Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Pour: Laura Rueda Médical

Les traitements vétérinaires avec le cannabis n’en sont qu’à leur début dans la société espagnole. Il s’agit d’un thème délicat et controversé car les protagonistes sont des êtres qui ne peuvent pas décider eux-mêmes et se trouvent sous notre responsabilité. Mais pourtant, il semblerait que ce type de médicaments, s’ils sont utilisés de façon responsable et en suivant les conseils d’un vétérinaire représentent un espoir pour les animaux.

Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Les mammifères, reptiles, amphibiens, oiseaux et poissons ont un système endocannabinoïde, de la même manière que nous, les humains. Cela signifie qu’ils ont les mêmes récepteurs cannabiques que nous, c’est à dire des CB-1 et CB-2 dans tout le corps : cerveau, organes, tissus conjonctifs, cellules immunes et glandes ; et qu’ils produisent des endocannabinoïdes de façon naturelle. Allyn Howlett et William Devane ont découvert le premier récepteur cannabinoïde dans le cerveau d’un rat.

Cela signifie que ces animaux, de la même manière que nous le faisons nous les humains, peuvent compléter les endocannabinoïdes que produit naturellement leur corps avec les composants actifs de la plante, plus de 85 cannabinoïdes uniques. Par exemple, on connait des cas de réussite lors de traitements avec du CBD pour les nausées, vomissements, troubles de l’anxiété, maladies neurodégénératives ou hyperactivité. Bien sûr, sans que se produise d’effet psychoactif, c’est pourquoi il est important qu’ils se trouvent sous la surveillance d’un vétérinaire.

Pour en savoir plus sur comment réagissent certains animaux à un traitement avec du cannabis, on a contacté une professionnelle du monde vétérinaire pour son expérience; elle utilise actuellement un médicament avec du CBD avec quelques uns de ses patients poilus. La vétérinaire Pilar Prados Pilares nous a reçu dans sa clinique d’Otura à Grenade en Andalousie.

Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Kannabia: En tant que vétérinaire, tu utilises des médicaments avec du CBD dans tes consultations. Raconte-nous quel genre de médicament tu utilises.

Pilar Prados Linares: J’utilise le CroniCare.

D’après ce qu’on lit sur le prospectus de Cronicare, il s’agit d’un aliment complémentaire, 100% naturel, pour chiens et chats, qui est élaboré avec de l’huile de poissons, extrait de cannabis et contient un pourcentage très faible de THC.

Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Kannabia: Pour quelles pathologies ce traitement est-il indiqué?

Pilar Prados Linares: Appui nutritionnel, indiqué en cas de douleurs chroniques, anxiété, dysfonctionnement cognitif, inflammation, arthrite, maladies auto-immunes, troubles du sommeil, stress, etc.

Kannabia: J’imagine que ce n’est pas un traitement encore très populaire à cause de la stigmatisation de la plante. Tu crois que dans le monde de la médecine il y a encore un long chemin à parcourir?

Pilar Prados Linares: Oui, assez. Je crois qu’il y a eu de grands progrès en médecine mais il reste encore beaucoup plus à découvrir.

Kannabia: Tu connais d’autres collègues dans ta profession qui utilisent ce type de traitements cannabiques?

Pilar Prados Linares: Non, je ne connais aucun collègue qui utilise ce produit. C’est tout nouveau et les médecins vétérinaires ont tendance à toujours utiliser ce qui pour eux a fonctionné toute leur vie.

Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Kannabia: Comment tu rentres en contact avec ce type de traitement et pourquoi tu décides de l’essayer?

Pilar Prados Linares: On me l’a présenté à la clinique et j’ai décidé de l’essayer pour voir comment il allait, surtout pour les cas de douleur chroniques que j’ai.

Kannabia: Tu peux nous faire partager le cas d’un animal que tu as traité avec ce médicament?

Pilar Prados Linares: Presque tous les cas pour lesquels je l’utilise sont des animaux avec des problèmes ostéo-articulaires chroniques qui ne peuvent rien faire de plus pour contrôler la douleur.

Kannabia: Il y a une différence entre le système endocannabinoïde d’un chien ou d’un chat et celui d’un humain?

Pilar Prados Linares: Et bien, je ne peux pas te dire car je ne connais pas celui de l’humain.

Traitements cannabiques sur les animaux – interview de la vétérinaire Pilar Prados Linares

Kannabia: J’imagine qu’il s’agit de substances avec lesquelles il faut faire très attention aux doses en fonction de l’animal, comme avec la plupart des traitements médicaux.

Pilar Prados Linares: CroniCare est composé d’acides gras Omega 3 et d’huile de poisson qui ont un grand pouvoir anti-inflammatoire et appuient la fonction cognitive. L’extrait de cannabis a démontré son puissant effet anti-inflammatoire, analgésique, antioxydant et neuroprotecteur. Comme CroniCare ne contient pas de THC, on ne s’attend à aucun effet secondaire toxique au niveau psychotrope.

Kannabia: Quelles possibilités a-t-il comme médicament?

Pilar Prados Linares: D’un côté, pour ses effets analgésiques, anti-inflammatoires et antioxydants, CroniCare peut être utilisé comme supplément ou adjuvant dans des traitements de douleur chronique, problèmes articulaires (arthrite, arthrose, etc.), maladies auto-immunes, cancer, maladies neurodégénératives, chiens d’un âge avancé, accident vasculaire cérébral, épilepsie, etc.

D’un autre côté, pour ses effets anxiolytiques et neuroprotecteurs, il peut être administré en cas d’anxiété, de stress, séparation de la mère, troubles du sommeil ou du comportement. De toutes façons, consulte toujours ton vétérinaire ou professionnel de la santé, c’est lui qui connait le mieux ton animal de compagnie et il te conseillera à tout moment.

 

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Partager: