Back to top
 The legend of 420, documenting the recent history of cannabis in the US

The legend of 420est un film qui est disponible sur la plate-forme de divertissement audiovisuel Netflix. Ses premières minutes se présentent sous la forme d’un faux documentaire. Selon son narrateur, Hitler a perdu la Deuxième Guerre Mondiale parce que, peu de temps avant, il avait découvert le haschisch au Maroc. Cela l’a conduit à négliger ses stratégies militaires et a donné lieu à sa déroute puis à la Légende 420. À la suite de cette blague, les histoires de ce film commencent à se succéder, elles ont pour but de résumer le développement de l’industrie du cannabis et son évolution dans la société en général.  

“La guerre contre les drogues a été une guerre contre les jeunes, contre les gens avec des problèmes d’addiction ou des gens venant des milieux socioéconomiques les plus défavorisés”. “Il y a eu beaucoup d’études réalisées sur ce thème qui ont démenti que la marijuana ait été le précurseur de la drogue”. Voici quelques unes des phrases que l’on entend dans les premières minutes du documentaire The legend of 420.

Puis, apparaît Bernie Sanders, le candidat démocrate des primaires pour les élections présidentielles de 2016 aux États-Unis : “L’heure est arrivée de faire en sorte que la marijuana ne soit plus illégale”. Après ça, on écoute la candidate du Parti Démocrate à la présidence des Etats-Unis aux élections cette même année, Hillary Clinton, dire : “On doit arrêter de mettre en prison les gens qui consomme de la marijuana”. Et pour couronner le tout, on a les déclarations de l’actuel président du gouvernement, Donal Trump : “l’affaire de la marijuana est très importante. Je cois que l’on devrait laisser les États gérer ce thème”.

Ce documentaire nous situe à quelques jours de la légalisation du cannabis récréatif en Californie, nous montrant l’opinion de quelques citoyens votants. La chanteuse et compositeur Melissa Etheridge nous raconte que cette plante a été essentielle pour vaincre son cancer et comment, depuis, la plante est devenue la muse de sa musique. On écoute les déclarations de l’activiste cannabique et joueur de basket olympique Kenneth Cole qui, après être devenu entraîneur en Australie et gagner tous les championnats, a été renvoyé pour s’être fait attrapé en train de fumer de la marijuana à une semaine de la finale de la ligue. Son équipe a refusé de jouer s’il n’était pas réadmis. Cole raconte qu’il utilise la plante comme traitement contre son cancer.

En définitive, The legend of 420 nous montre plein d’images de l’Histoire actuelle du cannabis aux États-Unis. Il le fait sans ordre apparent, montrant des étapes de la légalité dans le pays et des témoignages personnels de politiciens, artistes, musiciens, acteurs et aussi réfugiés cannabiques. La mère d’un adolescent atteint d’épilepsie raconte comme toute sa famille déménage de son État vers le Colorado pour pouvoir avoir accès à un traitement cannabique et comment désormais la santé de son fils s’est amélioré et par conséquent aussi la vie de sa famille.

60% de la population des États-Unis approuve la marijuana mais seulement 5% de ses congressistes la soutiennent publiquement. Dans The legend of 420, ils différencient le cannabis des autres substances et soulignent que tandis qu’il existe un dose létale pour la cocaïne, l’héroïne ou la méthamphétamine, il n’y en a pas pour le cannabis. D’ailleurs, cette plante est la porte de sortie de beaucoup de ces substances.

Projets gastronomiques cannabiques comme Sweet Grass Kitchen. Alternatives vétérinaires cannabiques pour notre famille non humaines comme Vet CBD. Issues professionnelles cannabiques comme Oaksterdam University. Téléréalités cannabiques comme Cooking on Highou Bong Appetit, etc. Toutes ces histoires racontées à la première personne sur la politique, la médecine, la musique, l’entreprenariat et beaucoup d’autres aspects de la plante se succèdent pendant les minutes de ce documentaire dirigé par Peter Spirer que vous pouvez voir sur Netflix.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.