Conseils pour la culture de graines de cannabis en hiver

Conseils pour la culture de graines de cannabis en hiver

Pour: Daniel C. Blog

Le cannabis est une plante qui déploie son plein potentiel dans des climats chauds et ensoleillés. Faut-il dès lors abandonner toute idée d’en cultiver en hiver ? Pas nécessairement, surtout si vous vivez dans des régions aux hivers doux. Il faut néanmoins reconnaitre que la culture en extérieur par temps froid et par manque de luminosité n’est pas chose aisée. Toutefois, grâce aux progrès des méthodes de culture en intérieur, il est dorénavant possible de cultiver de la marijuana tout au long de l’année dans le confort de votre maison.

Proche des tropiques où le froid est peu intense, il est possible de cultiver de la marijuana durant toute l’année en extérieur. Mais, plus on s’éloigne de l’équateur, plus les hivers sont rudes et moins est aisée la culture hivernale du cannabis. Le froid empêche, en effet, le développement correct de la plante, surtout en cas de neige ou de gel. Et, même s’il existe des variétés qui supportent mieux que d’autres la fraicheur, la chaleur demeure indispensable à la récolte de fleurs de qualité.

Une fois le mercure passé sous la barre des 15°C, le métabolisme des plantes de cannabis ralentit progressivement car le froid paralyse les processus biochimiques et enzymatiques. Le système radiculaire ne peut pas non plus se développer dans ces conditions. Il ne peut donc pas absorber tous les nutriments dont la plante a besoin, d’où une croissance faible et des rendements médiocres.

En conséquence, si vous désirez planter des graines de cannabis en hiver, vous devrez évaluer les avantages et inconvénients respectifs des cultures d’intérieur et d’extérieur adaptées à votre propre situation et choisir ce qui vous convient le mieux. Voici quelques conseils simples pour assurer le succès de vos cultures hivernales de cannabis.

1- Quelles graines de cannabis planter en hiver ? Choisissez la génétique adéquate

Certaines variétés de marijuana sont mieux adaptées que d’autres aux climats froids. Préférez donc les variétés à dominance indica issues de régions du monde connues pour leurs climats hostiles. Les sativas, elles, proviennent de régions chaudes et humides. Elles sont nées sous les tropiques. Marquées par ces origines, elles souffrent plus des rigueurs de l’hivers que les indicas.

Notre catalogue de graines met à votre disposition plusieurs options qui, toutes, se valent :

Dans tous les cas, les variétés auto-floraisons sont les plus adaptées aux environnements difficiles, grâce à leur génétique ruderalis. Issu de régions comme la Sibérie, ce cannabis s’y est adapté aux climats rudes et aux variations des durées d’ensoleillement avec un minimum de ressources. Le cannabis ruderalis est donc plus résistant au froid et son entrée en floraison est indépendante de la photopériode. Ces plantes sont donc plus adaptées aux cultures hivernales que les variétés féminisées classiques.

Voici une liste de variétés extrêmement résistantes vers lesquelles vous tourner si vous ne savez quelle variété cultiver cet hiver :

En intérieur : Quel que soit le type de graines que vous avez choisi, la température de germination doit osciller entre 22°C et 25°C et le taux d’humidité relative entre 70% et 90%. Ces conditions peuvent être difficiles à reproduire si vous n’optez pas pour une culture « indoor » ou pour l’usage de mini serres. Il est donc généralement préférable de maintenir les plantules en intérieur jusqu’au développement d’une masse végétale suffisante et d’un système radiculaire capable d’alimenter efficacement la plante.

2- Surveillez le système radiculaire. C’est lui qui souffre le plus du froid

La bonne santé du système radiculaire de vos plantes est essentielle à leur survie en hiver, surtout s’agissant de plantules. Dans le cas de cultures de cannabis en pots placés en extérieur, la zone racinaire court un sérieux risque de refroidissement. Les plantes enracinées directement dans le sol, quant à elles, ne peuvent être déplacées, mais leurs racines sont mieux protégées du froid que celles des plantes en pot.

Conseil : durant la nuit, vous pouvez couvrir vos plantes placées en extérieur de feuilles de plastique pour les aider à conserver la chaleur. Néanmoins, dans ce genre de situation, la meilleure solution demeure la serre.

En intérieur : Les LED sont extrêmement efficaces. Mais la technologie HPS leur est préférable en hiver car elle produit beaucoup de chaleur. Si votre espace de culture souffre du froid, une lampe HPS remplira la double fonction d’éclairage et de chauffage. N’oubliez néanmoins pas de garder un œil sur la température de votre espace de culture lorsque les lampes sont éteintes.

3- Maintenez une température stable pour éviter le stress thermique

La température diurne la mieux adaptée au cannabis tourne autour de 24°C-29°C. Les températures nocturnes idéales, elles, oscillent entre 18°C et 22°C. Il est essentiel d’éviter les écarts de chaleur importants entre le jour et la nuit. Dans certaines régions, les variations de température sur une période de 24 heures sont parfois extrêmes. C’est un danger pour le cannabis. Une serre peut alors s’avérer l’outil idéal pour protéger vos plantes et diminuer ce dangereux contraste thermiques. Une température relativement constante optimise la croissance, la santé, le rendement et la puissance des plantes de cannabis.

En intérieur : Si vous cultivez du cannabis en intérieur et que vous ne parvenez pas à maintenir des températures élevées, nous vous recommandons d’allumer les lumières de votre chambre de culture après le coucher du soleil, quand les températures ambiantes sont au plus bas. De cette manière vous maintiendrez vos plantes dans le noir en journée, quand la température est plus haute. Vous éviterez ainsi les changements thermiques excessifs.

4- Contrôlez les niveaux d’humidité, cette arme à double tranchant

La pluie, le gel ou le brouillard ne sont pas rares pendant les mois d’hiver. De plus, la rosée typique de cette période assure les conditions idéales au développement de moisissures et de champignons. Optez donc pour un site de culture extérieur bien ensoleillé le matin et protégé du vent dominant, ce qui facilitera l’évaporation de la rosée.

En intérieur : Les graines de marijuana nouvellement plantées ont besoin d’une humidité relative comprise entre 80% et 90% pour en assurer leur germination. Ensuite, diminuez progressivement le taux d’humidité jusqu’à 60%-70% pendant la phase végétative. Grâce à la climatisation et à l’utilisation de déshumidificateurs, ces paramètres peuvent être aisément contrôlés. Néanmoins, l’humidité relative intérieure est plus basse en hiver qu’en été, et peut parfois tomber sous la plage optimale. Il existe plusieurs méthodes pour l’augmenter : vous pouvez, par exemple, augmenter la puissance de la prise d’air pour faire entrer davantage d’air humide depuis l’extérieur.

5- Attention à la suralimentation. Le mieux est l’ennemi du bien

L’air frais est plutôt sec et, confrontées au froid, les racines peuvent chercher à compenser cette sécheresse en absorbant davantage d’eau. Cette situation est problématique si les plantules croissent dans un substrat particulièrement riche en nutriments : l’extrémité de leurs feuilles pourrait présenter des brûlures. Par ailleurs, si les températures baissent de façon excessive, aux environs de 10°C ou moins, la plante s’avèrera incapable d’absorber les nutriments de façon efficace (en particulier le phosphore et le magnésium). Ce processus porte le nom de « blocage des nutriments ».

En intérieur : Dans cette situation, il vous faudra recourir au chauffage ou aux couvertures chauffantes pour protéger les racines du froid excessif. Si vous cultivez dans des milieux hydroponiques comme le coco, n’oubliez pas qu’en matière d’alimentation, la modération est une vertu. Vous pourrez toujours réaliser une fertilisation foliaire si vous le jugez nécessaire.

Si vous suivez ces simples conseils, vous verrez que la culture de graines de marijuana en hiver n’a rien de sorcier. Il vous faudra simplement faire preuve d’organisation pour prévenir les difficultés et voir vos efforts justement récompensés. Lancez-vous donc !

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: