Back to top
Canadá bloquea las importaciones de cannabis medicinal

Le cannabis importé du Canada “ne pourra être vendu à des provinces, territoires ou clients médecins”. C’est ce qu’affirme le permis d’importation de cannabis expédié par le Département de santé du Canada à l’une des entreprises de ce pays. Le document, publié sur le site Internet Marijuana Business Daily, montre les contraintes des importations de la plante qu’a établit le pays nord-américain - qui est à son tour devenu le principal marché du cannabis thérapeutique au niveau mondial. Des contraintes à propos desquelles le gouvernement américain n’a donné aucune explication - comme le dénonce l’industrie cannabique du pays, qui prévient que cette décision prépare le terrain à une concurrence déloyale et, en même temps, limite pour les patients l’accès au cannabis médicinal à un coût plus compétitif.

“D’un point de vue juridique, je ne vois rien qui puisse empêcher ces importations”, a affirmé sur ce média Shane Morris, ancien dirigeant de l’entreprise canadienne Aurora Cannabis qui se consacre actuellement à la consultation.

Précisément, Aurora Cannabis, l’une des principales entreprises qui se consacre au cannabis à l’échelle mondiale avec 248 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2019 – 159,55 millions d’euros –, a une bonne partie de sa production répartie au Canada, mais aussi au Danemark, en Uruguay et en Allemagne.

Une circulaire, publiée l’été dernier par le Département de la santé canadienne, signalait que « l’importation et l’exportation de cannabis seront seulement autorisées pour usages médicaux et scientifiques et en suivant les paramètres fixés par les conventions internationales sur les drogues ». Des conventions qui, comme le prouve le fait que l’Allemagne ait ouvert la voie au cannabis médicinal produit en Espagne - en particulier avec Linneo Health, de la famille Abelló -, n’empêchent pas le commerce international du cannabis thérapeutique. La circulaire n’imposait pas de contraintes aux importations pour les celles de cannabis médicinal.

 

 

Le blocus aux importations de cannabis médicinal s’est produit en même temps que les exportations du pays de ce même produit montent en flèche. D’après Marijuana Business Daily, les entreprises canadiennes ont exporté - dans l’année qui vient de s’écouler - 5.000 litres d’huiles cannabiques pour usage médical vers 17 pays, soulignant l’Australie. Ils ont aussi exporté plus de 3.700 kilos de fleurs de marijuana, presque sa totalité vers l’Allemagne. Il faut dire que, aujourd’hui - d’après ce média - même s’il y a de plus en plus de pays producteurs et exportateurs de cannabis médicinal, le nombre de pays qui importent des quantités significatives de cette plante peuvent se compter sur les doigts de la main, comme c’est le cas de l’Allemagne, l’Australie, le Brésil et Israël.

Selon les derniers chiffres publiés sur la web du département de Santé, entre octobre 2018 et mars 2019, ni un seul gramme de fleurs de marijuana n’a été importé et seulement 0,07 litre d’huile de cannabis en décembre 2018. Tandis que les exportations de fleurs dans la même période ont atteint plus de 432 kilogrammes, dont 154 en décembre 2018 et plus de 178 en mars 2019, dernier mois dont on ait des chiffres, et les exportations d’huiles ont dépassé les 889 litres, presque la moitié en décembre 2018.

Pour le moment, le quotidien a déclaré que la Jamaïque présentera une plainte formelle au Gouvernement canadien contre les contraintes imposées au cannabis étranger. Des entreprises - de ce pays caribéen qui, selon a affirmé en juin son ministre de l’agriculture, peut exporter du cannabis depuis novembre 2018 - ont entamé un processus pour emporter du cannabis médicinal au Canada qui, après 13 mois, a pris fin en février 2020 avec un permis qui interdisait la vente à clients de cannabis médicinal. Des entreprises de Colombie et d’Australie ont aussi dénoncé le blocus canadien à leurs producteurs.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.