Back to top
LSD Flashbacks, la autobiografía del Apóstol del LSD, Timothy Leary

"On m'a conçu dans une réserve militaire, West Point, New York, la nuit du 17 janvier 1920. Le jour précédant l'alcool est devenu une drogue illégale".

LSD Flashbacks, Timothy Leary

La saison préférée par beaucoup de gens pour lire est l'été. Enfin nous trouvons ce creux convoité pour nous allonger dans un hamac ou sous une ombrelle et pour mordre à belles dents (ou plutôt aux deux yeux) ce livre auquel nous avions envie depuis longtemps. Nous avons osé enfin avec les 700 pages de LSD Flashbacks. Une autobiographie de Timothy Leary que l'éditoriale Alpha Decay a publiée en 2004 et qu'elle a rééditée en 2015 pour sa collection les Héros Modernes, dont nous trouvons des noms aussi mythiques que celui de David Lynch, Gloria Steinem ou Tracey Emim.

Timothy Leary a eu une vie digne d'un scénario cinématographique, d’ailleurs son histoire apparaît dans le film stoner Nice Dreams (1981) traduit comme Nous Vendons du chocolat en français, des fameux Cheech and Chong's. Et c’est pour cela qu’au lieu de le lire, son autobiographie t'attrape et s’avale rapidement, comme un mojito frais dans une après-midi d'été. Impossible que cela ne soit pas autrement avec une vie dans laquelle apparaissent des personnages réels si fascinants comme plusieurs des représentants de la Génération Beatnik : l'écrivain Jack Kerouac, le poète Allen Ginsberg ou le romancier et essayiste William Burroughs, qui est en plus l’auteur du prologue de LSD Flashbacks.

Considéré par plusieurs comme l'un des derniers gourous de la contre-culture des années soixante et du LSD (c’est comment on l’a qualifié dans le journal El País quand il est mort en juin 1996, à cause d’un cancer inopérable de la prostate). Timothy Leary a été psychologue, enquêteur et écrivain américain, en plus d'un défenseur de l'usage des drogues psychoactives.

Leary avait défendu que dans des diagnostics déterminés, appliquer seulement la thérapie psychologique ne servait à rien et il a été postulé en faveur des vertus des substances psycho actives. The interpersonal diagnosis of personality (1957) a été son premier travail. Dans celui-là il projetait qu'un tiers des patients qui suivent une psychothérapie vont mieux, l'autre tiers empire et le dernier tiers reste égal.

De cette façon, il a commencé à expérimenter avec drogues psychédéliques chez des étudiants de l'Université de Harvard, quand ils l'ont engagé pour être professeur de psychologie en 1959. Mais quatre ans plus tard il a été viré après être découvert avec son collaborateur, le professeur Richard Alpert, aujourd'hui connu comme Bada Ram Dass pour être un maître spirituel moderne. Les deux se sont associés et ont cherché une demeure à New York où ils continuaient de prendre des substances psycho actives avec ses amis de la Génération Beat.

En 1965 il a été arrêté pour la première fois en passant la frontière du Mexique aux Etats-Unis. Sa fille portait sur elle de la marijuana et il a assumé les charges, 30 ans de prison et 30.000 dollars d'amende. Bien qu'il a fait appel au cas et il est sorti en liberté provisoire, ses problèmes avec la loi n'avaient fait que commencer. Timothy a été dans 40 prisons de quatre continents distincts, en s'échappant de l'une d'elles et étant accueilli par l'écrivain, l'activiste et leader du parti des Panthères Noires, Eldridge Cleaver.

Toujours dans le point de mire, poursuivi par la CIA, en étant nommé objectif 1 dans la guerre contre les drogues. Qualifié par Richard Nixon comme "l’homme le plus dangereux de l'Amérique", bien qu'il a affirmé n’avoir jamais distribué de drogues, sinon seulement montrer comment les utiliser. Leader de la commune de la Fraternité de l'Amour Universel. Candidat au Gouverneur de la Californie avec John Lennon et Yoko Ono, qui ont composé la chanson de sa campagne électorale le mythique Come Together. L'apôtre du LSD et parrain de l’éternelle Winona Ryder.

Un prophète, avec William Burroughs et Marshall McLuhan de l'importance qui aurait les ordinateurs et la cybernétique dans l'avenir. Il a été même sur le point de se suicider par une surdose de drogue à travers d'Internet, une idée qu'il a abandonnée, bien que l’on raconte qu'il a fait enregistrer sa vraie mort de cancer. Et il a partagé à chaque instant son traitement contre la maladie avec milliers d'utilisateurs du Net.

Non seulement il a présagé l'importance d'Internet, mais en 1990, dans une interview avec le journal espagnol El País il a déclaré que "une troisième partie des Nord-Américains pensent que les drogues devraient être légalisées, et beaucoup de jeunes sont de cette opinion. Je crois que dans les dix prochaines années nous verrons beaucoup de changements en Amérique. Au moins c'est mon avis".

Avec toutes ces données, qui sont seulement la pointe de l'iceberg de LSD Flashbacks: comment ne vont pas se faire courtes les 700 pages que lui même a écrites quand il avait plus de 60 ans ? Timothy Leary nous raconte sa vie émouvante, en trompant toujours à la loi (les drogues et Internet étaient pour lui sa particulière révolte en face du contrôle de l'État). Mais il nous raconte aussi de l'intérieur, comme personnage réel, ce qui a supposé appartenir à la contre-culture nord-américaine dans les décennies des années 50, 60 et 70.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.