PandillaTHC_destacada

Le gang de THC : comment distinguer le THC, le THCV, le THCB et le THCP

Pour: Daniel C. Culture

Alors que la légalisation de la marijuana s’étend autour du globe, les cannabinoïdes de cette plante semblent se multiplier sous le regard stupéfait de la communauté scientifique. Les temps où le THC était ‘la vedette’ sont révolus; maintenant, il a beaucoup de frères qui revendiquent le rôle principal. Aujourd’hui, nous vous racontons tout ce que vous devez savoir sur le THCV, le THCB et le THCP, ce qui les rend spéciaux et pourquoi nous devrions les suivre de très près.

Bien qu’il existe environ 130 phytocannabinoïdes dans la plante de cannabis, beaucoup d’entre eux n’ont pas encore été isolés, donc leurs propriétés sont pleines de mystère. Cependant, le THC a été découvert en Israël dans les années 60, de sorte que le fonctionnement de cette molécule est un peu plus connu.

Le THC, également appelé scientifiquement Δ -tétrahydrocannabinol, est un composé sédatif-hypnotique auquel on attribue les effets psychoactifs de la plante de cannabis, Il est donc responsable du « high » de la marijuana.

Le THC exerce cet effet en activant les récepteurs CB1 et CB2 de notre système endocannabinoïde, un système de neuromodulation responsable du maintien de l’équilibre de notre corps et de réguler de nombreuses fonctions qui affectent notre santé.

Grâce à cette interaction, le THC peut exercer des effets analgésiques et anti-inflammatoires, entre autres applications thérapeutiques, ce qui le rend très intéressant dans l’industrie du cannabis médical. Par ailleurs, les consommateurs de marijuana récréative ont toujours éprouvé une prédilection pour les variétés riches en THC.

Néanmoins, avec l’arrivée de nouveaux cannabinoïdes, tout cela pourrait changer. Est-il le THC le cannabinoïde le plus psychoactif ? Et est-il celui qui a le plus de propriétés thérapeutiques ? Nous allons le découvrir.

THCV, la nouvelle star du cannabis médical

Δ -tétrahydrocannabivarine (THCV) est un composé mineur qui se trouve généralement en très faible proportion par rapport aux principaux cannabinoïdes, tels que le THC et le CBD. Nonobstant, selon une étude publiée en 2020 dans le ‘Journal of Cannabis Research’, ce cannabinoïde a plus d’un effet intéressante sur notre corps :

– Il réduit l’appétit.

– Il augmente la sensation de satiété.

– Il active le métabolisme.

– Il exerce une fonction neuroprotectrice.

– Il aide contrôler la glycémie.

Contrairement au THC, dont la consommation peut provoquer la faim ou les célèbres « Munchies » de cannabis, ce cannabinoïde pourrait être utilisé pour perdre du poids, ainsi que pour le traitement de l’obésité et du diabète de type 2.

Toutes ces fonctions sont dues à la capacité d’interaction du THCV avec notre système endocannabinoïde. Le THCV est un antagoniste du récepteur CB1, c’est-à-dire qu’il se lie au récepteur, mais ne l’active pas et il empêche d’autres cannabinoïdes de l’activer.

Ce qui est curieux, c’est que le THC et le THCV ont une structure chimique très similaire, qui se distingue principalement par deux atomes de carbone dans la chaîne latérale qui rendent celle du THCV plus courte.

Cette petite différence est suffisante pour générer une myriade d’effets totalement opposées à son frère aîné, le THC, réduisant même sa psychoactivité et qui font de ce phytocannabinoïde la nouvelle star du cannabis médical, même baptisé comme « l’herbe diététique ».

Le THCV se trouve naturellement dans la marijuana en très petites quantités, mais à Kannabia, grâce à un travail intensif de ‘Breeding’ et de stabilisation, nous avons pu lancer sur le marché notre variété THCV, capable de produire des quantités acceptables de ce composé (7% de THCV notamment) afin que vous puissiez vérifier par vous-même ses vertus.

THCP, le nouveau roi de la psychoactivité

Ce cannabinoïde continue de faire parler de lui dans l’industrie du cannabis et ce n’est pas pour rien. Depuis qu’un groupe de scientifiques italiens l’a découvert en 2019, fruit des progrès de la spectrométrie de masse (une technique d’analyse qui permet aux scientifiques la détermination des masses moléculaires ainsi que l’identification des composés), sa grande puissance psychoactive a pris la vedette de ses frères de la chaîne THC.

Le Δ-tétrahydrocannabiphorol (THCP) présente la même structure chimique que le THCV et le THC, mais sa chaîne carbonée latérale est plus longue que celle du THC. Il a également la capacité de se lier avec le récepteur CB1 et de l’activer, de sorte que son action est agoniste comme dans le cas du THC.

Cependant, son niveau d’affinité avec le récepteur semble être 30 fois plus élevé que dans le THC, il trouve donc plus facile de se joindre à ce récepteur. Ainsi, on lui attribue un grand potentiel psychoactif qui pourrait dépasser le « high » provoqué par le THC.

Cela pourrait être dû au fait que la capacité de liaison entre les cannabinoïdes et le récepteur CB1 est directement liée à la longueur de la chaîne latérale. Cette théorie avait déjà été testée en laboratoire avec des cannabinoïdes synthétiques contenant plus de 5 carbones dans sa chaîne latérale. Pourtant, avant le THCP, on n’avait jamais trouvé un phytocannabinoïde naturel avec une chaîne aussi longue que 7 carbones.

La découverte de ce nouveau cannabinoïde pourrait expliquer pourquoi certaines variétés à faible pourcentage de THC présentent des effets psychoactifs si puissants, ce qui pourrait expliquer pourquoi leur quantité de THCP ne serait pas prise en compte.

Les propriétés thérapeutiques de ce nouveau phytocannabinoïde sont encore en cours de recherche, mais on en attend beaucoup. Pour le moment, l’étude italienne a montré qu’avec seulement la moitié de la dose de THC, le THCP avait les mêmes effets analgésiques chez la souris, ce qui justifie pleinement l’intérêt pour son application médicale.

THCB, le frère tranquille des nouveaux cannabinoïdes

La même équipe de recherche qui a découvert le THCP en 2019 peut revendiquer l’isolement de ce nouveau cannabinoïde, le THCB ou Δ9-tétrahydrocannabutol. On sait peu de choses sur ce composé, car il est passé inaperçu par rapport au THCP, bien que sa structure chimique soit très similaire.

Pour le moment, nous savons ce qui s’est passé à l’Université de Modène, où les chercheurs ont réussi à isoler le THCB avec un autre nouveau cannabinoïde, le CBDB, d’une variété médicinale de Cannabis Sativa.

Au cours de l’étude, des tests ont été effectués pour déterminer la capacité de liaison du THCB aux récepteurs CB1 et CB2, qui s’est avérée similaire à celle du THC. De plus, ses propriétés thérapeutiques ont été testées sur des souris et le résultat a été positif, des effets analgésiques et anti-inflammatoires ayant été observés.

En outre, les effets les plus courants du THCB peuvent aider à induire une sensation de relaxation profonde et de somnolence. Cela suggère que ceci pourrait être une aide utile pour de nombreuses personnes qui ont du mal à s’endormir. Étant donné que l’insomnie est une cause fréquente d’utilisation des cannabinoïdes, le THCB est un composé prometteur qui pourrait devenir plus populaire et plus largement utilisé à l’avenir.

Toutefois, d’autres études seront nécessaires pour connaître toutes les applications de ce nouveau cannabinoïde. Le THCB est encore très nouveau, avec une seule étude à ce jour confirmant son existence et décrivant à peine ses propriétés.

Maintenant que vous connaissez les principales différences entre les membres du gang de THC, il est facile de déduire que ce n’est que le début. La légalisation du cannabis dans certains pays a ouvert la porte à la recherche sur cette plante millénaire, qui malgré son ancienneté, ne cesse de nous surprendre.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Nouvelle, Génétique américaine

Monkey Grease

Depuis: 11.00€

Édition limitée, Génétique américaine

Zkit Kandy Dream

Depuis: 38.00€

Thai Fantasy

Depuis: 7.20€

Partager: