Back to top
Cannabis light, la revolución del CBD

Le CBD est à la mode. Son utilisation et ses propriétés sont en vogue en ce moment. Il ne s’agit pas d’une guerre entre cannabinoides mais du fait que nous sommes en train de vivre le point culminant du CBD qui proclame ses bénéfices thérapeutiques au monde avec une nouvelle variété de marijuana. Le cannabis light représente une véritable révolution pour des pays comme la Suisse, la France ou l’Italie. La clé ? Son faible pourcentage en THC, la substance psychoactive de la plante, compensée par ses taux élevés de CBD, connue pour ses propriétés médicinales.

Dans la légalisation de cette nouvelle variété, on trouve des pays comme l’Italie, qui tolère 0,2% seulement de THC, en passant par 0,8% aux États-Unis et en arrivant à 1% en Suisse. Bref, une faible quantité. Son aspect extérieur n’est pas très différent des autres variétés contenant un taux élevé de tétrahydrocannabinol, vu que son apparence est une forme compacte avec un taux élevé de résine, en plus de transmettre une odeur intense et caractéristique.

Pour parler familièrement, le cannabis light ne te défonce pas mais il transmet à ton corps une sensation de détente générale. Par cet effet, son goût et son odeur, ce nouveau produit est super populaire chez les consommateurs des pays dans lesquels il est légalisé. Il est facile à acheter puisqu’en plus de se vendre dans des établissements spécialisés, en Suisse, on peut le trouver dans les chaînes de supermarchés Lidl et Coop.

Le pays de la banque et les paradis fiscaux ont été pionniers dans la vente et la consommation de cette variété de cannabis. La façon dont ils ont eu connaissance de cette légalité a été fortuite. L’agence tributaire a prévenu les entreprises qui commercialisaient ce genre de CBD que la taxe qui leur correspondait avait augmenté et que, de cette façon-là, ces entreprises et marques sont arrivées à la conclusion que ce genre d’articles devaient être légaux.

Est-ce que le cannabis light sera le nouveau rival du tabac conventionnel ? Beaucoup de gens pensent que oui et, dans les bureaux de tabac en Suisse, il est vendu comme substitut naturel à la nicotine. Ce qui est évident, c’est que c’est devenu un marché qui n’arrête pas de grandir. Une des réclamations les plus convaincantes sont ses propriétés médicinales car le CBD agit comme anti-inflammatoire, contre l’anxiété, les nausées et les convulsions. Ce cannabinoïde fonctionne aussi comme effet contraire au THC et réduit la psychoactivité du cannabis. Pour ne pas parler d’autres bénéfices comme le traitement de l’insomnie ou de l’asthme.

Cannabis légal, cannabis faible en THC, cannabis light, etc. Cette variété est connue sous différents noms et il y a beaucoup de compagnies qui se sont spécialisées dans sa commercialisation en Europe. CannaSwiss et CBS420 en Suisse, Dinafem en Espagne, etc. Ce qui est sûr, c’est qu’aucune loi n’est pareille dans les pays du vieux continent. Dans notre pays, par exemple, on permet la vente d’articles élaborés avec de la marijuana, tant que la présence de THC est anecdotique, c’est à dire très faible.

Les pays dans lesquels sa vente est légale ont connu un succès énorme, épuisant sa marchandise en quelques heures. De cette façon-là, le cannabis light ouvre une possibilité de marché et une nouvelle variété de culture pour les agriculteurs. C’est positif aussi pour la stigmatisation de la plante car cette marijuana à faible teneur en THC et forte teneur en CBD est considérée comme thérapeutique et que cela servira, peut être un jour, dans un futur proche, à avancer dans le sens de la légalisation totale de la plante. On espère que ça se fera en fournissant des informations sur les propriétés de la plante et l’absurdité de son interdiction, et pas pour diaboliser le THC.

 

The cultivation of cannbis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

The purpose of this publication is purely informative, horizontal transfer of technical horticultural information.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published here.

Commentaires

The cultivation of cannbis for self-consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

The purpose of this publication is purely informative, horizontal transfer of technical horticultural information.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published here.