Back to top
Argentina regula la industria del cannabis

La République d'Argentine rejoint désormais la longue liste des pays qui ont déjà réglementé l’industrie du cannabis médical ainsi que sa production au niveau industriel. Matias Kulfas, ministre du Développement productif du gouvernement d'Alberto Fernández, a présenté il y a quelques jours le projet de loi qui établira le cadre législatif par lequel l'industrie du chanvre sera réglementée dans ce pays. Depuis des mois, ils travaillent à l'élaboration de ce projet en se basant sur la législation existante dans des pays comme l'Uruguay et le Canada. Selon les prévisions du ministère, il est estimé que cette industrie pourrait générer plus de 500 millions de dollars de ventes sur le seul marché intérieur, quelques 50 millions de dollars par an d'exportations et la création de plus de 10 000 nouveaux emplois

Il est envisagé que les coopératives et les PME aient une présence pertinente et contribuent à promouvoir le développement de cette industrie. La création d'une agence de contrôle, qui s'appellerait l'Agence de régulation de l'industrie du chanvre et du cannabis médicinal (ARICCAME), est également l'une des propositions qui figurent dans le rapport, et qui aura parmi ses fonctions celles de règlementer, d'administrer et de superviser toute la chaîne de production du cannabis et du chanvre, comme celles de délivrer et d'administrer les autorisations nécessaires à l'exercice de ces fonctions. ARICCAME devrait être composée des ministères du développement productif, de la santé, de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche, de la science et de la technologie, et de la sécurité.

 

 

Le projet, intitulé "Cadre réglementaire pour le développement de l'industrie du cannabis médical et du chanvre industriel", a été présenté au Conseil économique et social qui s'est tenu le 2 juin dernier au Musée du Bicentenaire par les ministres du Développement productif, Matías Kulfas ; de la Santé, Carla Vizzotti ; des Sciences, de la Technologie et de l'Innovation, Roberto Salvarezza ; et de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche, Luis Basterra. Le secrétaire aux affaires stratégiques de la Nation, qui est également président du Conseil économique et social, Gustavo Beliz, était aussi présent à cet événement. Ils ont tous exprimé leur satisfaction pour le travail de collaboration et le dialogue qui ont contribué à la réalisation de cette proposition, rapprochant la République argentine de la normalisation du cannabis. La loi, comme il se doit, sera envoyée au Congrès national pour être soumise à un débat législatif dans les prochains jours. 

L'objectif principal de cette législation est d'établir le cadre réglementaire pour les investissements, tant publics que privés, dans l'ensemble du processus de production et de distribution du cannabis médical. Actuellement, l'usage thérapeutique et palliatif de la plante de cannabis est autorisé. Ce projet de loi viendrait donc compléter la législation actuelle qui existe déjà en Argentine, tout en légalisant la production et la commercialisation du chanvre industriel et de ses sous-produits. 

L'industrie du cannabis se trouve à un moment indiscutable de croissance à un niveau global et évidemment d’augmentation exponentielle qui représente une source potentielle d'emploi et de développement, ce qui aura un impact positif sur l'économie de plus de cinquante pays ayant récemment progressé dans leurs politiques vers le développement d'un cadre législatif pour l'usage médicinal et industriel du cannabis. À l'heure actuelle, Israël, le Canada et les États-Unis sont à la tête de cette industrie au niveau mondial, tandis que la Colombie et l'Uruguay occupent une place prépondérante en Amérique latine. 

Le gouvernement argentin se montre optimiste et voit dans cette loi une grande opportunité de faire du pays un leader régional dans ce secteur innovant, grâce à ses infrastructures - aussi bien agricoles qu'industrielles - et à ses capacités productives et scientifiques.

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.

Commentaires

Kannabia Seeds Company sells to its customers a product collection, a souvenir. We cannot and we shall not give growing advice since our product is not intended for this purpose.

Kannabia accept no responsibility for any illegal use made by third parties of information published. The cultivation of cannabis for personal consumption is an activity subject to legal restrictions that vary from state to state. We recommend consultation of the legislation in force in your country of residence to avoid participation in any illegal activity.