Sueño_destacada

La marijuana peut-elle m’aider à mieux dormir ?

Pour: Redacción Culture

Ils sont nombreux les amoureux du cannabis à consommer en soirée, quand sont terminées les besognes quotidiennes et qu’il est enfin l’heure de se poser dans le sofa. Pourtant, bien que beaucoup pensent que le cannabis aide à trouver le sommeil, des études scientifiques mettent en garde contre cette pratique. Dans cet article, nous allons explorer ensemble les secrets de cette tortueuse relation qui unit le sommeil à cette plante que nous aimons tant.

Elle est bien répandue dans la communauté cannabique cette idée que la Marijuana aide à trouver le sommeil. Elle est sans doute issue du constat que le THC, le cannabinoïde psychoactif par excellence, présente des propriétés sédatives extrêmement relaxantes. Et le lien est vite fait entre relaxation et sommeil.

Une revue de la littérature scientifique sur le lien entre consommation de cannabis et troubles du sommeil a mis des chiffres sur cette croyance. Et les résultats sont les suivants :

  • Près de 70% des jeunes adultes consommateurs occasionnels de marijuana recourent à cette plante comme aide au sommeil.
  • Parmi les consommateurs vétérans, ce chiffre baisse à 50%.
  • 48,1% des consommateurs thérapeutiques cherchent à lutter contre l’insomnie.
  • 85% des consommateurs qui recourent au cannabis pour lutter contre la douleur notent une amélioration de la qualité de leur sommeil.
  • Ce chiffre grimpe à 93% parmi les patients qui souffrent également de troubles de l’humeur.

Il semble donc que de nombreux consommateurs perçoivent une amélioration de la qualité de leur sommeil, surtout quand leurs difficultés à tomber dans les bras de Morphée est le fruit d’une maladie. Cette situation est due à l’effet positif de la marijuana sur plusieurs maladies nuisant au sommeil, plutôt que sur le sommeil lui-même.

Troubles du sommeil contre lesquels le cannabis est efficace

Une autre étude publiée dans la revue Nature and Science for Sleep en 2022 évoque deux troubles du sommeil contre lesquels le cannabis se montre efficace :

Marihuana contre le syndrome des jambes sans repos

Ce trouble d’origine inconnue et sans traitement connu impose à ceux qui en souffrent de bouger les jambes pendant la nuit, ce qui nuit fortement à la qualité de leur sommeil. Par chance, il est démontré que le cannabis est capable de soulager les symptômes de cette maladie et d’améliorer la qualité de vie des patients.

Le cannabis contre le syndrome de stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) surgit chez ceux qui ont vécu un événement traumatisant, qu’il s’agisse de danger, de terreur ou autre. Ce syndrome affecte le sommeil en ce sens qu’il provoque souvent des cauchemars.

Selon certaines études, le THC peut s’avérer bénéfique pour les patients souffrant de SSPT en raison de sa capacité à raccourcir la phase de sommeil paradoxal. C’est durant cette phase que nous rêvons. Par conséquent, en réduire la durée réduit les risques de mauvais rêves.

Le cannabis contre l’insomnie, le trouble du sommeil par excellence

Quand on entend le terme « trouble du sommeil », on pense tous en premier à l’insomnie. Cette maladie extrêmement répandue touche entre 20 et 50% de la population à des degrés divers.

Étudiant l’efficacité du cannabis contre cette affection, une étude de l’Université du Nouveau Mexique a analysé 400 patients via une application mobile. Les résultats se sont montrés particulièrement concluants, puisque la majorité des patients vit les symptômes de l’insomnie réduits par la consommation de cannabis.

Néanmoins, les variétés de cannabis indica et sativa n’ont pas donné les mêmes effets. Les modes d’administration ont eux aussi affecté les résultats :

  1. Les variétés de cannabis indica, de même que les hybrides sont plus efficaces contre l’insomnie que les variétés de cannabis sativa, lesquelles génèrent d’ailleurs plus d’effets secondaires.
  2. L’usage d’un vaporisateur ou d’une pipe est plus efficace contre les symptômes de l’insomnie que la consommation d’un joint.
  3. Les variétés riches en CBD, le cannabinoïde non psychoactif du cannabis, se sont avérées plus efficaces que les variétés à haut niveau de THC.

Quelles bonnes nouvelles pour les insomniaques. Mais quid des personnes en bonne santé qui recherchent uniquement une petite aide pour passer une bonne nuit ?

La marijuana aide-t-elle les personnes en bonne santé à trouver le sommeil ?

Alors que les scientifiques reconnaissent largement l’efficacité du cannabis contre les troubles du sommeil, ils ont plus de mal à se mettre d’accord sur le sort à réserver à ceux qui ne souffrent d’aucune maladie.

Selon une étude publiée en 2021, la marijuana peut altérer les rythmes circadiens, terme qui désigne l’ensemble des changements physiques, comportementaux et psychiques qui nous affectent sur une période de 24 heures.

Les rythmes circadiens sont liés aux cycles lumineux et agissent comme une horloge interne qui détermine notre heure de réveil et de sommeil. Une altération de cette horloge est donc susceptible d’affecter la qualité de notre sommeil.

En outre, nous avons déjà vu que le THC peut raccourcir la phase de sommeil paradoxal. La consommation de marijuana conduit donc à une diminution du nombre de rêves.

De l’importance des rêves

Les rêves, qu’on s’en souvienne ou pas, font partie intégrante de notre vie. N’oublions pas que nous passons un tiers de notre existence endormi, plongé dans cet onirisme étrange créé on ne sait trop comment par notre cerveau. Les rêves revêtent donc une importance fondamentale.

Outre la poésie inhérente aux songes, la science affirme que rêver sert à bien plus qu’à simplement remplir le vide de nos heures de repos. Certaines études ont ainsi démontré que rêver permet la consolidation de la mémoire, avec toutes les conséquences que ce processus implique sur l’apprentissage et le processus psychanalytique de notre esprit. Pour toutes ces raisons, raccourcir la phase du sommeil paradoxal d’une personne en bonne santé peut sembler contreproductif.

Le CBN : un cannabinoïde narcotique ?

Le lien entre CBN et sommeil est déjà connu. Le cannabinol est produit par la plante de cannabis à mesure qu’elle mûrit, lorsque le THC est exposé à la lumière ou à la chaleur. Cette molécule a donc pâti d’une mauvaise réputation par le passé, puisqu’elle ne génère pas de high intéressant, ce à quoi elle substitue un effet narcotique.

Mais le CBN a-t-il réellement un impact sur le sommeil ? Malgré de nombreuses expériences qui tendent à le démontrer (et de nombreux produits en vente dans le commerce qui en font la promesse), la relation CBN-sommeil manque de fondements scientifiques solides, tout simplement parce que très peu d’études ont abordé le sujet.

En effet, seule une étude a souligné cet effet, de surcroît dans des conditions particulières. Elle suggère que la sédation ne se manifeste que lorsque le CBD est combiné au THC, une conséquence probable du fameux « effet d’entourage » par lequel les cannabinoïdes fonctionnent en synergie entre eux et avec d’autres composants de la plante comme les terpènes et flavonoïdes pour se renforcer mutuellement.

Le CBD pour mieux dormir

Contrairement au THC qui affecte négativement la qualité de notre sommeil, le CBD (cannabidiol) pourrait être la panacée dont rêvent tous les insomniaques. Au contraire de nombreux anxiolytiques et antidépresseurs comme les benzodiazépines, le cannabidiol n’affecte pas les cycles du sommeil. Grâce à ses propriétés anxiolytiques et relaxantes, le CBD peut s’avérer un outil particulièrement efficace pour trouver le sommeil sans en affecter la qualité ou les différentes phases.

Nombreux sont ceux qui recourent au cannabis pour soulager leur douleur ou leur insomnie. Et nombreux sont ceux qui voient cette attitude couronnée de succès. Hélas, certains en subissent des effets secondaires indésirables comme la paranoïa ou les crises d’angoisse. Si vous ne voulez pas vous défoncer mais que vous éprouvez des difficultés à trouver le sommeil, il se peut que la solution se trouve dans une variété plus riche en CBD.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Low THC, Cannabinoids

Swiss Dream Auto Cbd

Depuis: 14.00€

Low THC, Cannabinoids

Swiss Dream Cbd

Depuis: 14.00€

Low THC, Cannabinoids

Swiss Dream Rosé Auto Cbd

Depuis: 14.00€

Partager: