mejor-temperatura-vaporizar-marihuana

Quelle est la meilleure température pour la vaporisation du cannabis ?

Pour: Daniel C. Culture

La vaporisation du cannabis présente l’avantage indéniable de permettre le contrôle précis de la température alors que lorsqu’on fume, la combustion des fleurs peut leur faire atteindre des températures proches des 2.200º C. L’ajustement de la température de vaporisation permet ainsi l’adaptation aux goûts et désirs de chacun. Mais il n’est pas toujours aisé de déterminer la température correspondant idéalement à nos goûts et nos besoins. Voici donc, dans cet article, les réponses aux questions que vous vous posez certainement à ce propos.

Beaucoup pensent que la personnalisation des effets de la consommation du cannabis ne peut se faire que via le choix d’une variété spécifique. Pourtant, la température est également un facteur à prendre en considération. Lorsqu’on fume un joint, la combustion du matériel végétal engendre la formation de fumée, de dioxyde de carbone et d’autres substances nocives. La température est alors certes suffisamment élevée pour activer le THC et d’autres composés, mais, elle risque aussi de détruire certains cannabinoïdes et terpènes, lesquels sont particulièrement volatils.

La vaporisation du cannabis offre une alternative à cette combustion pleine de défauts. La vapeur contient, en effet, moins de substances nocives que la fumée. Elle permet donc de ne conserver « que » ce qui est « bon ». La température de vaporisation a donc un effet important sur la saveur et les effets qu’on peut espérer tirer d’une fleur de marijuana.

N’oubliez pas que l’expérience cannabique la plus profonde est celle qui est engendrée par le fameux effet d’entourage, lequel désigne la synergie entre les cannabinoïdes, terpènes et autres composés chimiques de la plante. Or, comme chacun de ces composés a son propre point d’ébullition, la composition chimique de la vapeur diffère en fonction de la température et de variété vaporisée.

Déterminer la température de vaporisation idéale de votre variété de cannabis préférée n’est pas bien complexe. D’abord, vous devez définir votre objectif. Vous cherchez dynamisme et motivation pour mener à bien toutes les tâches de votre to-do list ? Vous désirez ressentir les bienfaits thérapeutiques de certains cannabinoïdes ou terpènes spécifiques ? Vous désirez vous évader de l’agitation de votre semaine de travail et vous relaxer ?

Selon les effets que vous recherchez, vous devez privilégier certains composés spécifiques et/ou en éviter d’autres. Et vous pouvez atteindre cet objectif au travers du choix d’une plage de température précise.

En règle générale :

  • Les températures élevées (supérieures à 200º C) assurent une proportion plus importante des cannabinoïdes qui affectent directement le corps (CBD, CBN, CBC…).
  • Les températures plus basses fournissent une plus grande proportion des cannabinoïdes qui engendrent leur effet sur l’esprit et la conscience (THC).

Il est aussi possible de vaporiser l’herbe à un température si élevée qu’elle provoque une expérience désagréable ou décevante. La température parfaite dépend donc de plusieurs facteurs. Examinons les avantages de chaque plage de température :

Vaporisation à basse température : 160° C – 180° C

Le THC, le principal agent psychoactif du cannabis entre en ébullition à 157º C. Il convient donc de ne pas choisir une température inférieure à 160º C si vous désirez ressentir les effets de ce cannabinoïde. Les basses températures sont, par ailleurs, celles qui permettent de mieux apprécier la saveur des fleurs. Ce type de vapeur est d’ailleurs plus frais et moins agressif pour la gorge. Ainsi, les possibles effets secondaires du cannabis, comme la paranoïa, le rougissement des yeux et l’assèchement de la bouche sont moins sévères à basse température. C’est donc le mode de vaporisation idéal pour les nouveaux-venus dans l’univers du cannabis, mais aussi pour les plus minces d’entre nous qui ne veulent pas se défoncer outre mesure.

Vaporisation à température moyenne : 180° C – 200° C

Cette plage de température offre une proportion équilibrée des cannabinoïdes actifs sur l’esprit et de ceux qui affectent le corps. Les cannabinoïdes et terpènes « physiques » comme le CBD, le CBN, le linalool et l’α-terpinéol sont, en effet, alors plus présents dans la fumée qu’à basse température. Si vous consommez du cannabis à des fins médicinales, ne perdez pas de vue que la température d’ébullition du CBD est plus élevée que celle du THC (180º C). Mais les effets psychoactifs du cannabis sont, eux aussi, plus puissants à température moyenne, puisque davantage de THC est alors vaporisé, qui plus est, plus rapidement. Cette plage de température constitue donc une sorte de juste milieu entre effets et saveurs. Le meilleur des deux mondes en somme.

Vaporisation à haute température : 200º C – 230º C

Les températures élevées sont celles qui permettent la plus importante extraction de cannabinoïdes (THC, CBG ou CBD). La vapeur est alors plus chaude et n’a que peu de goût, mais les effets psychoactifs sont plus puissants. C’est donc la plage de température la mieux indiquée en soirée car elle induit une sensation de somnolence. L’activation du THCv et de l’humulène engendre également une perte d’appétit. D’autre part, à de telles températures, les terpènes s’épuisent rapidement. Ces hautes températures sont donc celles qui se rapprochent le plus de l’expérience d’un joint (elles peuvent d’ailleurs provoquer des quintes de toux).

Comment trouver la température de vaporisation idéale du cannabis ?

Vous ne savez toujours pas à quelle température vaporiser votre cannabis ? Il peut en effet être difficile de trouver celle qui nous convient le mieux. De plus, chaque vaporisateur est unique. Le mieux consiste donc à expérimenter en commençant par une température comprise entre 180º et 200º C avant de l’augmenter ou de la diminuer par paliers de 5º à 10ºC. Prenez en considération les facteurs suivants :

– En général, les vaporisateurs par convection sont plus précis que ceux qui fonctionnent par conduction. Les vaporisateurs par convection font circuler l’air chaud à travers le cannabis, évitant que celui-ci n’entre en contact direct avec la source de chaleur. Les vaporisateurs par conduction, eux, placent l’herbe au contact direct de la source de chaleur, ce qui peut la brûler.

– Si l’herbe est trop humide, la majeure partie de la chaleur sera utilisée pour sécher les fleurs. Il peut donc être intéressant de laisser les fleurs aérer quelques heures, voire une nuit entière avant de les vaporiser. Les triturer avant l’aération permet d’accélérer le processus.

– Les vaporisateurs modernes sont capables de vaporiser des concentrés. Les températures requises pour les dabs et les concentrés sont généralement plus élevées que celles utilisées pour vaporiser des fleurs séchées. Le principe de base est toujours le même : températures plus basses = saveurs plus marquées.

– Les températures les plus basses sont recommandées pour une utilisation en fin d’après-midi ou en soirée.

– Si vous vaporisez à basse température, no jetez pas vos fleurs après les avoir consommées. Si elles sont encore verdâtres (voire, marron clair) après vaporisation, il est probable qu’elles contiennent encore des cannabinoïdes, qui sont alors décarboxylés et peuvent donc être utilisés pour la préparation d’édibles ou de thé.

– On recommande généralement de vaporiser à une température de 1º C supérieure au point d’ébullition moyen des terpènes et/ou cannabinoïdes désirés. Tout dépend donc de ce que vous recherchez. Voici les points d’ébullition de divers composés du cannabis :

Cannabinoïdes :

  • CBG : 52° C
  • Tca : 104° C
  • CBDa : 120° C
  • Δ9THC : 157° C
  • Δ8THC : 177° C
  • CBD : 180° C
  • CBN : 185° C
  • THCv : 220° C
  • CBC : 220º C

Terpènes :

  • α-pinène : 155° C
  • β- caryophyllène : 165° C
  • β- myrcène : 168° C
  • d- limonène : 176° C
  • Eucalyptol : 176° C
  • Terpinolène : 185° C
  • Linalool : 198° C
  • Humulène : 198° C
  • Phytol : 204° C
  • Citronellol : 225° C
  • Oxyde de caryophyllène : 257° C

Par ailleurs, ne perdez pas de vue que l’augmentation des températures disponibles de nos jours permet la vaporisation de davantage de composés essentiels. Mais n’oubliez pas que des températures excessivement hautes risquent de détruire les cannabinoïdes et les terpènes les plus délicats. Nous avons tous nos préférences propres. C’est donc à vous qu’il revient de choisir la température qui vous convient le mieux. Savoir exactement ce qui est vaporisé à une température spécifique est une condition essentielle pour que les effets que vous ressentiez soient au plus proches de ceux que vous désiriez initialement.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager:

Demander au spécialiste

Catégories

Nos graines

Nouvelles en surbrillance

Produit en vedette
Newsletter-promo-semillas-gratis-3-FR
cannabis-growing-calendar