Back to top
Eine kolumbianische Firma entwickelt ein Cannabis-Extrakt, das zu 62% gegen das Coronavirus schützt

L’entreprise colombienne Pideka et l’Université d’Antioche (un des 32 départements de Colombie) sont en train de développer un extrait de cannabis destiné à la prévention du virus SARS-CoV-2, responsable du COVID-19, qui, lors des derniers test réalisés, a atteint une efficacité de 62%.

Comme l’a expliqué la directrice technique de l’entreprise - Martha Liliana Vega - dans une interview avec Forbes, dans un premier temps, on a démontré que les cellules sur lesquelles étaient menées les tests ne souffraient aucun dommage avec des substances diluées à 1, 10 et 100 millilitres d’extrait de cannabis. Après quoi, ces cultures de cellules ont été confrontées au virus, atteignant des résultats positifs à 62%.

Ce n’est pas un mauvais résultat vu que, comme l’a souligné l’industrie pharmaceutique elle-même, la chloroquine a une efficacité de 73%. En mai, l’Agence espagnole de médicaments et produits sanitaires (AEMPS) soulignait que, même si l’efficacité de la chloroquine comme antiviral provient seulement de tests in vitro – comme il arrive jusqu’à présent à l’extrait de cannabis Pideka – et un certain nombre de patients avec des contraintes d’échantillonnage et de méthodologie, cette substance était largement utilisée malgré des effets secondaires tels que des troubles du rythme cardiaque et neuropsychiatrique. En juin, l’AEMPS prévenait déjà que les essais cliniques avec de la chloroquine/hydroxychloroquine sur des personnes exposées et infectées ne donnaient pas de résultats positifs, restant à tester la substance comme prévention sur des personnes qui n’ont pas eu de contact avec le virus.

 

 

Dans le cas de l’extrait de cannabis développé par Pideka, il reste encore un long chemin à parcourir. La directrice de l’entreprise précise qu’ils leur restent à réaliser des études précliniques et cliniques pour que l’on puisse développer un produit sanitaire à partir de cet extrait de cannabis et qu’il n’y a pas encore de date pour l’étude sur les humains. Mais l’entreprise a déjà dans la tête que parmi les produits dérivés pourraient se trouver des médicaments anti-inflammatoires, de prévention contre le virus et aussi des produits désinfectants pour usage domestique, hospitalier ou pour des installations industrielles.

L’entreprise a sollicité de l’aide auprès du gouvernement colombien pour accélérer les études et rentrer aussi en contact avec l’Institut national de santé du pays et avec différentes universités, en plus de celle d’Antioche. Dans son interview avec Forbes, la directrice de l’entreprise a affirmé qu’ils sont également en pourparlers avec des instantes espagnoles mais, pour l’instant, ils affirment qu’ils ne peuvent pas donner plus d’informations.

L’annonce des résultats préliminaires de l’extrait de cannabis comme prévention du Covid-19 a été rendue publique en même temps que le Gouvernement colombien a déclaré - à travers la Commission intersectorielle de projets stratégiques - plusieurs Projets d’Intérêts Stratégique National (PINE), dont PharmaCielo, Khiron ou Clever Leaves. Cela leur permettra d’accélérer les processus de certifications, licences et permis. L’objectif : situer la Colombie au sommet du marché du cannabis médicinal. Cependant, Pideka n’apparaît pas dans cette liste d’entreprises bénéficiaires.

Pideka est, depuis octobre 2019, une filiale d’Ikänik Farms - entreprise états-unienne dont le siège se trouve en Californie – qui a son tour fait partie de la corporation Iknk Brands, présidée par Brian Bacca et dans laquelle l’espagnol Borja Sanz de Madrid occupe le poste de Directeur international. Sanz de Madrid est membre de la famille Sanz, propriétaire d’International Jewelry Group qui, comme l’explique le site internet corporatif de Iknk, compte parmi ses clients de renom les familles royales d’Espagne et du Maroc. Actuellement, la corporation a des plantations de cannabis en Colombie et en Californie où est cultivé du cannabis à des fins récréatives. Pideka est la branche pharmaceutique de Iknk, disposant d’une licence pour cultiver en intérieur dans une plantation située près de Bogota.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.