Back to top
THCV, el cannabinoide que está de moda

Si les cannabinoïdes étaient des stars de cinéma, on est bien d’accord que ceux qui recevraient le plus de récompenses et se presseraient toujours sur le tapis rouge de l’événement seraient le tétrahydrocannabidiol (THC) et le cannabidiol (CBD) car ce sont les plus célèbres et ceux sur qui on a le plus écrit. Cependant, aujourd’hui, on voudrait vous parler d’un nouveau composant de la famille du cannabis, le tétrahydrocannabivarine ou THCV.

Les cannabinoïdes présents dans la plante, plus de 100, ont des propriétés médicinales qui jouent un rôle bénéfique sur notre santé. Même si c’est vrai que l’on ne connaît pas le potentiel de bon nombre d’entre eux et que les gros titres sont toujours pour le THC et le CBD, dernièrement, un nouveau cannabinoïde découvert en 1973 est devenu à la mode : le THCV ; il a beaucoup de points commun avec le tétrahydrocannabidiol.

Différences et similitudes

THC et THCV partagent une bonne partie de leur structure chimique puisque les deux sont presque pareilles. Pourtant, c’est leur création qui les différencie vu qu’elle est subtilement différente. On dirait que l’on ne trouve pas non plus de similitudes dans leurs effets car, même si les deux exécutent les mêmes récepteurs, ils le font de façon différente. En effet, tous deux affectent les mêmes récepteurs du cerveau mais il semblerait que le THCV produit une stimulation différente.

 

 

Les deux cannabinoïdes ont aussi en commun leur effet psychoactif. Dans certains endroits, on a lu que le THCV en a 25%. Cependant, même si cet effet est plus fort chez le THCV, il a aussi une durée plus courte et il semblerait qu’il augmente la concentration, en plus de laisser une sensation de lucidité et de vivacité d’esprit. On en est arrivés à comparer le tétrahydrocannabivarine avec une voiture de course en raison de ses effets particulièrement intenses et rapides.

L’autre élément qui les différencie est l’appétit. Tandis qu’en consommant une variété avec un taux élevé de THC, on a à faire aux fameuses « fringales » qui nous donnent des envies incroyables de manger, le THCV pourrait fonctionner comme suppresseur d’appétit puisqu’il se comporte comme antagoniste des récepteurs CB1 et CB2. C’est à dire que la plante elle-même peut donner faim mais aussi réduire la faim en fonction du pourcentage de ses composants. En plus, on dirait qu’en même temps, elle augmente l’énergie. En résumé, notre appétit diminuera ou augmentera en fonction du niveau de THC ou de THCV présent dans la plante que l’on consomme.

De multiples bénéfices 

Le THCV pourrait être utilisé pour combattre l’obésité puisqu’on dirait qu’il fait diminuer l’appétit et serait déconseillé aux patients souffrant de troubles de l’alimentation tels que l’anorexie ou aux patients suivant des traitements sévères comme celui du cancer. On a également constaté qu’il aide à lutter contre le diabète car il régule le taux de sucre dans le sang et réduit la résistance à l’insuline. Par ailleurs, il stimule la croissance des os puisque qu’il permet la croissance de nouvelles cellules osseuses ; c’est pourquoi il pourrait servir à traiter l’ostéoporose et d’autres affections des os. 

Le tétrahydrocannabivarine pourrait aussi aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer et ses symptômes associés : tremblements, lésions cérébrales ou perte de contrôle moteur. En plus, il semblerait qu’il pourrait réduire les attaques de panique, freinant les crises d’anxiété chez les patients souffrant de SSPT (Trouble de Stress Post-traumatique) sans supprimer l’émotion car il réduit la capacité à rentrer en panique liée à leurs souffrances. Quant aux patients souffrant d’épilepsie, il pourrait avoir des propriétés anticonvulsives. Et, si ça vous paraissait trop peu, le taux élevé de THCV pourrait aussi traiter les dépendances à la nicotine, l’alcool ou les opiacés.

Tous ces bénéfices semblent indiquer que dans un futur proche, le THCV sera un cannabinoïde très demandé, aussi bien par les cultivateurs que par les consommateurs de cannabis – qui le prendront vraiment en compte au moment de planter ou de choisir la variété lors de leurs achats. Ce cannabinoïde se trouve en général dans les variétés sativa, surtout dans les variétés originaires d’Afrique du Sud et de certaines régions d’Afghanistan. Quelques exemples en sont la Durban Poison, la Cherry Pie, la Doug’s Varin ou la Pineapple Purps. 

Si tu utilises un vaporisateur, pour bénéficier des propriétés du THCV, tu devras augmenter la température à 220ºC, alors que, pour le THC, il suffit de le chauffer à 160ºC. Il semblerait que cette méthode est meilleure que la combustion – fumer la plante - pour profiter de son potentiel thérapeutique. On peut également accéder à ses bénéfices par le biais de denrées alimentaires, d’extraits et d’huiles.

Cependant, ce n’est pas si facile d’obtenir une plante avec un pourcentage élevé de THCV alors on devra attendre d’avoir à notre portée, dans un futur proche, davantage de produits cannabiques offrant tous les bienfaits de ce cannabinoïde. Pour l’instant, ce n’est pas une substance recherchée puisqu’elle ne se trouve pas dans les listes de substances interdites aux États-Unis.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.