/fr/blog/por-que-no-germinan-mis-semillas-de-marihuana
a germinated seed

Pourquoi mes graines de cannabis ne germent-elles pas ?

Pour: Contributor Grow

La germination des graines de cannabis peut sembler simple à première vue. Mais des problèmes inattendus peuvent se présenter et empêcher même le producteur le plus expérimenté d’arriver à ses fins. Cet article aborde les facteurs le plus souvent responsables de la non-germination des graines de cannabis. Il propose en outre des solutions pratiques pour une germination couronnée de succès.

La germination des graines de cannabis est une étape essentielle du processus de culture. Elle peut se faire de différentes manières. Dans une tasse d’eau, dans du coton, sur des serviettes humides, directement dans le sol…. Chacun a ses préférences. Mais toutes ne se valent pas pour autant et certaines sont clairement plus efficaces que d’autres. Dans cet article, nous avions déjà évoqué les différentes techniques qui existent.

Mais, malgré le recours à l’une de ces méthodes, il peut arriver que des graines ne germent pas. La frustration est alors de mise. Plusieurs raisons peuvent expliquer qu’une graine de cannabis ne germe pas. Voici les 10 plus courants :

Température trop élevée ou trop basse

Les graines de Marijuana germent idéalement quand la température se situe entre 20°C et 30°C, idéalement entre 22ºC et 25ºC. C’est dans cette fourchette que les processus métaboliques nécessaires à la germination sont activés de la manière la plus efficace. Si les températures descendent en dessous de 20°C, l’activité métabolique de la graine diminue considérablement. Et les températures supérieures à 30°C sont tout aussi néfastes à la graine car elles entrainent sa déshydratation, ce qui peut endommager, voire tuer, l’embryon. Pour maintenir la température dans la plage optimale, vous pouvez utiliser des propagateurs à température contrôlée ou placer les graines dans des endroits où les conditions sont stables, tels que des intérieurs chauffés. Vous pouvez également utiliser des tapis chauffants, qui aident à maintenir la chaleur constante.

Taux d’humidité inadapté

Le maintien d’un taux d’humidité adéquat est essentiel pour une bonne germination. Le taux d’humidité relative idéal est de 70 à 90 %. Trop d’humidité dans le sol peut empêcher les graines d’accéder à l’oxygène et entraîner le développement de champignons, tandis qu’une humidité insuffisante empêche les graines d’absorber l’eau nécessaire à l’activation des processus enzymatiques qui déclenchent la germination.

Le recours à un milieu comme le coco ou la vermiculite, lesquels retiennent l’humidité sans jamais arriver à saturation, est sans doute la solution idéale pour qui rencontre des difficultés de germination. Si vous avez planté vos graines dans du substrat ou un cube de tourbe (ou jiffy), lors de l’arrosage, veillez bien à maintenir le sol humide, mais surtout pas détrempé. Pour ce faire, idéalement, recouvrez les graines d’un dôme ou d’un film en plastique transparent afin de créer un microclimat qui retiendra l’humidité.

Il est possible d’éviter l’excès d’humidité en procédant à quelques ajustements simples. Par exemple, si vous utilisez la méthode de germination à l’aide de serviettes en papier, assurez-vous que les serviettes ne sont jamais détrempées, mais juste humides. Jetez-y un œil toutes les 24 heures : si la serviette commence à s’assécher, vaporisez-y un peu d’eau.

germinated seeds on a wet paper towel
À quoi devraient ressembler les graines germées en utilisant la méthode de la serviette en papier humide. Plus d’informations sur la façon de procéder.

Obscurité insuffisante

Sachant que les racines d’une plante sont constamment dans le noir (enfouies dans le sol et protégées de la lumière par le pot qui les entoure), vous ne serez pas surpris d’apprendre que l’obscurité est essentielle à la germination. C’est en effet elle qui permet d’activer certains processus biochimiques et hormonaux nécessaires à la celle-ci. Pour être plus précis, une obscurité totale n’est pas indispensable, car seules certaines longueurs d’onde sont susceptibles d’inhiber la germination. En général, les longueurs d’onde tirant vers le rouge favorisent la germination, tandis que les longueurs d’onde bleues peuvent l’interrompre, voire l’empêcher. L’essentiel est de maintenir les graines à l’abri de la lumière intense, comme celle du soleil ou des lampes de culture. Mais un peu de lumière ne devrait pas affecter la germination.

Trop de temps sous l’eau

Certains font tremper leurs graines de cannabis dans l’eau avant de les faire germer. Cette pratique en ramollit l’enveloppe, ce qui permet à la racine principale de la percer sans trop d’efforts. Ils placent ainsi la graine dans un verre d’eau jusqu’à ce qu’elle coule. Puis, ils la plantent. Mais cette méthode n’est pas sans risque. En effet, une graine de cannabis a besoin d’air pour respirer, et une fois immergée, elle peut se noyer. Ne laissez donc pas vos graines complètement immergées pendant plus de deux heures. Une fois qu’elles ont coulé, placez-les sur des serviettes en papier ou dans le medium de votre choix.

Profondeur de plantation incorrecte

Il est essentiel de veiller à ce que les graines soient plantées à la bonne profondeur, au risque de leur limiter l’accès à l’oxygène ou de les faire pourrir. Planter les graines trop près de la surface peut également les faire sécher avant qu’elles ne germent, les exposer à trop de lumière ou les empêcher de sortir de leur enveloppe. La profondeur idéale pour planter des graines de cannabis se situe généralement entre 0,5 et 1,0 cm, avec seulement une légère couche de terre par-dessus. Cette profondeur permet un flux d’oxygène et une rétention d’humidité idéales, ce qui garantit le succès de la germination.

Trop de nutriments dans le milieu de culture

Il arrive que la graine de cannabis germe dans le milieu de culture, sans que l’on s’en aperçoive. La racine principale se développe alors et entre en contact avec le substrat. Or, si celui-ci est trop riche en nutriments, la radicule risque les brûlures. Lorsque vous faites germer des graines de cannabis, utilisez peu de nutriments et si vous plantez dans la terre, assurez-vous d’utiliser un mélange moins riche en nutriments que les sols normaux.

Contamination par un pathogène

La terre vieillie ou réutilisée sans avoir été stérilisée peut contenir des organismes nuisibles tels que des moisissures, des bactéries et des insectes. Cette contamination peut entraîner une réduction du taux de germination, voire la mort de la graine. Utilisez donc de la terre neuve et stérilisée, et assurez-vous que les pots utilisés sont également propres et exempts de contaminants. Même si vous avez manipulé vos graines à mains nues, elles peuvent avoir été endommagées ou affectées par des huiles ou d’autres contaminants. Pour plus de sécurité, essayez de ne toucher vos graines qu’avec une pince à épiler ou des gants. À défaut, lavez-vous les mains avec un savon non toxique avant de les toucher.

Eau de mauvaise qualité

La germination des graines nécessite de l’eau. Il est essentiel que celle-ci ait le bon pH (acidité). Les graines y sont très sensibles et souffriraient d’un pH trop éloigné de 6,0. N’utilisez donc pas d’eau de pluie ou d’eau du robinet, dont le pH peut atteindre 8,0 ou plus. En outre, l’eau du robinet peut contenir du chlore, du fluor et des sels qui peuvent nuire à la germination. Pour améliorer le taux de réussite, utilisez plutôt de l’eau en bouteille ou de l’eau distillée. Sinon, laissez reposer l’eau du robinet pendant une journée pour permettre au chlore de s’en évaporer.

a seed with twin plants
Il y a des graines qui peuvent ne pas germer… mais il y a aussi des graines qui produisent des plantes jumelles. Vous pouvez les déterrer et les séparer facilement. Ou même les tresser ensemble !

Sol trop compact ou trop meuble

Un sol trop compact prive les graines d’oxygène et présente un mauvais drainage, ce qui augmente le risque de maladies et de moisissures. En revanche, lorsque le sol est trop meuble, la graine est entourée d’une quantité excessive d’air. Elle ne peut donc pas absorber l’humidité correctement. Après avoir placé les graines dans le sol, tapotez-le légèrement avec vos doigts. Si vous ajoutez de la perlite pour aérer le sol, 10 à 20 % suffisent.

Animaux ou insectes affamés

Ce n’est généralement pas un problème à l’intérieur. Mais, en extérieur, certaines créatures peuvent déterrer les graines et les dévorer lorsque vous avez le dos tourné. Les oiseaux, par exemple, sont particulièrement attirés par les graines de chanvre. Dans ce cas, vous pouvez être sûr qu’elles ne germeront pas puisqu’elles seront dans l’estomac d’un animal.

Que faire quand une graine de cannabis ne germe pas ?

Si votre graine de cannabis ne germe pas, n’abandonnez pas. Il demeure possible de faire germer votre graine. Mais cela peut demander un peu plus de travail. L’objectif principal est alors de ramollir son enveloppe et d’aider la racine principale à en émerger. Vous pouvez donc essayer l’une des techniques suivantes :

  • Trempez les graines dans de l’eau oxygénée – Certains le font avant même d’essayer de les faire germer. Cette méthode est très bien adaptée aux graines récalcitrantes. En effet, le peroxyde d’hydrogène ramollit l’enveloppe, ce qui facilite l’entrée de l’eau et l’émergence de la racine pivotante. Mais n’utilisez que quelques gouttes dans un verre d’eau plate !
  • Acide fulvique – L’utilisation de 2,5 ml d’acide fulvique par tasse d’eau peut également contribuer à affaiblir l’enveloppe de la graine et l’aider à germer. L’acide fulvique est un acide organique que l’on trouve dans les sols et qui provient de la décomposition de la matière organique.
  • Eau gazeuse – L’eau gazeuse contient du CO2 dissous qui permet la formation de bulles sur les sites de nucléation. Ce processus rend l’eau plus réactive et peut aider à ramollir l’enveloppe de la graine si elle ne germe pas.
  • Booster de germination – Il s’agit de produits conçus pour améliorer l’efficacité et la rapidité du processus de germination et qui peuvent contenir divers ingrédients. Certains sont composés d’un mélange de nutriments facilement absorbés par la graine. Ils peuvent également contenir des hormones végétales (telles que les gibbérellines) qui favorisent naturellement la germination, ou même des fongicides ou des bactéricides qui protègent les graines des maladies.

Et n’oubliez pas…

N’oubliez pas que, même si vous suivez les instructions ci-dessus à la lettre, certaines graines peuvent ne pas germer. C’est tout simplement une question de malchance. Toutefois, si vous prenez bien en considération les éléments évoqués dans cet article, vous augmenterez considérablement vos chances de succès. Souvenez-vous néanmoins qu’un taux de germination de 100 % est quelque chose de rare. Cependant, acheter des graines de cannabis de grande qualité auprès d’une banque réputée comme Kannabia et suivre nos recommandations devraient vous rapprocher de cet idéal.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Nouvelle, Génétique américaine

RS11

Depuis: 139.00€

Rabais -40%

Afrodite

Depuis: 19.00€ 11.40€

Partager: