Back to top
4 von 10 Kanadiern werden ihre Bezugsquelle vom Preis abhängig machen

La légalisation du cannabis récréatif est désormais une réalité au Canada. Jusqu'à que la normalisation dans la société commence à voir le jour, Ipsos, la firme mondiale de recherche de marchés et cabinet-conseil dont le siège est à Paris, a réalisé une enquête sur les habitudes de consommation des citoyens canadiens.

Le prix sera décisif pour choisir entre marché noir ou légal

Quatre canadiens sur 10 avoue que ce sera le prix du cannabis qui déterminera s'ils continuent à l'acheter au marché noir ou si, au contraire, ils commencent à l'acheter au marché légal. Ce sont les chiffres que révèle une enquête exclusive d'Ipsos pour la chaîne de télévision canadienne Global News. Ce sondage montre des chiffres sur l'usage de la marijuana au Canada.

La vice-présidente d'Affaires Publiques d'Ipsos, Jennifer McLeod Macey a déclaré qu'il est probable que, si les prix de la marijuana du gouvernement sont très élevés, les canadiens maintiennent le statu quo et continuent à utiliser le marché noir pour obtenir du cannabis.

36% des personnes interrogées, un tiers, ont avoué qu'ils continueraient à se servir au même point de vente où ils s'approvisionnaient avant qu'il se légalise. 14% ont déclaré qu'ils changeront d'endroit à partir de la régularisation de la plante au Canada.

“On doit se rappeler que certains usagers la reçoivent désormais légalement, médicalement. Beaucoup d'usagers récréatifs de cannabis sont aussi usagers médicaux”, a déclaré Macey.

Il n'y aura pas de grands changements après le 17 octobre

5% seulement des personnes interrogées ont avoué qu'ils baseraient leur choix d'achat du cannabis sur la localisation des magasins. La vice-présidente d'Affaires Publiques d'Ipsos a aussi ajouté que 54% des canadiens (plus de la moitié) ne consomment pas de cannabis et que, “franchement, ils n'espèrent aucun changement après le 17 octobre ”.

"Beaucoup de personnes l'obtiennent actuellement illégalement et ne s'attendent pas à ce que ça change beaucoup", a ajouté Jennifer McLeod Macey.

Les experts à Global News ont dit que les personnes interrogées n'ont pas de doutes, que si le prix du cannabis légal est trop élevé, ils continueront à acheter la marijuana à une source fiable à un prix plus accessible.

"Le prix du cannabis légal doit être équilibré avec le prix du marché noir, ou même un peu plus élevé, comme le suggèrent nos chiffres; c'est un facteur important pour minimiser les achats au marché noir", a déclaré Michael Amlung, professeur assistant de neuroscience du comportement et affilié à la faculté du Centre Michael G. DeGroote pour Medicinal Cannabis Researchà la McMaster University.

Il a aussi ajouté que ces chiffres montrent qu'entre 10 et 14 dollars par gramme est le prix optimum pour les citoyens d'Ontario et que n'importe quelle quantité plus élevée mènerait les usagers à acheter au marché noir.

On dirait que le prix peut varier d'une province à l'autre, même si, comme l'a dit la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, il sera compétitif avec le marché noir. D'après Jennifer McLeod Macey, les résultats montrent que le marché noir continuera à être actif pendant un certain temps au moins après la légalisation de la plante.

" Je ne crois pas que les choses changent d'un jour à l'autre", expliqua-t-il. "Je ne crois pas qu'il ait un changement massif à la fin de cette semaine".

L'enquête a révélé aussi qu'un canadien sur 10 qui ne consomment pas de cannabis a avoué qu'il a commencé à le consommer après la légalisation, donc c'est sûr que ces personnes achèteront de la marijuana dans le circuit légal. 84% des canadiens croient que la légalisation ne changera pas la quantité de marijuana qu'ils consomment. Les 13% restant disent qu'ils consommeront plus après la légalisation. Les personnes plus jeunes (de 18 à 34 ans) ont dit qu'elles consommeraient plus que les personnes se trouvant dans une tranche d'âge plus avancé.

Les fonctionnaires de Statistics Canada pensent obtenir des informations sur le point de vente des achats légaux de cannabis pour savoir combien dépensent les citoyens, l'impact qu'il aura dans l'économie du pays et, avec ces chiffres, découvrir ce qu'il reste de marché noir.


Source: enquête exclusive de Global News Ipsos

Cette enquête d'Ipsos au nom de Global News a été réalisée en ligne auprès de 2 000 canadiens entre le 5 et le 9 octobre. Les résultats seront pondérés selon les chiffres du recensement pour mieux refléter la composition de la population canadienne adulte. La précision des enquêtes en ligne d'Ipsos se mesure en utilisant un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, l'enquête est considérée précise lorsqu'elle se situe dans un intervalle de plus ou moins 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.