Back to top
Cannabis could be alternative treatment for schizophrenia

1 de chaque 200 personnes des États Unis (au peu près 0,5 % de la population) est diagnostiqué par un type de schizophrénie et, en général, est traité par des produits pharmaceutiques comme des antipsychotiques. Maintenant, une étude réalisée par le Département de Psychologie et le Département d'Économie de l'Université de Nouveau Mexique à Albuquerque, a découvert que le cannabis peut être une alternative au traitement établi pour cette maladie.

"À peu près 0,5 % de la population des États Unis est diagnostiquée par un type de schizophrénie, sous la vision prédominante de ce que la pathologie se soigne mieux en utilisant les médicaments pharmaceutiques qui agissent sur les récepteurs de monoamines", nous pouvons lire dans le rapport de la recherche de l'Université de Nouveau Mexique.

"La schizophrénie est possiblement l'une des maladies mentales les plus sévères, coûteuses et mécaniquement complexes", nous lisons dans l'étude. Cependant, jusqu’au présent il n'y a pas de guérison connue. Les victimes de ce trouble peuvent sentir qu'elles ont perdu le contact avec la réalité. Bien qu'il n'y ait pas de cause exacte, on pense que c'est une combinaison de différents facteurs : la prédisposition génétique et des facteurs environnementaux, en plus des déséquilibres dans les réactions chimiques du cerveau et la différente structure de celui-ci.

Ce rapport a été publié le 31 juillet 2018 dans la revue Medicines par Sarah S. Stith du Département d'Économie de l'Université de Nouveau Mexique avec Jegason P. Diviant et Jacob M. Vigil, du Département de Psychologie du même centre. La conclusion à laquelle ils sont arrivés est que "le cannabis peut s'employer comme traitement pour la schizophrénie depuis une perspective étiologique plus ample qui se concentre sur les causes environnementales, auto exemptés et neuro-inflammatoires du trouble, en offrant un nouveau commencement et une nouvelle espérance pour ceux que subissent cette maladie débilitante et peu comprise".

Selon cette étude, le cannabis pourrait agir comme traitement effectif pour la schizophrénie, de manière individuelle ou avec d'autres médicaments. "Une révision de la littérature montre que la consommation de phytocannabinoïdes peut être une option sûre et effective de traitement pour la schizophrénie comme thérapie primaire ou complémentaire", expriment les auteurs de l'étude.

La schizophrénie se soigne normalement avec des médicaments antipsychotiques, soit typiques soit atypiques. Ceux-ci "peuvent être toxiques, et peuvent induire n'importe quel nombre d'une longue liste d'effets secondaires neurologiques, métaboliques et cardiovasculaires qui, en dernière instance, peuvent contribuer à une diminution significative de la qualité de vie et à une réduction des attentes de vie ", ils signalent dans le rapport.

Les enquêteurs ont conclu que l'usage de cannabis peut faire partie d'un plan de traitement effectif pour des patients avec ce trouble mental. De la même manière, ce rapport indique que le CBD pourrait être spécialement effectif pour le traitement de la maladie, en augmentant l'effectivité d'autres médicaments utilisés pour traiter la schizophrénie. Alors que le THC peut exacerber les symptômes de la schizophrénie chez quelques personnes.

Par rapport au THC ils soulignent que "une limitation importante dans cette étude, et d'autres études qui rattachent la consommation de cannabis à la schizophrénie, consiste en ce que l’on a n’a pas mentionné le profil cannabinoïde à l'intérieur des variétés de cannabis qui sont utilisés. Ces associations entre la consommation de cannabis et l'aggravation des symptômes psychotiques semblent être principalement avec le tétrahydrocannabinol (Δ9-THC), le principal composant  psycho actif dans le cannabis, qui agit comme une agoniste partielle dans les récepteurs CB1 et CB2. En fait, il y a des données qui appuient que le THC exerce des effets sur le système de dopamine et qu'il cause des augmentations spécifiques de la région pendant la libération de dopamine et l'activité nerveuse".

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.