terpenes-main-picture

10 terpènes du cannabis que vous ne connaissez sans doute pas

Pour: Redacción Culture

Vous connaissez vraisemblablement les principaux terpènes du cannabis et pensez peut-être ne plus avoir grand-chose à apprendre. Or, les recherches consacrées à cette plante sont récentes. Elles se sont multipliées parallèlement au mouvement de légalisation des dernières décennies. Cette plante que nous aimons tant cache donc encore bien des secrets. Dans cet article, vous apprendrez tout ce qu’il y a à savoir sur certains terpènes encore peu connus du grand public, à commencer par leurs propriétés et les raisons pour lesquelles vous devriez les connaître.

Les terpènes du cannabis sont les composés aromatiques qui apportent à cette plante millénaire ses arômes et ses saveurs. De même que les cannabinoïdes, c’est dans les trichomes des fleurs de Marijuana qu’ils sont produits et c’est au travers de la résine qu’ils sont sécrétés.

Comme vous le savez, le cannabis propose des arômes et des saveurs extrêmement variés. C’est la grande diversité de terpènes que contient la plante qui explique cette situation. Chaque variété contient une série spécifique de terpènes qui, présents dans des proportions uniques, créent une combinaison distinctive.

À ce jour, les scientifiques ont identifié 200 terpènes différents dans la plante de cannabis et les débats font rage quant à leurs propriétés thérapeutiques.

Les propriétés des terpènes du cannabis

Vous êtes probablement familiers des bienfaits des cannabinoïdes de la marijuana. Mais en est-il de même des terpènes ? Certains de ces composés aromatiques agissent sur notre système endocannabinoïde, ce système neuromodulateur qui interagit avec le cannabis, générant des réponses biologiques multiples et variées. Certaines études affirment en outre que les terpènes affectent également les niveaux de dopamine et de sérotonine.

Ces composés aromatiques génèrent par ailleurs des effets thérapeutiques très nombreux et variés, chacun d’entre eux proposant des effets qui lui sont propres. Parmi les principaux terpènes, on trouve le pinène, le limonène, l’humulène, le linalol, l’ocimène, le bisabolol, le terpinolène, le caryophyllène et le myrcène. Mais cette courte liste ne constitue que la partie émergée de l’immense iceberg que forment les composés aromatiques de la marijuana.

Les terpènes du cannabis les moins connus

Chaque terpène apporte à la plante des propriétés spécifiques et uniques. Il est donc important de bien les identifier et les connaître. C’est en tous cas l’avis d’une  étude publiée en décembre 2022, qui a soumis ces terpènes secondaires à un pointilleux examen afin de mieux en comprendre les caractéristiques.

borneol

1- Bornéol

Commençons par le moins inconnus de ces terpènes secondaires, le bornéol. Outre la plante de cannabis, on le trouve aussi dans le romarin, le gingembre, la sauge, l’origan ou encore le thym.

Ce terpène présente un arôme mentholé caractéristique qui le rend particulièrement attirant pour les humains mais repoussant pour les insectes. C’est pourquoi on en trouve souvent dans les produits antimoustiques. La médecine chinoise, elle, s’en est longtemps servi dans le cadre de réanimations.

Cette utilisation est sans doute née du constat que le bornéol contribue à l’ouverture des orifices du système respiratoire. On pense en outre que le bornéol a la capacité d’augmenter la perméabilité de la membrane cérébrale, améliorant ainsi son accès au système nerveux central.

Le bornéol présente aussi des propriétés antimicrobiennes, antiinflammatoires, antibiotiques et neuroprotectrices. Il ne fait pas de doute que cette merveille des terpènes secondaires fera l’objet de très nombreuses recherches dans un proche avenir.

alcanfor

2- Camphre

Le camphre appartient à la famille des monoterpènes et est mondialement connu pour sa forte odeur de naphtaline. On en trouve en grande quantité dans le laurier camphrier, aussi connu sous le nom de cinnamomum camphora. On en trouve aussi dans le kapur, un grand arbre du sud-est asiatique.

Depuis des siècles, le camphre est produit à partir de la vapeur émise par la torréfaction de copeaux de bois. Cette vapeur est ensuite conduite à travers le bois pulvérisé, ce qui la condense. Le camphre est utilisé comme fluide d’embaumement, comme médicament topique, comme produit chimique, mais aussi lors de cérémonies religieuses.

Le camphre présente des propriétés variées, notamment une activité antibactérienne, antivirale, antitussive, antimutagène, anticancérigène et antioxydante.

canfeno

3- Camphène

Le camphène et le camphre sont proches en termes d’odeur et d’utilisations. Mais, bien qu’ils soient tous deux des terpènes, ils ne sont pas identiques pour autant : le camphre est un terpénoïde souvent utilisé comme additif de parfums alors que le camphène est un monoterpène utilisé pour la production de camphre de synthèse. On le trouve dans des plantes comme le cyprès, la valériane, le basilic, la noix de muscade, la sauge, le gingembre et le romarin.

Le camphène était l’une des sources de combustible pour lampes les plus populaires du XIXe siècle, plébiscité pour sa nature inflammable et son coût inférieur à la graisse de baleine. Mais sa volatilité excessive conduisit à son abandon progressif au profit du kérosène.

Les recherches consacrées au camphène mettent en avant son impressionnant potentiel dans le traitement de multiples problèmes de santé du fait de son action antifongique et antioxydante, laquelle pourrait contribuer à apaiser le stress.

cedreno

4- Cédrène

Ce terpène est typique du cèdre, du cyprès et du genévrier. Mais on en a également trouvé des traces dans certaines variétés de cannabis. Le cédrène est riche d’un arome boisé, terreux, frais et doux à la fois qui en fait un outil de poids dans l’industrie du parfum, des savons et des huiles essentielles.

Outre cet arome tant recherché par l’industrie cosmétique, ce terpène aurait des propriétés antifongiques, antimicrobiennes et anticancérigènes. De plus, on pense que l’un de ses isomères, l’alpha- cédrène pourrait efficacement contribuer à la lutte contre l’obésité.

isopulegol

5- Isopulégol

L’isopulégol est un antécédent chimique du menthol. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre qu’il s’agit du terpène responsable de l’incomparable arôme frais et mentholé de la plante de cannabis, un terpène qu’on retrouve dans une grande variété d’espèces végétales, comme le citron, la menthe ou encore l’eucalyptus.

L’isopulégol rentre souvent dans la composition de produits destinés à l’hygiène corporelle, comme le savon ou les cosmétiques, auxquels il procure une odeur de propreté et une sensation de fraîcheur. On lui attribue encore d’importantes propriétés antidépressives, anxiolytiques, anticonvulsives, gastroprotectrices et antiinflammatoires. 

fitol

6- Phytol

L’odeur du phytol évoque l’herbe fraiche. Ce terpène est caractéristique des plantes aromatiques comme le thé vert, la menthe, l’estragon et le basilic, mais aussi du cannabis. Cet arôme si populaire suffirait amplement à justifier l’intérêt qu’on lui porte. Mais le phytol ne s’en contente pourtant pas, puisqu’il est également considéré comme un excellent antioxydant, analgésique et anxiolytique.

Les études qui lui sont consacrées soulignent encore son action sédative. Si tomber dans les bras de Morphée vous est difficile et que vous répugnez à recourir aux somnifères, n’hésitez pas à donner sa chance au phytol.

pulegona

7- Pulegone

Ce monoterpène est, lui aussi, spécifique aux herbes aromatiques comme la menthe, la cataire et la menthe pouliot. Mais on en trouve aussi dans le cannabis (bien qu’en quantités moindres). La pulégone dégage une attirante odeur de menthe accompagnée de notes de camphre. C’est pourquoi elle est tant utilisée dans l’industrie de la confiserie.

Le pulégone est depuis longtemps utilisée dans la médecine traditionnelle où elle sert de traitement du rhume, de la toux et de la fièvre. Étudiant le bien-fondé de cet usage empirique, les scientifiques ont aussi mis en avant son potentiel dans le traitement de l’inflammation, des infections bactériennes et virales, de la douleur et de l’anxiété. Un must pour les adeptes des phytothérapies.

sabineno

8- Sabinène

Ce terpène à l’odeur et à l’arôme épicés se trouve principalement dans le chêne vert, le sapin, le genévrier, l’huile de graines de carotte et le poivre noir. Doté d’un arôme fortement épicé, il est souvent utilisé en aromathérapie. Les notes ligneuses de son arôme évoquent le pin et transportent quiconque s’en approche dans des fourrés ou des forêts luxuriantes bondées d’arbres aux puissantes odeurs.

Les bienfaits thérapeutiques du sabinène seraient dues à ses propriétés antiinflammatoires, antimicrobiennes et antioxydantes. Mais de plus amples recherches devraient encore être consacrées à cette question. On pense par ailleurs, que le sabinène aura sa place dans le futur de l’industrie des soins buccodentaires, puisqu’il protège des caries.

tujona

9- Thuyone

À l’image de nombreux monoterpènes, la thuyone est caractéristique d’un large éventail d’huiles essentielles extraites de plantes aromatiques comme l’eucalyptus, l’aneth et l’encens. Son odeur est le fruit d’une riche combinaison d’arômes épicés et boisés.

Il est probable que la thuyone propose des bienfaits thérapeutiques mais ceux-ci n’ont pas encore été identifiés avec précision. À l’inverse, on pense que la thuyone est toxique pour le foie et le système nerveux. Les surdosages pourraient donc s’avérer dangereux. On pense par exemple que Vincent van Gogh se serait coupé l’oreille sous l’effet de l’absinthe (une boisson distillée contenant de la thuyone), laquelle aurait exacerbé son tempérament quelque peu dérangé.

valenceno

10- Valèncene

La valencène fait partie d’un groupe de terpènes plus large et complexe nommés sesquiterpènes. Moins commune dans le cannabis que le limonène, elle propose un arôme souvent associé aux agrumes, comme le pamplemousse, la mandarine, la nectarine ou la mangue, mais surtout, l’orange de Valence où on la trouve dans les plus grandes quantités.

La valencène est un puissant insecticide très utilisé dans la production de nombreux produits antiparasitaires et sprays anti-insectes. Mais on en trouve aussi dans plusieurs produits de beauté et de soin personnel à l’odeur d’agrumes, de même que dans des produits d’entretien ménager. Outre son délicieux arôme, la valencène exerce une activité neuroprotectrice, antiallergique, antimicrobienne et antiinflammatoire. Un terpène de choix pour terminer cette curieuse liste des terpènes du cannabis les moins connus.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Cookies Haze

Depuis: 139.00€

Lemon Haze Auto

Depuis: 139.00€

Nouvelle, Génétique américaine

Strawberry Haze Auto

Depuis: 105.00€

Partager: