/fr/blog/journal-de-culture-white-domina
diario-cultivo-white-domina

Journal de culture – White Domina

Pour: Contributor Journal de culture

Bienvenue dans ce nouveau « grow report » des graines Kannabia, une série consacrée à la culture de nos variétés les plus demandées. Aujourd’hui, on concentre notre attention sur la White Domina, une pure indica à la forte personnalité. C’est par magie qu’est née cette variété. Comment expliquer autrement que le mariage de deux reines noires donne naissance à une reine blanche ? Pour ne rien gâcher, une reine blanche produisant des têtes d’une densité folle et débordantes de résine. Une quantité inimaginable de trichomes accompagnés d’un arôme et d’une saveur aussi intrigants qu’alléchants. Cette merveille a dû affronter des conditions de cultures difficiles, comme vous le verrez dans ce grow report, et en est ressortie resplendissante tant elle est résistante.

Si vous recherchez un grand classique de la collection de graines féminisées de la Kannabia Seed Company, la White Domina est faite pour vous. Cette variété à dominance indica (presque 100%) est l’un de nos plus précieux trésors. Une variété améliorée et stabilisée qui offre tout ce qu’une indica peut proposer de meilleur. C’est la combinaison de deux Black Domina via rétrocroisement (ou croisement intravariétal) qui a rendu possible la naissance de cette merveille de la nature.

Il s’agit d’une plante vigoureuse à la structure de sapin de Noël qui produit une tête centrale dense et compacte accompagnée de branches latérales, elles aussi, chargées de têtes dures comme le roc. Attendez-vous donc à un rendement XXL. De plus, elle résiste étonnamment bien aux excès ou aux déficits d’engrais, problèmes dont elle se remet en quelques jours seulement grâce à cette force typique des indicas dont on retrouve aussi trace dans sa résistance aux parasites et maladies.

En intérieur, elle peut fleurir en 50 à 55 jours. Elle est donc toute recommandée pour les cultures rapides. Toutes ces qualités sont agrémentées d’une saveur piquante évoquant le citron vert, laquelle titille les papilles durant un long moment pendant lequel vous vous reprocherez de ne pas y avoir goûté plus tôt. C’est ce qui est arrivé au grower qui a réalisé ce grow report !

Culture de la White Domina pas à pas

La culture est conduite par un couple de growers nord-américains qui, en plein hiver, a dû faire face à plusieurs problèmes, de l’une des tempêtes les plus violentes du siècle à une invasion de thrips, l’un des parasites les plus dangereux du cannabis. Grâce à une savante combinaison de HST (high stress training), de LST (low stress training) et de lollipopping (défoliation des branches inférieures), ils ont réussi à étirer la phase végétative jusqu’à 12 semaines, ce qui leur a permis de multiplier les sites de floraison.

  • Type de culture : intérieur
  • Illumination : Végétatif : LED Custom 240 W. Floraison : LED Mars Hydro 650 W
  • Producteur : Kitties_and_Colas
  • Nombre de plantes : 3
  • Nutriments : Fox Farm
  • Arrosage : manuel
  • Milieu de culture : substrat
  • Période végétative : 12 semaines
  • Floraison : 8 semaines

Germination et plantule

white-domina-grow-report-weeks-0-1
Semaines 0 & 1

Nous plaçons 4 graines de White Domina dans un verre d’eau. Toutes développent une racine principale en une trentaine d’heures. Le taux de germination de toutes nos graines de Kannabia a toujours été de 100%. D’ailleurs, l’une des graines de White Domina a développé la racine principale la plus grosse que nous n’avions jamais vue ! Il est clair que ces plantes vont grandir et faire preuve de vigueur. Nous avons l’intention de ne sélectionner que 3 plantes pour les placer in fine dans des pots de 5 galons (environ 20 litres). Du coup, pour le moment, nous plaçons les 4 plantules dans des pots individuels remplis de substrat Pro-Mix. Dans quelques semaines, nous sélectionnerons les trois meilleures. Les quatre plantules se développent à un rythme similaire.

Paramètres de culture :

  • Température diurne : 24ºC
  • Température nocturne : 13ºC
  • Durée d’éclairage : 18 heures
  • pH : 6
  • Distance entre la lampe et la plante :76,2 cm
white-domina-grow-report-weeks-2-3
Semaines 2 & 3

C’est une semaine assez classique (et facile) et toutes les White Domina évoluent à un rythme idéal. Le substrat utilisé est composé de 75% de Pro-Mix et de 25% de perlite. Toutes les plantules reçoivent une solution nutritive (très) douce deux jours après l’apparition des cotylédons. Nous choisissons les trois plantes gagnantes au cours de la troisième semaine et les passons dans la chambre de culture. En fait, comme les quatre plantes avaient fait montre d’un développement similaire, nous avons choisi un peu au hasard. La couleur des plantes commence à s’éclaircir et certaines d’entre elles présentent de petites taches brunes sur leurs premières véritables feuilles. Nous appliquons donc une solution nutritive douce et les taches disparaissent en un ou deux jours. Nous déplaçons les trois plantes dans leur pot définitif.

Phase végétative

white-domina-grow-report-weeks-4-5
Semaines 4 & 5

Quelle semaine ! Toutes les plantes récupèrent parfaitement du rempotage et s’adaptent au mieux à leur nouvelle maison. Nous augmentons la quantité de nutriments à 17 ml/L, avec une solution composée de Grow Big + Big Bloom + Bush Doctor Cal-Mag. Les plantes ont l’air de beaucoup apprécier la LED Mars-Hydro FC-E6500 (60% de sa puissance maximale). L’une des trois plantes est plus petite que les autres. Elle semble néanmoins en être au même niveau de développement mais avec une allure plus ramassée et un espace internodal plus petit. Nous réalisons une taille apicale (topping) de toutes les plantes au niveau du nœud 4 pour stimuler le développement horizontal des branches. Nous laisserons les plantes en végétatif durant une plus longue période pour qu’elles récupèrent complètement de cette opération.

white-domina-grow-report-weeks-6-7
Semaines 6 & 7

On continue sur la même voie. Encore une taille sur les branches secondaire. Et il est probable qu’un lollipopping sera nécessaire avant la floraison. La couleur des plantes n’est pas uniforme. Pourtant, elles n’ont pas l’air de souffrir. C’est étonnant. Toutes les plantes jouissent de quantités égales de perlite et toutes reçoivent exactement les mêmes nutriments/pH. Pourtant, chacune évolue de manière unique. Nous pratiquons une défoliation sur les plus grandes feuilles nourricières. Ensuite, nous alimentons légèrement et nous poursuivons le palissage. Nous n’utilisons aucune fixation. Nous nous contentons de quotidiennement replier les branches dans la direction souhaitée. Ça semble fonctionner parfaitement. AHHHHHHHHHHHH ! Quelle horreur ! Des thrips ! Voilà qui explique la décoloration de certaines zones. Nous recouvrons le substrat de terre de diatomée et traitons l’envers et l’endroit de toutes les feuilles avec du savon insecticide contenant du Spinosad… Heureusement que nous les avons repéré à temps et que les dégâts sont limités.

Paramètres de culture :

  • Température diurne : 24ºC
  • Température nocturne : 13ºC
  • Durée d’éclairage : 18 heures
  • pH : 6
  • Distance entre la lampe et la plante :76,2 cm
white-domina-grow-report-weeks-8-9
Semaines 8 & 9

Tout s’arrange. Les plantes ont grandi assez lentement et ne sont pas au mieux depuis quelques semaines. Mais le traitement a fait effet. On ne voit plus aucune bestiole ni de dégât sur les nouvelles pousses. Mais nous n’en restons pas là pour autant et déposons de la mélasse dans un coin pour voir combien de thrips sont encore présents dans l’espace de culture.

white-domina-grow-report-weeks-10-11
Semaines 10 & 11

Cette semaine, les plantes grandissent avec vigueur (en comparaison avec les semaines précédente). Ça fait plusieurs jours qu’on ne voit plus de thrips. C’est très certainement ce qui explique cette vigueur renouvelée. Nous avions retiré les nouvelles pousses trop durement touchées par l’infestation il y a environ une semaine et celles qui ont pris le relais ont fière allure. Nous augmentons l’intensité lumineuse à 80% de la puissance maximale et maintenons une alimentation modérée. Nous pratiquons une nouvelle défoliation sur les branches inférieures. L’espace internodal est étonnamment court ! Nous baissons la FC-E6500 à 60% et poursuivons le processus de défoliation du centre des plantes en en retirant le tiers des nouvelles pousses. Cette 9e semaine se déroule en pilote automatique.

white-domina-grow-report-weeks-12
Semaines 12

Ces dernières semaines ne sont pas de tout repos : les États-Unis sont touchés par l’une des plus puissantes tempêtes de neige de ces quarante dernières années, si bien que l’alimentation électrique subit de nombreuses coupures. De plus, le pH doit être mal, ce qui se traduit par un blocage du calcium. Nous rinçons donc les racines de chaque plante avec 3 gallons (11 litres) d’eau au pH de 6,5, ainsi qu’une solution azotée douce et un peu de cal-mag dans le dernier gallon. Quatre jours plus tard, les plantes ont bien meilleur aspect. Nous attendons qu’elles soient parfaitement saines avant de passer en floraison, probablement dans une semaine. Nous avons éliminé la plupart des feuilles présentant des taches et tout semble maintenant aller au mieux. C’est le moment d’entamer la floraison.

Paramètres de culture :

  • Température diurne : 24ºC
  • Température nocturne : 13ºC
  • Durée d’éclairage : 12 heures
  • pH : 6,5
  • Distance entre la lampe et la plante :35,56 cm

Floraison

white-domina-grow-report-weeks-13-14
Semaines 13 & 14

Enfin la floraison ! Ça n’a pas été simple. La tempête a été vraiment violente. Les thrips ont causé des dégâts. Et que dire des problèmes de pH et de calcium ? Mais tout ceci est derrière nous ! Nous passons à une alimentation destinée à stimuler la floraison (Big Bloom+ Tiger Bloom). Nous y allons doucement car cette variété parait sensible aux surfertilisations. Par ailleurs, nous passons la FC-E65000 à 50% de sa puissance. Nous passerons plus tard à 75%.

Les têtes se forment rapidement et l’espace internodal demeure étonnamment court. Lors du dernier arrosage intensif, s’est dégagée une odeur de soufre à laquelle on ne s’attendait pas. Peut-être que les pots sont devenus anaérobies. Ou alors les racines ont pourri ? Espérons que la première option soit la bonne.

white-domina-grow-report-weeks-15-16
Semaines 15 & 16

Les fleurs sont proéminentes et l’espace internodal continue à diminuer. On remarque un certain jaunissement sur les parties les plus hautes. C’est sans doute le fruit des soucis de pH d’il y a quelques semaines. Dans le doute, nous relevons la lampe de quelques centimètres et augmentons le pH à 6,8. On verra ce que ça donne. Les plantes commencent à dégager une odeur d’agrumes mais l’atmosphère demeure douce. Quant au jaunissement, il perdure, bien qu’avec une intensité moindre. Nous diminuons donc la quantité de lumière à 60% (au lieu de 75%) et les plantes réagissent au mieux.

Paramètres de culture :

  • Température diurne : 24ºC
  • Température nocturne : 13ºC
  • Durée d’éclairage : 12 heures
  • pH : 7
  • Distance entre la lampe et la plante :35,56 cm

Maturation

white-domina-grow-report-weeks-17-18
Semaines 17 & 18

Les têtes prennent rapidement du volume et dégagent à présent une odeur puissante. La chambre de culture est pleine d’un arôme rappelant le citron. En cette 18e semaine, nous supprimons la solution nutritive au profit de l’eau pure. La belle couleur verte des feuilles commence donc lentement à s’estomper, puisque la plante puise maintenant dans ses réserves. Les fleurs poursuivent leur croissance et se couvrent d’une dense couche de trichomes qui leur donne une couleur bleuâtre, laquelle contraste avec la teinte jaunâtre des feuilles. Un vrai régal pour les yeux ! La récolte approche à grand pas. Au plus tard dans deux semaines !

white-domina-grow-report-weeks-19-20
Semaines 19 & 20

Les plantes ne reçoivent que de l’eau et produisent des trichomes sans interruption. C’est fou ! Ces buds sont extrêmement denses et couverts de résine. On est clairement sur l’une de ces variétés dont les fleurs deviennent dures comme la pierre en fin de floraison. L’odeur est TRÈS intense, bien plus forte que celle des autres variétés de Kannabia que nous avons eu l’occasion de cultiver. À chaque ouverture de la chambre de culture, nous sommes envahis d’une étrange odeur où les agrumes se mêlent à quelque chose d’indescriptible (et pourtant excellent). Nous inspectons les trichomes à la loupe. 50 à 75% d’entre eux arborent maintenant une teinte laiteuse. C’est donc le moment de récolter et de mettre un terme à cette expérience mouvementée. Tout est bien qui finit bien !

La récolte de la White Domina

white-domina-grow-report-harvest
Récolte

Après manicure des fleurs, la White Domina nous a donné 161 grammes de fleurs par plante. Nous avons utilisé une LED de 650 W. Le ratio est donc de 0,25 gr/W.

Cette culture s’est avérée difficile, étrange et pleine d’impondérables. Tout d’abord, nous avons choisi des pots sans doute un peu trop grands pour une culture en intérieur, ce qui a pu conduire à des retards de croissance. Ensuite, nous avons dû affronter les thrips et des problèmes de nutriments, ce qui a encore affaibli les plantes. Enfin, une tempête de neige a provoqué des coupures d’électricité qui ont certainement stressé les plantes et provoqué un jaunissement prématuré dont elles n’ont jamais pu récupérer totalement.

Et pourtant, la White Domina a survécu. Elle a fait preuve d’une résistance et d’une capacité d’adaptation inimaginables. Et ses fleurs dégagent une odeur singulière qui évoque d’abord les agrumes et s’achève sur quelque chose de plus intéressant, de plus humide, de plus doux, quelque chose où se mêlent terre et épices. Fumer la White Domina, c’est profiter d’une expérience pleine de douceur. Bien qu’il s’agisse d’une indica, nous sommes formels : elle est parfaite pour une consommation en journée. Par ailleurs, nous avons fait une teinture avec les feuilles résineuses de la White Domina de Kannabia, laquelle s’est avérée d’une incroyable puissance. Il ne fait aucun doute que nous cultiverons encore une fois cette variété qu’il faut toujours avoir à portée de main.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Rabais -50% Génétique américaine

Purple Kush

Depuis: 105.00€ 52.50€

Partager: