Back to top
Un  agricultor checo es procesado por cultivar cáñamo

Le 9 novembre dernier a pris fin l'absurde cas judiciaire de l'agriculteur tchèque Leopold Svatý à qui on a confisqué le chanvre certifié il y a deux ans à la foire de chanvre de la ville d'Ostrava. La Cour du District a condamné Svatý à 15 mois de prison et à 24 mois de liberté surveillée pour avoir dépassé la limite de THC légalement autorisé c'est à dire 0,3%.

Même si Svatý a apporté pendant le procès une liste impressionnante de témoins experts et documents relevant des domaines du droit, de l'agriculture, de la politique de drogues et de la toxicologie; aucun d'entre eux n'a aidé à persuader le juge que l'on ne peut pas inculper ou condamner Svatý pour avoir dépasser d'une manière si subtile la limite de THC. Le juge n'a pas tenu compte des arguments de l'avocat de Svatý qui accompagné d'autres experts de grande renommée, a soutenu que le chanvre avait été cultivé à partir de graines certifiées, cultivées de façon légale, par toute l'Union Européenne. De la même manière, le rapport rédigé par l'un des experts les plus réputés sur les politiques envers les drogues en République Tchèque n'a pas eu d'effet non plus; cet expert a argumenté que le matériel végétal avec 0,6% de THC ne pouvait pas provoquer de défonce. "Ce qui nous a semblé le plus choquant est le fait que la juge ait commencé à lire le verdict juste après avoir lu les déclarations, elle n'a même pas pris quelques minutes pour considérer ce qui avait été dit", a affirmé Adam Biňovec, l'avocat de Svatý.

Devrait-on arrêter tous les cultivateurs de chanvre?

Notre planète est en train de se réchauffer rapidement et les derniers étés ont été très chauds et secs en Europe, surtout le dernier été. On peut donc s'attendre à ce que la majeure partie du chanvre qui a été cultivé pendant cette saison en République Tchèque puisse avoir légèrement dépassé les limites légales de THC. Alors, d'après le verdict mentionné ci-dessus, la politique tchèque pourrait commencer à faire des descentes dans des entrepôts et à poursuivre les cultivateurs de chanvre dans tout le pays. Qui s'inquiète du fait que les agriculteurs ne puissent pas contrôler l'intensité de la lumière solaire et de la température lorsqu'ils cultivent en extérieur des hectares de terre?

Si, évidemment, le bon sens nous indique déjà que lorsqu'une variété certifiée contient plus de THC que celui indiqué sur le certificat, ça ne peut pas être la faute du cultivateur. S'il faut trouver un coupable, ça ne serait pas non plus le producteur de graines, ça serait la mère nature.

Comment d'autres pays résolvent ce problème?

D'autres pays européens ont expérimenté des problèmes semblables pendant les derniers étés chauds. Par exemple, en Italie, les cultivateurs de chanvre qui cultivent une variété locale d'une grande renommée, la Carmagnola, dépassaient de façon répétée les limites légales de THC, enfreignant la loi. Cependant, l'État a abordé le problème d'une manière différente à comment cela a été fait en République Tchèque: au lieu de poursuivre les cultivateurs innocents, le gouvernement a augmenté la limite de THC à 0,6%. Pourquoi? Parce que les politiciens, avocats et juges ont dûment évalué que punir les cultivateurs pour quelque chose qu'ils ne peuvent pas contrôler n'avait pas de sens et parce que le cannabis ou le chanvre avec un niveau de THC de 0,6% ne défonçait personne.

Le verdict du cas Svatý est arrivé juste au moment où le Canada et d'autres états des États-Unis ont complètement légalisé le cannabis; même le Parlement tchèque commence à parler sérieusement de la légalisation de l'autoculture pour tous les tchèques adultes. Et pendant ce temps, à quelques centaines de kilomètres de Prague, avait lieu un jugement sans précédent contre un simple agriculteur, dans lequel l'hypocrisie peut vaincre la science, les arguments de fait et la simple logique.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.