omega-3-key-for-cannabis

Les acides gras oméga-3 permettraient de tirer le maximum du cannabis

Pour: Daniel C. Médical

Nous savons tous que les oméga-3 doivent faire partie de notre alimentation quotidienne. Mais nous sommes moins nombreux à savoir qu’ils peuvent renforcer les effets du cannabis. Dans cet article, vous apprendrez tout sur la manière dont ces acides gras agissent sur notre système endocannabinoïde et comment, par conséquent, ils peuvent nous aider à tirer le maximum de notre corps et de notre esprit en imitant certaines propriétés du cannabis.

Les oméga-3 sont une famille d’acides gras essentiels car ils ne peuvent pas être synthétisés par le corps, alors même qu’ils sont indispensables à la bonne réalisation de certaines fonctions vitales. Pourtant, il aura fallu attendre les années 1970 pour qu’on réalise l’importance de sa présence dans notre alimentation, le tout à la suite d’une étude sur l’alimentation des Esquimaux qui fit l’effet d’une bombe dans le monde de la nutrition.

Les chercheurs avaient alors constaté que cette population du Groenland, bien acclimatée au froid extrême, consommait une alimentation très riche en graisse, alors même qu’elle était très peu affectée par le cancer et les maladies cardiovasculaires. L’explication de ce paradoxe fut vite mise en avant : les Esquimaux consommaient énormément de poisson et de viande de baleine et d’otaries, tous des aliments riches en oméga-3, un groupe d’acides gras polyinsaturés.

Outre les Esquimaux, d’autres populations adeptes d’un régime alimentaire à base de poisson (comme les Coréens ou les Japonais) jouissent, elles aussi, d’une excellente santé cardiovasculaire et d’un très faible taux d’infarctus et d’autres maladies comme l’hypertension, la polyarthrite rhumatoïde ou la dépression.

Les effets des oméga-3 sur le système endocannabinoïde

Comme on vient de le voir, les oméga-3 ont des effets variés sur notre corps, dont certains sont aujourd’hui bien connus, notamment contre certaines de ces maladies typiques de l’Occident. Mais leur action sur le système endocannabinoïde n’est étudiée que depuis une petite décennie.

Ces recherches récentes démontrent que la consommation de quantités appropriées d’oméga-3 facilite la métabolisation des cannabinoïdes issus de la plante de cannabis. Les acides gras oméga-3 permettent même au corps de produire ses propres cannabinoïdes plus efficacement. Une excellente nouvelle pour tous ceux qui désirent améliorer leur état de santé général ou qui suivent un traitement quelconque.

Par exemple, en 2017, une équipe de l’Université d’Illinois a publié un article montrant comment les oméga-3 contribuent à la formation de certains endocannabinoïdes, permettant un meilleur état de santé général. Comment est-ce possible ?

Avant d’aller plus loin, il nous faut parler un peu plus avant du système endocannabinoïde, un système neuromodulateur assurant l’équilibre de plusieurs fonctions virales de l’organisme, comme le soulagement de la douleur, la faim, l’anxiété ou la motivation. C’est via la régulation des récepteurs cellulaires qui le composent (comme les CB1 et CB2) que le système endocannabinoïde remplit ses fonctions.

Ces récepteurs sont activés grâce aux endocannabinoïdes, des molécules produites naturellement par notre corps et qui participent activement à ce complexe système de régulation.

L’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide eicosapentaénoïque (EPA) font partie des acides gras oméga-3. Une fois ingérés, ils sont convertis en deux types d’endocannabinoïdes (DHEA et EPEA), lesquels régulent le système endocannabinoïde au travers de leurs interactions avec les récepteurs CB1 et CB2. L’étude mentionnée plus haut a également souligné leur rôle dans notre santé :

  • DHEA : présente des propriétés anticancéreuses, anti-inflammatoires et synaptogènes (création de synapses ou de nouvelles connexions neuronales). On en a détecté dans le cerveau et dans la rétine dans des proportions similaires à l’anandamide (AEA), l’endocannabinoïde par excellence.
  • EPEA : présente des propriétés anti-inflammatoires et anticancéreuses.

Les bienfaits du THC sans effets psychoactifs

L’étude affirme que ces cannabinoïdes ayant la capacité d’interagir avec les récepteurs CB1 et CB2, ils produisent des effets similaires au THC, le phytocannabinoïde par excellence du cannabis qui, lui aussi, interagit avec ces récepteurs.

De nombreuses recherches ont démontré que le THC, en plus d’effets psychoactifs, présentait des propriétés bénéfiques pour la santé. Du fait de leur similitude avec les modes d’action du THC, ces cannabinoïdes pourraient donc participer au traitement de certaines maladies, soulager la douleur ou encore intervenir dans les processus inflammatoires, tout en en évitant les effets psychoactifs du tétrahydrocannabinol.

Outre la production d’endocannabinoïdes aux effets similaires à ceux du THC, les oméga-3 sont également capables d’émuler les fonctions d’autres phytocannabinoïdes comme le CBD.

Une étude canadienne publiée en 2022 a, en effet, souligné que les oméga-3 remplissaient des fonctions similaires au CBD, via les mêmes mécanismes d’action. Il s’agit notamment de la régulation des fonctions neuronales et d’une capacité à traiter certains troubles neuropsychiatriques.

Le CBD et les oméga-3 sont tous deux responsables de la régulation de la dopamine, un neurotransmetteur qui joue un rôle essentiel dans les performances du cerveau et dont le dysfonctionnement contribue au développement de troubles mentaux tels que l’anxiété, l’addiction et la schizophrénie. En outre, les oméga-3 agissent en synergie avec le CBD, c’est-à-dire qu’ils en renforcent les effets.

Comment les oméga-3 renforcent-ils les effets du cannabis ?

Cette étude souligne encore qu’une augmentation des quantités d’oméga-3 dans l’alimentation est susceptible de favoriser l’action du CBD dans notre cerveau en augmentant la sensibilité du récepteur CB1.

De cette manière, les oméga-3 permettent au système endocannabinoïde d’interagir plus efficacement avec les phytocannabinoïdes comme le THC et le CBD. Ce faisant, ils en renforcent les effets, puisqu’ils permettent une meilleure réceptivité de notre corps aux composés de la plante.

Par ailleurs, n’oublions pas que les composés actifs du cannabis sont liposolubles. En d’autres termes, ils sont solubles dans la graisse. Ils ont donc besoin de graisse pour être efficacement métabolisés. Consommer davantage d’acides gras oméga-3 permet donc au cannabis d’exercer ses effets plus facilement – et donc plus efficacement.

Le cannabis : une autre source d’oméga-3

Diverses études ont démontré que la consommation d’oméga-3 augmentait la quantité totale d’endocannabinoïdes dérivés des oméga-3 dans le corps. Ce n’est pas une surprise mais il n’est pas inutile pour autant de le souligner.

Le cannabis – qui semble avoir tant de points communs avec les oméga-3 – contient, lui aussi, ce type d’acides gras. Une étude de 2021 consacrée aux applications du cannabis en gastronomie et à son potentiel thérapeutique a mis en exergue que les graines de chanvre, les boisons au chanvre (comme le lait) et l’huile de chanvre contenaient des oméga-6 et des oméga-3 dans des proportions optimales.

Il n’est donc pas nécessaire d’adopter un régime alimentaire coréen ou de consommer de la viande de baleine pour profiter des innombrables bienfaits des oméga-3. En plus du poisson, des œufs, de l’huile d’olive et des fruits secs qui doivent idéalement faire partie de notre alimentation, pourquoi ne pas consommer ces produits dérivés du cannabis ? Nous profiterions ainsi d’un système endocannabinoïde en pleine santé et jouirions d’une santé physique et mentale optimale.

Ces produits ne permettent pas uniquement la métabolisation des cannabinoïdes du corps. Les acides gras oméga-3 présentent en effet aussi des propriétés curatives, en particulier quand il s’agit de combattre certaines des maladies les plus débilitantes et courantes de notre époque.

Kannabia Seed Company vend à ses clients un produit de collection, un souvenir. Nous ne pouvons pas et ne devons pas donner de conseils de culture car notre produit n’est pas destiné à cet usage.

Nous ne sommes pas responsables de l’utilisation illicite qui pourrait être faite par des tiers des informations publiées ici. La culture du cannabis pour l’autoconsommation est une activité soumise à certaines restrictions légales qui varient d’un État à l’autre. Nous recommandons de revoir la législation en vigueur dans le pays de résidence pour éviter d’encourir l’exercice d’une activité illégale.

Cannabinoids

Bcn Diesel Cbd

Depuis: 8.50€

Amnesi-K Lemon

Depuis: 11.00€

Colombian Jack

Depuis: 11.00€

Partager: