L’Institut National du Cancer reconnaît que le cannabis élimine les cellules cancérigènes

L’Institut National du Cancer reconnaît que le cannabis élimine les cellules cancérigènes

Pour: Laura Rueda Médical

Le NCI (Institut National du Cancer) a publié ces jours-ci sur sa page web aux États-Unis une étude très positive pour le futur du cannabis comme allié dans le traitement de cette maladie. Dans cette recherche, on démontre que le cannabis peut tuer (et a tué) des cellules cancérigènes. Pour l’instant, il s’agit de résultats provisoires puisque ce sont des études précliniques testées sur des rongeurs et des cellules in vitro et non pas sur des êtres humains.

L’Institut National du Cancer reconnaît que le cannabis élimine les cellules cancérigènes

Il s’agit de la principale institution du pays américain sur la recherche et préparation professionnelle en lien avec cette maladie. En plus de se charger d’autres activités sur sa prévention, son diagnostic et son traitement, le NCI (Institut National du Cancer, en espagnol ou National Center Institute, en anglais) est une des onze agences qui font partie du département de Santé et Services Humains aux États-Unis.

Par conséquent, on parle d’une institution primordiale dans la prévention, le diagnostic et le traitement du cancer. Que l’on publie, depuis ces agences, que le cannabis peut tuer des cellules cancérigènes est un avancée extrêmement positive pour les possibilités considérables que peut offrir la plante comme thérapie, si on fait plus de recherches sur son sujet.

Les études précliniques que l’on a menées avec des cannabinoïdes ont démontré certains facteurs très intéressants. Par exemple, que ces cannabinoïdes inhibent la croissance tumorale puisqu’ils provoquent la destruction cellulaire et empêchent que ces cellules se multiplient et que se forment les vases sanguins dont la tumeur a besoin pour grandir. Ces études de laboratoire ont également montré que, pendant que les cannabinoïdes anéantissent les cellules cancéreuses, elles protègent les cellules normales.

L’Institut National du Cancer reconnaît que le cannabis élimine les cellules cancérigènes

Ces études précliniques nous ont aussi éclairé davantage sur le cancer du colon, le cancer du sein et le carcinome hépatique ou bien le cancer du rein. Il semble que les cannabinoïdes peuvent agir comme protecteurs dans l’inflammation du colon et diminuer ainsi le risque de ce type de cancer.

Il y a aussi des progrès réalisés sur le cancer du sein puisqu’une étude avec du CBD sur les récepteurs d’estrogène positif et d’estrogène négatif a provoqué la mort des cellules cancérigènes qui surviennent dans ce type de cancer du sein. Des recherches sur la métastase du cancer du sein ont exprimé que les cannabinoïdes peuvent réduire le développement, la quantité et la reproduction de tumeurs.

D’un autre côté, des études avec delta-9-THC sur le carcinome hépatique ou cancer du rein et carcinome hépatocellulaire ou cancer du foie ont démontré que ce cannabinoïde peut éliminer ou au moins endommager les cellules cancérigènes. Dans ces mêmes recherches, on est arrivé à la conclusion que, sur des modèles de ces types de cancer, le delta-9-THC a des effets sur la dégénération de ce type de tumeurs. Il semble que delta-9-THC entraîne aussi des effets anti-tumoraux en agissant sur des molécules également présentes dans les cellules du cancer du poumon et dans les cellules du cancer du sein.

L’Institut National du Cancer reconnaît que le cannabis élimine les cellules cancérigènes

En outre, en analysant 34 études de cannabinoïdes dans le cancer des gliomes (ensemble de tumeurs cérébrales qui débutent dans les cellules neurogliales), on a découvert que, dans 33 de ces études, les cannabinoïdes ont détruit les cellules cancéreuses sans endommager les cellules normales. Quant au CBD, on a aussi vérifié, grâce à des études sur des cellules de gliome humain, que ce cannabidiol, administré en chimiothérapie, augmente l’efficacité du traitement et tue les cellules cancéreuses sans endommager les cellules normales.

Déjà connu et appliqué dans certaines thérapies, le THC et d’autres cannabinoïdes stimulent l’appétit, soulage la douleur, ont des effets anti-inflammatoires, préviennent des problèmes nerveux lors de traitements de chimiothérapie, contrôlant les nausées et vomissements, en plus de l’anxiété et l’humeur.

 

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: