ainsi que la puissance, les arômes, les saveurs ... Des éléments très importants lors de l'évaluation de la fleur de cannabis.

Comme nous en avons déjà discuté dans de précédents articles, nous commencerons toujours par sélectionner la génétique à cultiver et les raisons pour lesquelles nous voulons la cultiver, savoir ce qui est cultivé et dans quel but il est essentiel de savoir quel objectif nous voulons atteindre dans notre produit final!

Planification de la culture du cannabis

L'erreur la plus fréquente qui peut être observée chez ceux qui viennent de commencer avec la culture, est la non-planification. Il est essentiel de faire une inspection de l’endroit où nous allons placer les plantes. Si c’est l’intérieur, vous devrez savoir comment l’organiser correctement dès le début et ne pas commencer à germer et ensuite assembler la tente. Si c'est à l'extérieur, vous devriez étudier l'endroit, et s'il doit être sur le sol direct, prévoir un espace protégé en cas de tempête.

PREVENIR TOUJOURS évitera les erreurs qui pourraient nuire à la qualité du produit final.

La sélection du substrat pour la culture du cannabis

Une erreur fréquente est de ne pas savoir quel type de substrat est celui que nous devrions utiliser pour les plantes de cannabis. De nombreux producteurs placent généralement le sol sans savoir de quel type de substrat il s'agit ni quel est son pH, ce qui est un facteur important lors de la culture. Dès le début, nous devons fournir TOUJOURS aux plantes un substrat préparé, riche en nutriments et avec un pH contrôlé, afin que son développement soit correct dès le premier stade.

Excès d'irrigation dans la culture

Très souvent, les producteurs irriguent en excès. Surprotéger la plante en lui donnant de l’eau sans mesure est l’une des erreurs les plus courantes. Un excès d'eau dans le substrat provoquera la noyade et la mort de la racine, ne pouvant rien faire une fois que cela se produit. Essayez donc d’enterrer votre doigt profondément dans le substrat, loin de la tige, et s’il est sale, cela signifie que votre substrat est encore humide; dans ce cas, vous n’aurez pas besoin d’arroser, et si au lieu de cela, il est sec, cela indiquera que vous devez faire un arrosage. Cela ne signifie pas que vous devez laisser le substrat sécher, car la plante mourra. L'équilibre est un autre élément essentiel de la tâche du jardinage. À mesure que nos plantes de cannabis poussent, nous augmenterons la quantité d'eau d'irrigation. Personnellement, en plein air et au milieu de l’été, j’arrose généralement très tôt le matin, puis à midi, si le besoin s’en fait sentir (journées intenses de chaleur et de vent) et, enfin, lorsque le soleil se couche, en vérifiant toujours si la plante en a besoin.

Sur la fertilisation dans la culture de la marijuana

Une autre des erreurs les plus courantes est l'excès de nutriments dès le début de la vie de la plante. Cette obsession pour vouloir nourrir la plante avec de l'engrais dès que la plante a obtenu sa première paire de vraies feuilles. Personnellement, je recommande de faire un bon substrat de base, je pense que c'est un point très important dans la base d'une bonne récolte. Si les ‘fondations’ sont bonnes, la plante développera une bonne structure sans avoir à utiliser de produits dès les premiers jours de vie. Vous pouvez obtenir plus d'informations sur la préparation d'un bon substrat dans l'un des articles précédents, "SUBSTRATS". Il est très courant d'entendre "plus nous mettons de nourriture, plus notre production et notre croissance sont importantes". ERREUR. Cette phrase est complètement fausse. Certaines plantes ont la chance de ne pas brûler, mais cela affecte le goût de cette fleur. Et il n'y a pas de lessive qui enlève cet horrible goût. Ne vous y trompez pas! D'autres plantes ne sont pas aussi chanceuses et meurent lorsqu'elles reçoivent autant de produits excédentaires.

Les engrais artisanaux et organiques, même s’ils sont à libération lente, constituent le pari le plus sûr pour obtenir des plantes saines et riches, sans passer par ces excès

La mesure du pH dans la culture du cannabis

Une des erreurs que l’on commet, je pense que par pure ignorance, se produit lors de la mesure du pH de l'irrigation, une partie essentielle pour obtenir une fleur de qualité. Cela pourrait être évité si, avant de commencer la culture, on étudie minimalement les mesures à prendre pour obtenir de bons résultats avec les plantes.

Les plantes obtiennent une meilleure absorption des nutriments dans le rang de pH 5,5 / 6,5-7, vous devez donc effectuer la mesure quotidiennement si vous souhaitez améliorer la qualité de votre culture.

La température dans la culture du cannabis

Un autre facteur qui peut être considéré comme une erreur dans la culture consiste à exposer les plantes à des températures excessivement basses ou excessivement élevées, ce qui amènerait au blocage total des éléments nutritifs.

Vous devez toujours contrôler la température de votre culture, qu’elle soit à l’intérieur ou à l’extérieur, en essayant d’obtenir une température comprise entre 20 et 25 degrés afin de ne pas générer de stress inutile sur vos plantes de cannabis. (Le facteur externe est parfois compliqué, mais il est toujours préférable de résoudre et donc de réguler la température). L'humidité est également un facteur important lors du développement des plantes.

Hygiène dans la culture du cannabis

Une erreur courante entre tout type de cultivateur, débutant et moins débutant, est l’hygiène de la zone où la culture va se faire, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur.

VOUS DEVEZ NETOYER l’ensemble de la zone et le matériel de jardinage, tout ce que vous allez utiliser et pourquoi? Vous éviterez ainsi l'apparition de parasites et de maladies indésirables.

L'utilisation de substances préventives dans la culture du cannabis

Un autre facteur important pour éviter les mauvaises surprises pendant la récolte est la prévention que beaucoup ignorent jusqu'à ce que les problèmes apparaissent. Une erreur très courante consiste à attendre que quelque chose de grave se produise pour prendre conscience du fait qu'une série de mesures préventives doit être utilisée ; toujours en fonction du lieu et de la manière dont vous cultivez.

En intérieur, on peut utiliser la lutte biologique au lieu de produits qui ne font que renforcer les parasites en les rendant plus résistants. À l’extérieur, vous pouvez recourir aux plantes aromatiques et aux plantes à grandes fleurs riches en pollen, ce qui incitera les insectes bénéfiques à visiter votre jardin et vous aidera à éviter les invasions d’insectes. Je recommande également la propolis à usage agricole pour prévenir les champignons et les maladies. Vous pouvez faire des purines de condiments comme du poivre, de la cannelle, du gingembre, des clous de girofle, du curry… (Vous pouvez visiter mon compte Instagram "@dra_weed pour voir des tutoriels) et effectuer cette prévention une fois par semaine.

Anxiété dans la culture du cannabis

Enfin, nous arrivons à l’une des erreurs les plus courantes parmi TOUS les cultivateurs inexpérimentés: l’anxiété pour vouloir que la plante soit prête, qu’elle produise toute la résine d’un seul coup! Essayez de ne pas influencer la plante et laissez-la en paix pour qu’elle réalise ses cycles loin de votre anxiété! Essayez de focaliser votre attention, beaucoup des erreurs qui surviennent sont dues à un manque de précision et au manque de bon sens en ce qui concerne les tâches les plus courantes en jardinage.

J'espère que cet article vous aidera dans vos prochaines cultures!

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

I AM NOT AN OSTRICH
05/07/19

Very well written, clear and concise. I would add not to cut off healthy leaves - for the supposed reason of the plants then "channeling " their energy into flower growth. Each leaf is a solar panel that provides/produces this magical energy so that the plant can grow her best flowers! Removing (too many) leaves can stunt the plants' growth and result in smaller flowers! The energy must be made in the large leaves; which is then used for the growth of the flowers! The small leaves growing around/with the flowers can in no way provide the correct/required amount of energy, especially when compared to the large "fan" leaves, to maximise flower size. Leaves should only be removed when they are, or almost are, yellow. Cannabis will recycle elements stored in the large "fan" leaves during flowering; this is why the older leaves can go yellow on otherwise seemingly healthy plants! Premature removal of these large leaves means the plant must re-manufacture all of the vital stored elements (carbohydrates, amino acids, sugars etc.), during flowering. This results in that rather than using all of the energy that the plant makes to grow her flowers, she must also use some of this energy to re-manufacture the previously stored vital elements, again, robbing the plant of her potential to grow her biggest flowers. Millions of years of evolution has resulted in a plant that is optimised for reproduction (flower growth). Interferring by removing healthy leaves, then forcing her to grow new leaves, is counter intuitive. After growing for some ~35 years, I am yet to see a plant that sheds/gets rid of her own healthy leaves during flowering!  Good luck and happy growing!!  Try not to be overwhelmed by all of the "advice" found in cyberland. Tune into your plants and all will be well. If growing in soil, just remember - plenty of light, plenty of room for root development, moderate watering and a gentle feeding routine once your plants are established (2-6 weeks), and nature will do the rest. Who cares if you get 37 grammes and not 43?  Your plants are your babies, they are not machines!