Back to top
20.000 hectares to cultivate cannabis

Au cours des derniers mois, le Ministère de la Santé a attribué six licences pour cultiver 20.000 hectares de cannabis à des fins thérapeutiques et expérimentales.

Du fait qu’on parle de substances stupéfiantes, les informations fournies ne sont pas nombreuses ni de la part de l’Agence du Médicament, ni par les entreprises intervenantes dans ce nouveau chapitre du cannabis thérapeutique en Espagne. Elles déclarent aux médias qu’elles risquent de se faire retirer la licence si le silence est brisé.

Actuellement, la culture du cannabis avec teneurs en THC supérieures à 0,2%, demeure du ressort d’une ancienne loi de stupéfiants: la loi 17/1967 établissant que " l’État espagnol dispose du droit d’intervenir, sur son territoire, sur la culture et production, la fabrication et extraction, le stockage, transport et distribution, l’importation, l’exportation et le transit de matières premières et de produits stupéfiants aussi bien que sa prescription, possession, utilisation et consommation " (art. 1). L’État espagnol a le pouvoir d’autoriser la culture de plantes destinées à la production de substances stupéfiantes, " mais si les cultures ne sont pas réalisées par les fabricants autorisés, les cultivateurs se verront obligés de remettre la récolte au Service et aux fabricants autorisés, qui se chargeront eux-mêmes du traitement pour sa transformation " (art.7)

Appliquer cette article, c’est exactement ce qu’a fait le Ministère de la Santé au cours de ces dernières mois, en attribuant 6 licences sur les 160 demandes reçues, pour la culture de cannabis médicinal, essentiellement avec l’objectif d’éduquer et d’investiguer sur le potentiel de la plante.

Phytoplant, l’Université Polytechnique de Valence, CIJA Preservation S.L. et DJT Plants Spain pourront cultiver exclusivement à des fins de recherche, tandis que les licences accordées à Alcaliber (déjà connue pour être le leader mondial en culture et production de morphine et de thébaïne) et DJT Plants Spain sont un peu plus étendues et incluent aux possibles objectifs de ses cultures les fins thérapeutiques et commerciales. La licence d’Alicaber, en plus d’être la seule autorisant à cultiver en plein champ (1 085 hectares) permet à cette entreprise la " culture, production, fabrication, importation, exportation, distribution et commercialisation de cannabis et de ses produits dérivés ", la production de médicaments et la réalisation d’études cliniques autorisés par l’AEMPS (Agence Espagnole de Médicaments et Produits Sanitaires) à des fins d’investigation.

DJT Plants Spain est une entreprise espagnole fondée en 2015 avec 3 000€ de capital, propriété de DJT Plants Limited, une entreprise anglaise qui déclare se charger d’activités de support pour la production agricole. Les tentatives des médias pour se mettre en contact avec eux ont échoué et le Ministère de la Santé espagnol a seulement informé que DJT Plants Spain S.L. " est autorisée à produire et exporter des graines et des boutures de plantes de cannabis ". Sur son profil de Linkedin, celui qui a été directeur général entre novembre 2015 et novembre 2016 décrit son travail à DJT Plants Spain ainsi: « Ça a été une unité de test à petite échelle établie au nom d’une entreprise pharmaceutique leader aux Royaume Uni. Elle a réussi à obtenir la licence de l’AEMPS et accepta les autorités locales. Instaurer DJT Plants SA comme entreprise espagnole »

Le projet a apparemment été stoppé à cause des priorités de production des clients et on ne sait rien sur les futures étapes de l’entreprise.
Ces résolutions pourraient impliquer de nouvelles avancées dans le domaine de la recherche sur la plante de cannabis vu que pour l’instant c’est un domaine dans lequel on rencontre de nombreuses difficultés au moment d’investiguer. Le chercheur Martínez Orgado déclare sur ce sujet que si on veut travailler avec certains composés “on peut avoir quelques problèmes au moment d’obtenir ou importer un certain THC qui vient de l’étranger, on doit demander une autorisation à la Douane, paperasse fastidieuse ". Pour cela, admet 
Ekaitz Agirregoitia de l’Observatoire Espagnol de Cannabis Médicinal, comme chercheur, “on envisage moins de choses à cause des obstacles qu’on rencontre en voulant utiliser la plante entière ".

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.