Back to top
Irlanda da luz verde al cannabis medicinal con receta médica

Depuis juin dernier, les patients atteints de maladies chroniques et souffrant de certaines affections peuvent acheter des produits à base de cannabis en pharmacie sur ordonnance, et comme ils sont déjà subventionnés par l'État, ils peuvent donc récupérer une partie du coût, selon la web Euractiv.

Comme le souligne sur cette web Gino Kenny, membre du parti The People before the Profit ("le peuple avant le profit"), qui soutient la réglementation de cette plante depuis des années, "il s'agit d'un évènement historique pour l'Irlande", car il offre un espoir aux familles en situation désespérée qui doivent faire face à des coûts prohibitifs pour obtenir ces produits et se tournent même vers le marché noir.

Le cannabis à usage médical est légalisé en Irlande depuis décembre 2016. La loi prévoyait l'utilisation du cannabis médical pour les patients atteints de maladies graves comme la fibromyalgie et la sclérose en plaques. En décembre 2016, selon Way of Leaf, le gouvernement a accordé la première licence pour l'utilisation du cannabis médical. Son destinataire était un garçon de deux ans souffrant du syndrome de Dravet, un type d'encéphalopathie épileptique très grave. Mais peu d'autres ont suivi, puisque, au cours des deux années suivantes, seules deux douzaines de licences de ce type ont été accordées à des patients gravement malades.

La prochaine grande étape a eu lieu en juin 2019, lorsque le ministre de la Santé de l'époque, Simon Harris, a lancé le programme d'accès au cannabis médicinal, qui fonctionne actuellement en tant que programme pilote pour cinq ans et permet aux professionnels de la santé de prescrire des traitements à base de cannabis à leurs patients, mais uniquement dans les cas d'épilepsie grave, de nausées et de vomissements associés à la chimiothérapie, et de spasmes associés à la sclérose en plaques. En outre, pour pouvoir bénéficier d'un traitement au cannabis, le patient doit avoir essayé les traitements conventionnels auparavant sans succès. C'est un autre des thèmes qui attendent toujours un changement, a déclaré Kenny à Euractiv. "S'il est prouvé qu'il est efficace, pourquoi ne pas le proposer en même temps que d'autres options de traitement ?", se demande le député irlandais.

 

 

Cependant, jusqu'à présent, même avec le programme d'accès au cannabis approuvé, les patients devaient se rendre aux Pays-Bas pour acheter des produits à base de cannabis avec l'ordonnance de leur médecin. Comme l’a publié le gouvernement irlandais dans un manuel destiné aux médecins et aux patients consommateurs de cannabis, "les produits à base de cannabis médical qui répondent aux normes de qualité acceptées ne sont pas encore directement disponibles sur le marché irlandais". D'ici là, le manuel indique que l'obtention de ces produits dépendra du médecin prescripteur et des patients, et renvoie à une seule pharmacie, située à La Haye. Un déplacement qui s’ajoute au coût de l'accès au cannabis médical, et qui, de surcroît, avec la pandémie de la Covid-19, est devenu une mission presque impossible. Depuis avril 2020, les expéditions de ces produits ont été approuvées des Pays-Bas vers l'Irlande, mais jusqu'à présent, les pharmacies irlandaises ne peuvent pas vendre ces produits.

En outre, seuls trois produits à base de cannabis sont approuvés pour un usage médicinal en Irlande, comme le montre ce manuel. L'une est l'huile de CBD produite par la société canadienne Aurora, qui coûte 74 dollars - 62,50 euros - pour une bouteille de 30 millilitres ; les deux autres sont CannEpil, de la société slovaque MGC Pharmaceuticals, dont le prix au détail est de 800 dollars - 675 euros - pour une bouteille de 30 millilitres, et Tilray Oral Solution THC 10:CBD10, de la société canadienne également Tilray.

Les agriculteurs irlandais ont déjà pris note et ont contacté le Ministère de la santé du pays pour faire pression en faveur d'un changement législatif permettant la culture de cannabis médicinal en Irlande. Selon une enquête publiée par le Times en octobre 2020 suite à une demande de liberté d'information, Fintan Conway, secrétaire exécutif de l'Association des agriculteurs irlandais, a insisté auprès d'un fonctionnaire du ministère pour que le gouvernement révise les limites de THC autorisées pour la culture afin de permettre au secteur du cannabis médical du pays de se développer.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.