Back to top
Sind Cannabis und Sport miteinander vereinbar?

Le cannabis est de plus en plus accepté dans la société et sa légalisation prend de l'ampleur; cela fait qu'il pénètre de plus en plus au sein du monde du sport au niveau professionnel et amateur. Bien que la consommation de cannabis soit interdite, elle est aussi considérée comme une forme de dopage dans certaines disciplines; dans la pratique, elle s'est avérée être une forme efficace de médicament qui aide notre corps à se régénérer après des efforts intenses.

Aux États-Unis particulièrement, la discussion virulente est de plus en plus courante entre joueurs actifs et joueurs retirés des deux des sports les plus populaires en Amérique (joueurs de basket de la NBA et joueurs de football américain de la NFL), mais aussi officiels, pour savoir si l'on devrait éliminer le cannabis de la liste des substances interdites dans le traitement des lésions les plus répandues et durables ou complications post-opératoires de joueurs dans les États où le cannabis est légal.

L'Europe reste sur le carreau

À l'autre extrémité, en Europe, les eaux sont encore assez calmes dans le monde du sport professionnel par rapport au cannabis. Par contre, dans les milieux du sport amateur, on peut trouver beaucoup de joueurs de football, basket ou volleyball, cyclistes ou coureurs qui utilisent des préparations maison à base de cannabis (crèmes, baumes, teintures) pour le traitement de petites lésions telles que les écorchures, contusions, tendinites ou entorses.

En Europe, la discussion sur le traitement de lésions plus sérieuses (traumatismes ou fractures et leurs conséquences) n'a pas lieu, ni chez les athlètes, ni chez les docteurs. Par contre, aux États-Unis, c'est un débat assez important en ce moment. Pour les athlètes professionnels, la présence de THC dans leur corps est un facteur important même lorsqu'il s'agit de restes. En résumé : un patient ou sportif professionnel qui utilise du cannabis médicinal légal qui contient un peu, même une quantité infime de THC (que l'on trouve dans pratiquement tout le cannabis du monde), peut être déclaré positif au contrôle anti-dopage et pourrait être mis à pied, recevoir une amende, etc. même s'il a une prescription de son médecin.

En finir avec le combat contre le THC

Un des premiers exemples célèbres de cette action tellement injuste a été le cas du combattant d'Art Martial Mixte, Nick Diaz, en 2015 qui a été positif au dépistage de marijuana et a été puni de 5 ans de mise à pied ainsi que d'une amende de plusieurs milliers de dollars de la Commission Athlétique Nevada de Las Vegas. En même temps, c'est un patient légitime de cannabis chez lui en Californie et cette herbe l'aide à atténuer les troubles neurologiques provoqués par des lésions répétées à la tête.

Absurde

Il s'agit d'un fait, aujourd'hui, scientifiquement prouvé : le cannabis, indépendamment de son contenu en THC, ne peut pas être considéré comme dopage au même titre que les stimulants. C'est pour cela que son interdiction dans les sports n'est pas logique et se base simplement sur l'interdiction générale de cette plante, autre fait absurde. Au moins, l'Agence Mondiale Anti-Dopage a apporté un peu de bon sens à cette affaire et a annoncé que le "cannabidiol (CBD) sera éliminé de la liste de substances illégales". En même temps, l'agence prévient que le cannabidiol extrait d'une plante peut encore contenir de petites quantités de THC, ce qui continue à être illégal".

Regard vers l'avenir

Depuis le développement, ces dernières années, en particulier aux États-Unis, il est évident que dans le monde du sport professionnel, on commence à arrêter de considérer le cannabis comme une drogue nocive. Par contre, ici comme ailleurs, de l'eau passera sous les ponts avant que toutes les parties intéressées dans le monde se rendent compte qu'il s'agit d'une herbe aux fins principalement médicinales. Quelqu'un peut aider les athlètes professionnels et amateurs - que ce soit "seulement" en les motivant pour arriver à de meilleurs résultats ou bien en soulageant des symptômes douloureux de plusieurs types de lésions ou même en protégeant leur cerveau et comme adjuvant aux traitements pour les dommages causés par les traumatismes craniens.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.