Back to top
¿Cuáles son las 22 entidades que actualmente pueden cultivar o producir cannabis en España?

Alors que le gouvernement espagnol ne parvient toujours pas à réglementer l'accès au cannabis à des fins thérapeutiques, l'Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS), rattachée au ministère de la santé, continue d'accorder des licences pour la culture du cannabis à des fins de recherche et pour la fabrication de produits à usage médical.

Selon le site web de l'AEMPS mis à jour le 17 juin dernier, à ce jour, quatorze entreprises sont déjà autorisées à cultiver du cannabis pour la recherche et huit à produire ou fabriquer des produits dérivés du cannabis à des fins médicales. Cependant, toute la production de ces entités est uniquement destinée à l'exportation. En effet, en Espagne, le seul produit dérivé du cannabis approuvé et couvert par la sécurité sociale est le Sativex, pour le traitement des spasmes causés par la sclérose en plaques. Ce médicament, fabriqué par GW Pharma et commercialisé en Europe et au Mexique par Almirall, coûte 400 euros et est devenu l'un des produits vedettes de cette entreprise pharmaceutique qui a gagné presque autant d’argent en 2016 grâce aux ventes de Sativex que grâce à celles d'Almax, selon ce qu'a publié El Economista à l'époque.

L'AEMPS, en 2017, avait déjà reçu environ 160 demandes pour solliciter une licence de culture de cannabis à des fins commerciales - comme l’a affirmé le gouvernement dans une réponse parlementaire. Toutefois, en 2020, seules quatre entreprises pourront le faire. C'est la première fois que l'agence a fourni des informations sur les bénéficiaires de ces licences, comme le détaille un rapport élaboré par l'Observatoire européen de la consommation et de la culture du cannabis. Comme nous l'avons déjà publié dans Kannabia en janvier 2018, ces premières entités autorisées à travailler avec du cannabis étaient : DJT Plants Spain SL, constituée en 2015 par les Britanniques Tiamat Agriculture Limited et Anglia Salads Limited - actuellement sans licence -, l'Université polytechnique de Valence Alcaliber, la seule à avoir une licence pour cultiver en pleine terre, Phytoplant basée à Cordoue et Cija Preservation de Valence.

 

 

En 2018, un peu plus d'un an après avoir obtenu sa licence de culture et de production de cannabis, Juan Abelló a vendu Alcaliber au fonds d'investissement britannique GHO pour créer une nouvelle société appelée Linneo Health qui détient actuellement une licence pour "la culture, la production, la fabrication, la distribution, l'importation et l'exportation de cannabis sativa et de ses produits", selon le site de l'AEMPS.

La même année, Cáñamo y Fibras Naturales SL (Cafina), une petite startup basée à Callosa de Segura (Alicante, Espagne), a également obtenu une licence pour la production et la fabrication de cannabis à des fins médicales. En 2019, elle a été absorbée par le géant canadien Canopy Growth.

Actuellement, 14 entités disposent déjà d'une licence pour la culture du cannabis à des fins de recherche. Outre Cija Preservation et Phytoplant Research qui conservent leurs licences, on trouve la société basque Aleovitro qui a plusieurs projets de récupération d'espèces agricoles, la société Bhalutek Sens - basée à Malaga et dirigée par les frères Francisco Javier et Juan García Gómez, ce dernier étant également directeur de l'entreprise de cannabis Innova Life et Positronics Seeds -, la société néerlandaise Biobizz Worldwide, le Centre de recherches scientifiques et technologiques d’Estrémadure, l'entreprise madrilène Helicon Medical, l'Institut botanique de Barcelone du Conseil national de la recherche espagnol, l'Institut de Recerca i Tecnologia Agroalimentaries, l'entreprise Mifco Biobrands de Malaga - créée en 2019 -, l'entreprise Ploidy and Genomics de Valence (Espagne), l'entreprise américaine Sovereign Fields - créée en 2019 -, l'unité scientifique d'innovation commerciale de l'agence d'innovation de Valence (Espagne) et Worldpharma Biotech, basée à Paterna (Valence, Espagne).

À ce jour, l'AEMPS a accordé huit licences pour la production de cannabis et produits dérivés à des fins médicales, dont celles de Cafina (autorisation de culture, de production, de distribution et d'exportation de Cannabis sativa et de ses produits), Linneo Health (culture, production, fabrication, distribution, importation et exportation) et Bhalutek Sens (production de graines et de boutures). Elles sont rejoints par Cannabasa Agro and Pharma, basée à Madrid, qui dispose depuis 2021 d'une autorisation de culture de cannabis pour la validation du processus de fabrication d'extraits de cannabis, Medalchemy, basée à Alicante (Espagne) - intégrée au groupe britannique EMMAC Life Sciences qui se consacre à la production de médicaments génériques dérivés du cannabis destinés à être vendus dans plusieurs pays européens, dont l'Espagne -, Medical Plants, basée à Almeria (Espagne) - créée en 2020 par Realza, un fonds d'investissement présidé par Javier Benjumea -, Naturhemp, basée à Tarragone (Espagne), et la société madrilène Oils4cure.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.