Back to top
Cannabis-Europa in Madrid

Lundi 11 février, s'est tenu à l'Hôtel Intercontinental à Madrid le forum international Cannabis-Europe. Le forum est l'un des événements mondiaux les plus importants de l'industrie du cannabis.

Après sa célébration à des villes comme Toronto, Londres, Paris ou New York, cette année la ville de Madrid a été choisie le siège du forum car l'Espagne constitue le plus grand marché du cannabis médical, même s’il n’est pas encore été légalisé. Cela suppose un potentiel de marché de plus de 3 000 millions d'euros et le cannabis pourrait générer un chiffre d'affaires de près de 58 000 millions en moins de 10 ans.

Ainsi, des entreprises, des investisseurs, des laboratoires, des scientifiques, des patients et des curieux intéressés par cette industrie naissante se sont réunis lors de l'événement et ils ont eu l'occasion d'assister à des conférences et des ateliers sur les politiques de réglementation du cannabis en Espagne et dans Europe et le reste du monde. Les dernières recherches biomédicales ont été présentées, ainsi que les différentes tendances de l'industrie et des investissements. En outre, la création de réseaux de coopération entre les patients, les chercheurs et les entrepreneurs a été encouragée et facilitée.

Le fait que la Cannabis-Europe était axée avant tout sur l'opportunité commerciale que tout cela représente pour l'industrie pharmaceutique, l’a distancié du concept de foire dirigée aux consommateurs et l'a rapproché du format d'une foire networking. Une foire dans le but de stimuler l'investissement international face à une réglementation plus que possible que l’ouverture du nouveau ministère de la Consommation, dirigé par Alberto Garzón, laisse entrevoir.

 

 

L'une des critiques que l'événement a reçu a précisément été que ce format, celui d'un événement d'entreprise d'une seule journée avec un prix d'entrée compris entre 299 € et 899 €, sauf pour les invités, aie laisser dehors à des milliers de petits producteurs et utilisateurs de clubs qui forment véritablement le tissu économique et social de l'industrie du cannabis en Espagne; ce qui en fait un acte élitiste et exclusif à la portée de quelques-uns seulement. Celles-ci sont précisément très critiques à l'égard d'une éventuelle réglementation qui met fin aux opportunités pour les petits producteurs et les consommateurs, qui sont ceux qui ont passé de nombreuses années à lutter pour la légalisation en Espagne par le biais d'organisations, et ceux-ci peuvent être exploités par de grandes entreprises.

Il ne faut pas oublier que l'Espagne est l'un des rares pays où l'usage du cannabis à visée thérapeutique n'est pas légalement envisagé, bien que sa consommation individuelle soit dépénalisée. À l'échelle internationale, le consensus concernant les avantages du CBD, l'un des composés du cannabis, est incontestable et des diverses études scientifiques le soutiennent. Ce manque de régulation oblige les patients, qui sont atteints de maladies chroniques d’aller au marché noir, avec tous les risques que cela implique.

L'une des exigences des participants était précisément ce règlement. José Luis Martín, du cabinet de conseil international Baker Tilly, spécialisé dans la réglementation et les licences de culture, a souligné que le cadre réglementaire espagnol est complètement dépassé en ce qui concerne le cannabis, car la lutte des autorités est toujours encadrée dans la lutte contre les drogues quand vous parlez de médecine.

En novembre 2018, le dernier baromètre du CIS, Centre de Recherches Sociologiques Espagnol, a fourni des données surprenantes: 84% des Espagnols sont favorables à la légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques. De plus, 47,2% approuvent la régularisation générale du cannabis, y compris l'usage récréatif.

De la clinique Kalapa, une plateforme d'information en ligne bien connue, assistant à l'événement et conseillant les patients sur les thérapies alternatives à base de cannbinoïdes, ils soulignent le paradoxe qu'en Espagne, on peut compter plus de cinq millions de personnes qui fument régulièrement du cannabis, mais en même temps, aucun patient peut être traité avec du cannabis.

De l'organisation, ils soulignent le fait que «l'avenir de cette industrie florissante dépend maintenant des pays européens agissant ensemble pour assurer les changements législatifs nécessaires et soutenir ainsi une industrie internationale du cannabis, quelque chose que nos conférences Cannabis Europe ils cherchent à promouvoir ».

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.