Back to top
Australia dice SÍ al uso medicinal del cannabis y NO a su uso recreativo

Le cannabis récréatif est interdit en Australie, par contre son usage médical es légal depuis février 2016. Malgré la nécessité des patients d’avoir la plante dans sa forme thérapeutique, ils ont rencontré des limitations à l’heure d’y accéder. En 2017 la culture a été approuvée et cela fait peu, en 2018, l’exportation des produits cannabiques australiens a été autorisée. Dans ce post, nous te racontons plus autour de la situation de la marijuana dans ce pays d’Océanie.  

Cannabis récréatif, une affaire en attente

Bien que le cannabis récréatif soit illégal en Australie, c'est la substance la plus consommée entre ses citoyens. La culture, la vente et le transport de cannabis aux fins récréatives est défendu et il peut être puni dans n'importe quelle partie de sa géographie. En 2012, une étude réalisée par l’ONU révélait que les pays avec la plus haute taxe de consommateurs de cannabis dans le monde étaient l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Amérique du Nord et quelques États d’Europe Occidentale.

Il n’existe pas une loi nationale pour les délits relatifs au cannabis, chaque État a sa propre législation. Cependant, ce n’est pas un pays qui se caractérise pour être très répressif et, dans quelques points de sa géographie, si tu portes de petites quantités de cannabis sur toi, tu fais face seulement à des amendes, à devoir assister à une consultation ou à des programmes d’éducation.  

Il y a quelques mois, l'actuel Ministre australien de la Santé s’est positionné contre la proposition présentée par le Parti des Verts pour légaliser le cannabis à l’usage récréatif. Greg Hunt a dit que la plante était une porte d'entrée à d'autres substances comme les amphétamines. "Notre travail consiste à protéger la santé des australiens et cette action des Verts met à un risque sa santé". Le leader des Verts, Richard Di natale, a déclaré que "la guerre contre les drogues est une guerre contre les personnes" et c’est pour cela qu’il était précis de finir avec la prohibition du cannabis récréatif en Australie. En plus du Parti des Verts il y a d'autres partis politiques comme HEMP (The Help End Marijuana Prohibition) qui travaille pour la fin de la prohibition du cannabis en Australie.

Cannabis médical, une réalité

Depuis février 2016, la marijuana thérapeutique est légale en Australie au niveau fédéral, grâce à la Loi d'Amendement de Narcotiques. Cette loi inclut des changements à la Loi de Stupéfiants de 1967 et un moindre changement à la Loi de Produits Thérapeutiques de 1989. Comme on lit sur Cannabis Consulting Australie, cette nouvelle législation définit trois permissions de la Commonwealth qui peuvent être octroyées pour permettre la production de cannabis médicinal dans le pays.

La première est une licence/permission de recherche avec du cannabis qui permet au titulaire de cultiver, de produire, d'emballer, de stocker et de transporter des plantes et la résine de cannabis aux fins de recherche. La deuxième est une licence / permission de cannabis médicinal qui permet le même qu'un permis de recherche aux fins médicinales. Et la troisième est une licence/permission de fabrication du cannabis et de la résine ; elle permet au titulaire de le transformer en médicaments pour recherche et/ou l’usage médical.

Cette loi de 2016 a été possible grâce à Sussan Ley, qui était à l'époque la Ministre de Santé. Cette politicienne a aussi approuvé des amendements pour que l'on pût cultiver la plante dans le pays, sans entrer dans un conflit avec les traités internationaux. Sussan Ley a déclaré aux médias qu'elle a pris cette décision après avoir connu en première personne des histoires de citoyens avec des graves maladies, qui usaient cannabis médicinal pour les traiter.

Cette régulation australienne du cannabis médicinal n'a pas été un chemin de roses pour les utilisateurs, qui ont eu quelques complications dans sa vie quotidienne. En partant du fait que le cannabis était seulement ordonné après avoir étudié au cas par cas, l’approvisionnement de la plante venait de dehors et elle était très limité. En plus les prix sur le marché étaient exorbitants et la désinformation du personnel sanitaire était la norme au début. Pour accéder à la plante, les patients devaient avoir l’autorisation d'un médecin.

L'Australie exportera ses propres produits cannabiques à d'autres pays

Une année après, au début de 2017, la culture locale a été approuvée ainsi que un approvisionnement plus rapide de produits importés pour les patients qu’en avait besoin d’urgence, pendant que les plantations poussaient.

En 2018 on a approuvé que l'Australie commence à exporter cannabis médicinal à d'autres pays. Et ce Ministre de la Santé qui considérait que le cannabis pouvait être une porte d’entrée à d’autres substances, il a déclaré maintenant qu’il espère que son pays devienne le fournisseur principal de cannabis médicinal au monde. Les formats des produits cannabiques qui seront exportés sont variés : des huiles à base de la plante, des plaquettes, des patchs, des aérosols...

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

I AM NOT AN OSTRICH !
23/08/18

Legalisation of cannabis for medical purposes in Australia is an UTTER JOKE ! With a population of 25 million people, there are only THREE doctors able to legally prescribe cannabis ! The hypocritical Australian government has also stated that they want Australia to become the worlds` largest exporter of medical cannabis ! Also, to quallify for medical cannabis they have restricted this to such a small number of conditions (left handed unicorns with one blue eye and one green eye, named Arthur), that the majority of unicorns give up trying to get access and return to the illegal, unregulated and unscrupulous BLACK MARKET that has absolutely no quality control(s). The often repeated mantra that cannabis is a gateway drug is ridiculous !  It is the black market that puts people in an environment where these harder drugs are. It is far more lucrative for pushers to have "customers" that are physically addicted to heroin or amphetamines because these "customers" will do anything to get their fix and thus provide a regular income stream for the pushers. It is also easier for the pushers to hide a few grams of powder than it is to hide an ounce of herb. So, by having a black market, it is the government that is forcing people to associate in unsavoury circles where these hard drugs, with their higher profitability, are available ! Therefore, one could say, it is the government that are the pushers biggest ally ! It also seems the government is perfectly happy for people to be addicted to OPIATES, but Heaven forbid they have a couple of puffs of one of natures` finest herbs ! Further, using a chronic stoner as to show what can happen, is infantile. There are millions of people that enjoy a glass of wine or a bottle of beer, but do the government infer that they will all become raging alcoholics banging on the doors of their local tavern at 8 o`clock in the morning ? Of course not ! They receive billions in excise/tax duties from the sale of alcohol. Perhaps the government is afraid of "big pharma"? Maybe the government should realise that there are billions in revenue to be had from the legalisation of cannabis ?! The very same billions that are going to organised crime and funding who knows what. I am sure people who inhale would rather obtain their stash from a reputable source with guaranteed quality / purity and be able to stop mixing in the nefarious underworld.  Take a look at the states in America that have enabled recreational use of cannabis - has the sky fallen in ? No, but their coffers are overflowing with taxation dollars ! How about letting adults make decisions for themselves ? Pot is never going to go away, so why be an ostrich ! Get people away from the black market and all of its` dangers and let responsible adults be responsible, safe and free of worry that their herb is toxic. I am not even a smoker anymore, however I am hopelessly addicted to morphine, which my government says is O.K.        Peace and love