/fr/blog/lavenir-prometteur-du-cannabis-en-amerique-latine
promising-future-cannabis-latinamerica

L’avenir prometteur du cannabis en Amérique latine

Pour: Contributor Activisme

Ces dernières années, les avancées réglementaires liées à la Marijuana ont profondément modifié la scène internationale, notamment en Amérique latine. Des pays comme la Colombie, le Costa Rico ou l’Argentine ont fait d’immenses progrès en la matière, se muant en moteur industriels pour tout un continent. Cet article passe en revue les derniers soubresauts ayant affecté une région qui a tout pour devenir un acteur majeur sur la scène cannabique internationale.

La légalisation du cannabis suscite un débat sans fin, alimenté par la régulation de sa consommation – surtout à des fins médicales – dans de nombreux pays ces dernières années. C’est l’Amérique latine qu’on trouve en première ligne de ces profonds changements. Le secteur du cannabis médical y croit comme jamais et, bien que l’industrie y soit encore balbutiante, le cabinet d’études de marché Euromonitor estime qu’elle connaîtra une croissance annuelle de 90% au cours des cinq prochaines années et qu’elle vaudra 1,2 milliard de dollars d’ici 2026.

Alors que l’Europe avance prudemment, sous le strict contrôle des états membres, il semble que de l’autre côté de l’Atlantique, on ait décidé d’accélérer le rythme.

L’Argentine : la surprise tant attendue

Encore caractérisé par une stricte prohibition il y a peu, le pays du tango est aujourd’hui l’un des états d’Amérique latine qui dominent la course à la réglementation. La culture du cannabis est bien implantée dans les mœurs et l’histoire de ce pays, si bien que sa population célébra la régularisation du cannabis médical avec une ferveur incroyable. C’était en 2020, quand de profonds changements législatifs autorisèrent enfin les patients enregistrés à cultiver du cannabis à domicile.

Un an plus tard fut mis en place le REPROCANN, programme national qui permet aux particuliers et aux organisations enregistrés de cultiver et de consommer légalement du cannabis médical. En outre, la vente de graines de marijuana a récemment été légalisée pour les patients du programme, à condition qu’ils soient enregistrés auprès de l’Institut National Argentin des Semences. Cette mesure vise à encourager la production et la recherche et développement de génétiques nationales.

Le Chili se lance après des années d’attente

Alors qu’il fût l’un des premiers pays à assouplir les lois sur le cannabis, celui qui était manifestement appelé à devenir le premier marché légal d’Amérique latine se vit freiné dans son élan par la complexité de sa bureaucratie, alors même que nombre d’investisseurs avaient les yeux rivés sur ce marché aux conditions idéales, caractérisé par une population au pouvoir d’achat élevé et une tradition cannabique fortement ancrée, tant en termes de culture que de consommation.

Il fallut attendre mars de cette année pour voir la première avancée significative en la matière, avec la Loi Anti-Narco, laquelle autorise la culture de marijuana à des fins médicales sur prescription médicale.

Bien que la légalisation de l’autoproduction à des fins récréatives se fasse encore attendre, l’effort de recherche et développement et les nombreux intérêts de ce marché sont susceptibles de faire du Chili un important acteur de la scène cannabique latino-américaine.

La Colombie : exportateur de cannabis dans l’âme 

S’il y a un pays qui mène la marche en termes de régulation du cannabis, c’est bien la Colombie. Bogota exporte d’ores et déjà du cannabis à travers le monde entier grâce à l’approbation, l’année dernière, de la résolution 539, laquelle régule la culture, la production et la commercialisation des produits dérivés du cannabis à des fins médicales et scientifiques.

Colombian Jack

Cette graine de cannabis féminisée est un véritable miracle de la génétique, avec une puissance stratosphérique et une élégante saveur de citron vert et de pamplemousse avec de l'encens. C'est l'une des sativas les plus prisées du marché et nous sommes très fiers du résultat. À l'extérieur, la plante peut atteindre une hauteur de trois mètres. Mais dans votre esprit, elle peut atteindre 3000 mètres d'altitude.

Il n’est donc pas étonnant que les investisseurs les plus sérieux de notre industrie, Canada et États-Unis en tête, s’efforcent aujourd’hui de créer des liens avec des entreprises colombiennes dotées de licences. Ils espèrent ainsi produire à bas coût, loin des structures fiscales et réglementaires en vigueur en Amérique du Nord.

Le berceau de la cumbia entend bien devenir le plus grand exportateur de cannabis au monde, grâce à un cadre réglementaire favorable. En outre, les récents progrès législatifs en matière de cannabis récréatif mettent la touche finale à un processus qui s’est avéré aussi efficace que rapide.

future-cannabis-latinamerica
Le cannabis gagne du terrain en Amérique latine

Les marchés émergents à ne pas perdre de vue

Le processus de régulation latino-américain s’est fortement accéléré au cours des deux dernières années, en particulier en 2022, année marquée par une série de changements très intéressants dont l’octroi de licences d’exportation dans des pays comme le Panama. Le président de ce petit pays, Laurentino Cortizo s’exprima, en effet, en septembre dernier en faveur du développement de l’industrie du cannabis médical. Pour ce faire, il approuva des décrets qui permettront aux entreprises locales et étrangères d’approvisionner le marché national grâce aux matières premières produites dans le pays.

Pour sa part, l’Équateur a déjà commencé à produire du cannabis au niveau national dans le cadre du règlement relatif à l’usage médicinal de la plante qui a été élaboré en 2019. Ses conditions climatiques et sa position géographique font de ce pays un potentiel paradis pour la production à grande échelle.

Le Costa Rica présente, lui aussi, des conditions idéales pour la culture du cannabis. Une loi y fut récemment approuvée qui autorise la production et l’usage du chanvre industriel. Les espoirs y sont importants de débouchés commerciaux et de possibilités d’usage médical de la plante.

Le président de ce pays, Rodrigo Chaves, plaide d’ailleurs pour la légalisation du cannabis récréatif, une promesse sur le point de se faire réalité, ce qui changera profondément et durablement ce pays qui accueille tous les ans de nombreux touristes à l’important pouvoir d’achat, venus notamment du Canada et des États-Unis.

Lemon Haze Auto

Si vous recherchez une expérience de marijuana énergisante et rafraîchissante, la graine Lemon Haze Auto est le choix parfait pour vous. Avec une forte teneur en THC (+18%), Lemon Haze Auto offre un goût très citronné et rafraîchissant. Elle est très facile à cultiver, ce qui la rend adaptée aux cultivateurs débutants comme expérimentés.

De son côté, le Pérou légalisa le cannabis médical en 2017. Mais, comme souvent, la mise en œuvre de ce programme législatif se fit dans la douleur et les patients éprouvaient de grandes difficultés pour se procurer les produits à base de cannabis dont ils avaient besoin. Une nouvelle loi passée en 2021 autorisa la culture aux associations de patients officiellement enregistrées. Depuis lors, le secteur du cannabis péruvien se développe sur des bases solides et l’espoir est de mise.

Le Mexique est quelque peu différent car le pays possède nombre d’avantages, tels que son climat, sa géographie et sa main-d’œuvre qualifiée. De plus, le marché intérieur est énorme. Mais malgré les efforts déployés pour y légaliser la marijuana, le Sénat n’a pas encore progressé sur la Loi Fédérale de Régulation du Cannabis. Espérons qu’en cette année 2023, cette question sera débattue par les autorités et que le pays sorte enfin de l’impasse.

Des opportunités… et des droits

L’Europe et l’Amérique du Nord ont dominé l’industrie du cannabis durant plusieurs décennies. Dans l’hémisphère Sud, les cadres législatifs ont longtemps empêché le développement du tissu commercial dont l’Europe bénéficiait, notamment en termes de R&D, de création de variétés de marijuana et d’amélioration génétique. Cependant, en quelques années, un virage à 180 degrés s’est opéré.

La vague de régulation que connait actuellement l’Amérique latine pourrait donner un coup de fouet économique à de nombreux pays qui en ont bien besoin. Opportunités commerciales, création d’emplois, sources de revenus pour les gouvernements et les entreprises sont autant de bénéfices liés à une nécessaire régulation du cannabis. Pour tous ces pays, l’exportation de produits du cannabis est la promesse d’un avenir radieux.

Des milliers de patients qui attendaient des mesures depuis longtemps ont enfin un accès légal et sûr aux thérapies à base de cannabis. La lutte fut longue et dure mais la victoire est plus proche que jamais, voire déjà atteinte pour certains. Car n’oublions jamais que derrière les sources de revenus et les créations d’emplois, il y a avant tout des gens qui souffrent et qui se sont fait injustement voler le droit de se soigner, des gens qui peuvent enfin savourer le bien que la consommation de cette plante fait à leur corps et leur esprit.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Génétique américaine

Gelato-K

Depuis: 139.00€

Partager: