IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de la  Fondation Daya

IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de la Fondation Daya

Pour: Laura Rueda Activisme

Les 12 et 13 octobre prochains, se célèbrera un rendez-vous très important pour connaître les dernières nouvelles et recherches sur le cannabis médicinal. La communauté médicale scientifique, les organisations liées au cannabis médicinal, des parlementaires, patients et professionnels de la santé de différents pays hispano-américains pourront assister au IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de la Fondation Daya.

IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de la  Fondation Daya

Peu de rendez-vous nous font autant plaisir comme le IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de Fondation Daya qui se célèbrera les 12 et 13 octobre prochains dans le Centre d’Art Alameda et le Club Providencia de Santiago du Chili. Les entrées sont déjà disponibles sur la page web de cette organisation pour la recherche et la promotion de thérapies alternatives visant au soulagement de la douleur humaine.

Le cannabis dans le monde
Le Séminaire International de Cannabis Médicinal commencera le vendredi avec la Rencontre Scientifique, Politique et Sociale. Elle aura lieu au Centre d’Art Alameda. Tout au long de la journée, quatre tables rondes seront célébrées dans lesquelles interviendront des exposants de toute l’Amérique Latine. La journée commencera à 9h30 avec « Règlementation du cannabis dans le monde: progrès et enjeux ». L’activité réunira des groupements sociaux, activistes, politiciens et chercheurs dont l’objectif est de créer un espace de conversation et discussion. À cette rencontre participeront des intervenants très intéressants comme la député chilienne Karol Cariola ou l’avocat et congressiste de la République du Pérou, Alberto de Belaunde.

Éducation communautaire et, drogues et jeunesse
Un autre débat du séminaire sera axé sur ‘Sciences, santé et éducation communautaire’, il y aura des témoignages de l’académicien et chercheur de l’Université de Valparaiso Rodrigo Díaz ou de la médecin spécialisée en santé publique de l’Université du Chili, María José Díaz. L’après-midi de la journée commencera à 14h avec la table ronde ‘Organisations sociales et leur rôle dans la démocratisation du cannabis’, à laquelle participeront des exposants avec des profils très variés comme Paulina Bobadilla, fondatrice de l’ONG Mamá Cultiva qui réunit des parents qui cultivent le médicament pour leurs enfants; Alexander Gómez, cofondateur de l’Anandamida Gardens, compagnie de Colombie pionnière en recherche et éducation des bénéfices thérapeutiques du cannabis médicinal et son interaction avec le système endocannabinoïde; ou Margarete Brito, importante activiste de l’usage médicinal du cannabis et directrice exécutive de l’APEPI (Soutien à la Recherche et Patients du Cannabis).

‘Drogues et jeunesse: gestion des risques et réduction des dommages’ est la table ronde qui clôture la journée du vendredi. Y participent des conférenciers très intéressants comme Eduardo Vergara, directeur du laboratoire de Sécurité et Ex-chef National de Sécurité Publique du Ministère de l’Intérieur du Chili; Emilio Ruchansky, journaliste spécialisé en problématique de l’usage de drogues et éditeur adjoint de la revue THC; ou Iban de Renentería, expert en drogues et sécurité citoyenne.

Colloque sur le cannabis médicinal

IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de la  Fondation Daya

Le samedi 13 octobre continuera le IV Séminaire International de Cannabis Médicinal de la Fondation Daya et il se terminera par le ‘Colloque sur le cannabis médicinal’ au club Providencia. Cette journée sera dirigée aux professionnels de la santé, étudiants, patients et public en général dans le contexte de l’ouverture chilienne et mondiale pour le développement de traitements à base de cannabis. On comptera sur la participation d’éminents exposants experts en cannabis médicinal comme Dustin Sulak, fondateur de plusieurs centres de santé qui a contribué à établir les standards de prise en charge pour l’usager de cannabis médicinal; Paola Pineda, médecin chirurgienne qui soigne plus de mille patients avec le cannabis médicinal; ou Celeste Romero, psychiatre de l’Université de Buenos Aires et coordinatrice de l’assistance et la recherche médicale du Centre d’Études de la Culture Cannabique (CECCA).

Un rendez-vous unique au monde
Comme a dit Dustin Sulak (Docteur en Médecine Ostéopathique à l’Université d’Arizona et Fondateur de Healer), « il semblerait que les choses avancent plus vite au Chili qu’aux États-Unis. Je suis très impressionné par le succès de la Fondation Daya, qui apprend aux gens à cultiver et à faire des préparations. Ça, c’est réellement un médicament accessible et avoir autour de cinquante docteurs prêts à faire ce travail, c’est excellent. Le Chili se trouve en bonne position par rapport au reste du monde ». C’est pour ça que ce quatrième séminaire est un rendez-vous unique pour la communauté internationale cannabique.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: