curiosidades_destacada

10 choses très intéressantes sur le cannabis que vous ne connaissiez sûrement pas

Pour: Daniel C. Culture

Au moment où quelqu’un parle de « marijuana » lors d’une réunion d’amis, nos esprits hibernés sont immédiatement activés. Et quand vous devenez une personne bien informée, votre cœur est instantanément rempli de fierté pour cette nouvelle maîtrise. Mais êtes-vous vraiment quelqu’un qui « sait tout » de cette plante ?

1- Le mot ‘marijuana’ vient du terme indigène ‘pipiltzintzintlis’.

Le livre de Steve Deangelo, ‘The Cannabis Manifesto’, détaille comment les indigènes mexicains à l’origine se référaient aux fleurs de chanvre (qui avaient introduit les Espagnols pour fabriquer des cordes et des bougies) comme ‘pipiltzintzintlis’, mot qui signifie « la princesse la plus noble » en langue nahuatl et que ces indigènes utilisaient à des fins médicinales à l’époque coloniale. Ce n’est que lorsque les Espagnols ont interdit leur utilisation, que les pipiltzintzintlis ont disparu des marchés au Mexique et se sont cachés parmi les gens. En réponse, selon Deangelo, les participants à la désobéissance civile qui ont choisi de continuer à consommer pipiltzintzintlis l’ont simplement appelé ‘marijuana’, qui signifie en langue nahuatl « choses de Marie » ou possessions religieuses, comme terme familier pour éviter la punition pour sa possession.

2- Les premiers trafiquants de marijuana remontent à 5000 ans.

Les Yamnaya étaient des nomades qui sont entrés en Europe il y a environ 5000 ans depuis la région steppique orientale, dans ce qui est aujourd’hui l’Ukraine et la Russie. Ils ont apporté avec eux la métallurgie, le pastoralisme et peut-être les langues indo-européennes. Ils ont également été responsables du premier commerce transcontinental de cannabis, car ils ont découvert la polyvalence de la plante, en l’utilisant comme médicament, matière première et même en exploitant ses propriétés hallucinogènes. Les Yamnaya connaissaient déjà la roue et la domestication du cheval, ce qui mit à leur disposition une invention révolutionnaire à l’époque : la charrette tirée par des animaux, leur permettant de couvrir de grandes distances avec une grande quantité de bagages et de fournitures, mettant en scène l’un des mouvements de population les plus significatifs de l’histoire. Et apportant avec elle la pratique de la consommation de cannabis à mesure qu’ils se répandaient en Europe.

3- Le chanvre a été utilisé pour déplacer les têtes de l’île de Pâques.

En 2012, les archéologues ont créé des reproductions des Moaïs de l’île de Pâques, essayant de comprendre comment les anciens ont pu déplacer les têtes emblématiques de 4,35 tonnes de leur carrière vers les emplacements actuels. Les théoriciens avaient suggéré tout, des rouleaux de bois à l’aide extraterrestre pour la tâche, mais en 2012, l’archéologue de l’Université d’État de Californie, Carl Lipo, a prouvé que tout ce qui était nécessaire était la corde de chanvre. En attachant trois cordes de chanvre à la statue et en faisant basculer une équipe de 18 personnes d’un côté à l’autre jusqu’à ce qu’elle « marche », ils ont pu déplacer les têtes de pierre de 100 mètres en moins d’une heure.

4- La première vente de commerce électronique était un sac de marijuana.

Dans le livre de 2005 écrit par John Markoff, intitulé ‘What the Dormouse Said : How the 60 s Counterculture Shaped the Personal Computer Industry’, apparaît le paragraphe suivant : « En 1971 ou 1972, des étudiants de Stanford ont utilisé les comptes du laboratoire d’intelligence artificielle de l’université pour effectuer une transaction commerciale avec leurs homologues du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Avant Amazon et eBay, l’acte fondateur du commerce électronique était un trafic de drogue, car les étudiants ont utilisé le réseau ARPANET pour convenir discrètement de la vente d’une quantité indéterminée de marijuana ». ARPANET est un réseau informatique créé par le ministère américain de la Défense. Il a constitué l’épine dorsale de l’Internet jusqu’en 1990.

5- Richard Nixon, sans le savoir, a aidé Louis Armstrong à faire passer du cannabis en contrebande par les douanes américaines. Il a été arrêté par la police.

Selon Roger Stone (biographe de Richard Nixon) dans son livre ‘Nixon’s Secrets, l’ancien président était un grand admirateur de Louis Armstrong, qui à la fin des années 1950 avait été nommé « Ambassadeur de bonne volonté », en effectuant une tournée de concerts en Europe et en Asie. Mais quand il a atterri à New York en 1958 après l’un de ces concerts, il a été dirigé vers la douane parce que les agents pensaient qu’il pouvait faire passer en contrebande de marijuana: il avait environ 1 kg de marijuana dans sa valise. Une fois qu’Armstrong a réalisé qu’il était sur le point d’être arrêté, il a commencé à transpirer abondamment. Juste à ce moment, les portes se sont ouvertes et le vice-président Richard Nixon est entré dans la salle, suivi par un groupe de journalistes et de photographes.  » Satchmo, que fais-tu ici? » demanda Nixon surpris.  » Eh bien, je viens de rentrer de ma tournée d’ambassadeur de bonne volonté en Asie et on m’a dit que je devais passer la douane ». Sans hésitation, Nixon prit ses deux valises.  » Les ambassadeurs n’ont pas besoin de passer par les douanes et le vice-président des États-Unis sera heureux de porter ses valises », a déclaré Nixon, faisant la mule pour Armstrong sans même le savoir.

6- La ‘herbe à pipe’ que fument les Hobbits dans la trilogie de ‘Le Seigneur des anneaux’ pourrait être de la marijuana.

Si vous avez déjà lu ‘Le Hobbit’ ou ‘Le Seigneur des Anneaux’ de JRR Tolkien, vous vous souvenez probablement que les Hobbits de la Terre du Milieu adorent fumer ce qu’on appelle « l’herbe à pipe ». Il reçoit des noms tels que Longbottom Leaf, Old Toby et Southern Star, dénominations qui seront utilisées beaucoup plus tard par certains cultivateurs de cannabis pour leurs variétés. Selon les appendices du livre, Tolkien parlait de tabac, pas de cannabis. Ce qui est clair, c’est que dans la version cinématographique, Peter Jackson a présenté cette herbe comme ayant des effets psychotropes. En fait, on peut le voir clairement dans plusieurs scènes, mais surtout dans celle où Saroumane condamne l’habitude de fumer de Gandalf sur ce ton : « Ton amour pour la feuille des moyens a clairement obscurci ton esprit ».

7- Les ninjas japonais s’entraînaient en sautant sur des plantes de chanvre.

L’utilisation rituelle du chanvre au Japon a été (et reste) très importante. Par exemple, la noblesse militaire du Japon préindustriel, connue sous le nom de samouraï, a manifesté l’inspiration de la fibre de cannabis dans les arts tels que l’aïkido (un art martial), le Kyudo (tir à l’arc) et le chanoyu (cérémonie du thé). Le lien fort du chanvre avec ces arts traditionnels japonais se reflète dans une histoire d’aventures où des ninjas (guerriers) utilisent des plantes de cannabis pour augmenter leurs capacités de saut. Ainsi, ils plantaient du chanvre quand ils commençaient à s’entraîner, s’efforçant de sauter dessus tous les jours. Au début, ce n’est pas un défi, mais le chanvre se développe rapidement ainsi que la capacité de saut du ninja. À la fin de la saison, le guerrier pouvait sauter du chanvre de 3 mètres de haut.

8- Le joint le plus cher au monde est évalué à 24000 €.

Le joint le plus cher de tous les temps a la forme d’une défense d’éléphant de près d’un mètre de long et a été commandé par une entreprise appelée Stone Road Farms, spécialisée dans les joints pré-roulés organiques. Il a été créé pour une vente aux enchères caritative à l’appui de l’African Wildlife Foundation en 2018. Selon le magazine Forbes, le joint a été roulé par Weavers, un éminent artiste ‘stoner’ (Weavers détient déjà le record de l’un des plus gros joint, qui n’est pas le plus gros bourgeon du monde, sous forme de lance-roquettes) Quand un accessoiriste hollywoodien n’a pas pu terminer le projet. En plus de presque 1 kg d’herbe et de haschisch, il dispose de trois couches de papier à rouler Shine en or 24 carats.

9- Les célèbres mineurs chiliens piégés ont reçu du cannabis par le puits de sauvetage.

Vous souvenez-vous de l’accident survenu à la mine San José au Chili en 2010, au cours duquel 33 mineurs ont été piégés sous terre pendant 69 jours ? Eh bien, selon le livre « 33 Men » du journaliste du New York Times Jonathan Franklin, certains d’entre eux ont reçu de la marijuana dans les lettres de leurs femmes, pour les aider à faire face à la terrible expérience. Ils fumaient tellement que le gouvernement a envisagé d’utiliser un chien détecteur de drogue pour intercepter les lettres de cannabis qui glissaient dans le puits de sauvetage. Cependant, cela aurait provoqué « plus de stress que de soulagement », car selon certains survivants, le cannabis n’aurait pas les effets calmants qu’il était censé avoir, puisqu’il était accaparé par un groupe restreint de mineurs qui refusaient de le partager.

10- Après le meurtre de Tupac Shakur, les membres de son gang ont mélangé ses cendres avec du cannabis et les ont fumées.

Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands rappeurs de tous les temps, il fut assassiné à Las Vegas en 1996. Mais au mémorial tenu en son honneur peu de temps après, les membres de son groupe hip-hop, Outlawz, ont littéralement pris les paroles de sa chanson ‘Black Jesus’ et ont mélangé ses cendres dans une cigarette de marijuana. Son coéquipier, EDI Mean, l’a raconté comme ça : « J’ai eu cette idée. Si vous entendez ‘Black Jesus’, il dit : ‘Les derniers désirs, les niggas fument mes cendres’. C’était une requête que la chanson avait. « Et nous l’avons prise très au sérieux, parce que nous les avons mélangés avec de l’herbe et fumés en son honneur ! ». La révélation a eu lieu au cours du 15ème anniversaire de la mort de Tupac en 2011, ce qui a provoqué une réaction violente de la famille du défunt rappeur, qui affirme qu’ils n’étaient pas au courant de la session fumette. En dépit de l’opposition, la famille a refusé d’engager des poursuites contre ses compagnons de gang.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Amnesi-K Lemon

Depuis: 11.00€

Baby Boom Auto

Depuis: 8.50€

Nouvelle, Génétique américaine

Dream Sherbet

Depuis: 11.00€

Partager: